PrairieSky Royalty (PSK) - ex Portefeuille daubasses 2

Anciennes actions du Portefeuille daubasses 2
Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
9724
Messages : 2926
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 11 juin 2021, 15:39

Venez forer chez nous !
derrick_prairiesky.jpg
Date d'achat : 11 juin 2021
Cours d'achat : 13,50 CAD
Nombre de titres achetés : 100


Points forts de ce titre :

S'exposer de façon originale et à moindre risque au pétrole (et au gaz)
Un levier potentiel très important à moyen et long terme
Une option de type CALL sur le pétrole sans payer la valeur temps


Analyse complète [mars 2021] :
Royalties pétrole - PrairieSky Royalties.pdf
(1.56 Mio) Téléchargé 1551 fois
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

François L
306
Messages : 107
Inscription : 10/11/2019

Message par François L » 11 juin 2021, 15:54

Bonjour.

Alors là, je dois avouer que cet achat me fait bien plaisir car je lorgne dessus depuis quelques semaines avec également Freehold Royalties sans parvenir à me décider alors que je ronge mon frein pour avoir laisser passer TPL mi 2020... Ce qui me faisais un peu pencher vers PrairieSky est la présence de Robert Robotti au conseil d'administration. C'est un gérant de fond value (https://advisors.robotti.com/) et il a acheté des parts à titre personnel (de ce que je comprends) assez récemment et à un prix proche du votre (https://pbs.twimg.com/media/E2vQcfZXwAc ... name=large) !

Tallinn
29
Messages : 28
Inscription : 11/03/2021

Message par Tallinn » 11 juin 2021, 17:03

François L a écrit :
11 juin 2021, 15:54
Bonjour.

Alors là, je dois avouer que cet achat me fait bien plaisir car je lorgne dessus depuis quelques semaines avec également Freehold Royalties sans parvenir à me décider alors que je ronge mon frein pour avoir laisser passer TPL mi 2020... Ce qui me faisais un peu pencher vers PrairieSky est la présence de Robert Robotti au conseil d'administration. C'est un gérant de fond value (https://advisors.robotti.com/) et il a acheté des parts à titre personnel (de ce que je comprends) assez récemment et à un prix proche du votre (https://pbs.twimg.com/media/E2vQcfZXwAc ... name=large) !

Bonjour à tous,

Merci aux daubasses pour cette idée qui sort complètement des sentiers battus.

Je suis également haussier sur les matières premières et j'ai fait quelques investissements.

Ma question est plus pour François, car chez mon courtier je n'ai pas accès à PrairieSky mais j'ai accès à FreeHold, aussi j'aurais voulu savoir selon toi les points forts et faibles du dossier et ce sur quoi tu hésitais.

Merci :)

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3209
Messages : 615
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 11 juin 2021, 18:44

Les sociétés de royalties dans le pétrole et le gaz, au moins celles présentées ici, diffèrent un peu des sociétés de royalties actives dans les métaux précieux ou les métaux de base. Si le principe général est le même, la sensibilité au cours du sous-jacent, et donc le levier, semble ici plus important. A cela une explication simple, il est plus facile d'ouvrir ou de lancer un puits de forage que de construire ou fermer une mine. Surtout dans le domaine de la fracturation hydraulique. Une mine est un gros paquebot difficile à lancer mais difficile à arrêter. Ce qui offre une grande inertie et donc un confort, ou au moins une visibilité, aux propriétaires de redevances. Même si une mine peut malgré tout s'arrêter et là, à l'inverse d'un champ de pétrole, il peut se passer des années avant une remise en service... Dans ce cas, le cash ne rentre plus dans les caisses de la sociétés de royalties... Voir par exemple Alexco Resources qui redémarre seulement maintenant sa mine d'argent au Yukon après l'avoir arrêtée en 2013. Et pendant tout ce temps Wheaton Precious a attendu (avec 2 renégociations des termes de l'accord pour donner une chance au projet de ne pas s'arrêter à nouveau).

Pour la fracturation hydraulique, les puits s'ouvrent et se ferment en un temps record en fonction du cours du pétrole ou du gaz. Pour illustrer, voici les chiffres du bassin Clearwater en Alberta dans lequel PrairieSky est présent (l'ex piroguienne Headwater autrefois appelé Corridor Resources aussi, et pour ne pas avoir de regrets il vaut mieux ne pas regarder le cours de l'action) :
Fig-3_BLOG_Clearwater_Econmics_Graph.jpg
La crise du Covid a vu les volumes de production s'effondrer ! Mais la reprise a été rapide !

A noter que le levier fonctionne dans les 2 sens et des cours élevés vont favoriser de nouveaux forages et donc une augmentation des redevances.

Une société de royalties n'est exposé qu'au chiffres d'affaires (même si on a vu que celui-ci peut varier un peu ou beaucoup suivant si c'est une mine ou un champ de pétrole) et non à la marge d'un projet. Peu de levier donc, mais si les coûts de production sont en hausse, par exemple à cause d'une inflation généralisée, le modèle permet de ne pas être pénalisé. Au contraire, si le prix du sous-jacent augmente plus que l'inflation alors c'est tout bénéfice. Le modèle semble en tout cas la meilleure protection possible contre l'inflation dans un secteur des matières premières déjà réputé pour être moins exposé que d'autres à la hausse des prix.

Ces sociétés sont aussi l'occasion de voyager dans le temps. Les droits de Freehold datent de la Compagnie de la Baie d'Hudson, plus vieille personne morale d'Amérique du Nord, fondée en 1670 pour la traite des fourrures. PrairieSky est l'héritière de la Canadian Pacific Railway. Là aussi un pan d'histoire canadienne.
CPR3.jpg
hbc-trappers.jpg

E
4
Messages : 5
Inscription : 26/04/2021

Message par E » 11 juin 2021, 19:25

Bonjour, veuillez excusez mon ignorance.

Dans InteractiveBrokers, quand je tape CA7397211086, il y a 3 options qui s'affichent :
- PSK TSK@SMART
- PSK TSK@TSE
- PSK TSK@CORPACT

1/ Je pense qu'il faut selectionner PSK TSK@TSE, exact ?

2/ quand j'essaye de passer un ordre, cela m'indique l'erreur suivante : "BUY 100 PSK TSE " MiFIR 2 : le compte n'a pas de code court

Qu'est-ce que cela signifie ? Que faut-il faire pour que je puisse acquerir PSK ?

Par avance, merci.

PS: desole pour les accents, clavier americain.

Viga
377
Messages : 130
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 11 juin 2021, 23:16

Joli sujet mais pour les 2 canadiennes de l'étude, j'ai des interrogations quant à l'acceptation du forage horizontal. 4 provinces canadiennes sur 10 (New Brunswick, Newfoundland, Nova Scotia et Quebec) l'ont interdit pour le moment.
Si jamais cela arrivait en Alberta, PSK perdrait beaucoup de sa valeur, à moins que le forage "traditionnel" y soit rentable.
La stratégie de l'entreprise est intéressante mais le contexte écologique/politique me semble un risque non négligeable, pour le fracking en tous cas

Junior
461
Messages : 202
Inscription : 17/11/2019

Message par Junior » 12 juin 2021, 08:23

E a écrit :
11 juin 2021, 19:25
Bonjour, veuillez excusez mon ignorance.

Dans InteractiveBrokers, quand je tape CA7397211086, il y a 3 options qui s'affichent :
- PSK TSK@SMART
- PSK TSK@TSE
- PSK TSK@CORPACT

1/ Je pense qu'il faut selectionner PSK TSK@TSE, exact ?

2/ quand j'essaye de passer un ordre, cela m'indique l'erreur suivante : "BUY 100 PSK TSE " MiFIR 2 : le compte n'a pas de code court

Qu'est-ce que cela signifie ? Que faut-il faire pour que je puisse acquerir PSK ?

Par avance, merci.

PS: desole pour les accents, clavier americain.
Exactement il faut sélectionner celle du TSE si tu veux la même ! Apres je n'ai pas regardé les autres mais il faut surtout regarder la liquidité !

Le marché canadien, comme le marché japonais, impose d'acheter par lot de 100 actions, donc je suppose que tu as peut être voulu acheter un nombre d'action qui n'est pas un multiple de 1pp, d'où le rejet de l'ordre ?

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3209
Messages : 615
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 12 juin 2021, 09:22

Viga a écrit :
11 juin 2021, 23:16
Joli sujet mais pour les 2 canadiennes de l'étude, j'ai des interrogations quant à l'acceptation du forage horizontal. 4 provinces canadiennes sur 10 (New Brunswick, Newfoundland, Nova Scotia et Quebec) l'ont interdit pour le moment.
Si jamais cela arrivait en Alberta, PSK perdrait beaucoup de sa valeur, à moins que le forage "traditionnel" y soit rentable.
La stratégie de l'entreprise est intéressante mais le contexte écologique/politique me semble un risque non négligeable, pour le fracking en tous cas.
Remarque très juste. Je ne suis pas un spécialiste du sujet mais il me semble toutefois que l'Alberta est un état pétrolier (meilleure acceptation des populations locales ?) et que les sables bitumineux serait la première cible en cas de virage ESG. Lorsque j'ai arrêté de suivre Corridor Resources, le nouveau gouvernement au New Brunswick était sensé lever le moratoire sur la fracturation. Au moins dans une partie du territoire. Je n'ai pas l'impression qu'ils aient beaucoup avancé depuis mais c'est un sujet mineur car cela ne concerne à priori qu'une entreprise en activité. En Alberta, l'impact serait plus important et j'imagine donc une forte résistance des agents économiques.

E
4
Messages : 5
Inscription : 26/04/2021

Message par E » 12 juin 2021, 10:14

Junior a écrit :
12 juin 2021, 08:23

Exactement il faut sélectionner celle du TSE si tu veux la même ! Apres je n'ai pas regardé les autres mais il faut surtout regarder la liquidité !

Le marché canadien, comme le marché japonais, impose d'acheter par lot de 100 actions, donc je suppose que tu as peut être voulu acheter un nombre d'action qui n'est pas un multiple de 1pp, d'où le rejet de l'ordre ?
J'ai bien tenté d'acheter 100 actions : "BUY 100 PSK TSE"

Avatar de l’utilisateur
Ravana
1307
Messages : 451
Inscription : 07/03/2020

Message par Ravana » 12 juin 2021, 11:13

Bonjour,
La situation semble un peu ambivalente aux US. J.Biden freine le fracking mais ne le stoppe pas. Il semble vouloir le limiter sur les terres fédérales, pas sur les terrains privés.
L'arrêt de Keystone XL de son côté fait perdre une opportunité de baisse des coûts de transport pour les producteurs canadiens de sables bitumineux.
La semaine dernière, l'administration Biden a imposé une suspension de 60 jours des nouveaux permis de location de pétrole et de gaz et de forage sur les terres fédérales, à moins que les dirigeants du ministère de l'Intérieur ne les approuvent.
Biden et la fracking
À son premier jour en tant que 46e président des États-Unis, Joe Biden a officiellement annulé le permis accordé par son prédécesseur pour la construction du pipeline Keystone XL, de la multinationale TC Energy. Cette décision, qui risque fort de mettre un terme au projet de 8 milliards de dollars conçu pour faciliter l’exportation de pétrole des sables bitumineux, a suscité la déception du gouvernement Trudeau et la consternation des élus conservateurs canadiens.
Trudeau et Keystone XL

L'annulation de l'oléoduc "rendra la vie plus difficile" pour les producteurs de l'ouest du Canada riche en pétrole, a déclaré Mark Finley, chercheur en énergie et pétrole mondial au Baker Institute de l'Université Rice. Il a déclaré que les producteurs canadiens pourraient trouver d'autres « solutions de contournement » comme l'expédition de leurs produits par camion ou par train, mais ces méthodes sont plus coûteuses et comportent des risques pour la sécurité.
Les militants du climat se sont opposés au KXL en partie parce qu'il transporterait du brut des sables bitumineux lourd qui, selon eux, libère plus d'émissions de gaz à effet de serre dans le processus de production que d'autres formes de pétrole. Pendant des années, le projet a peut-être été le plus grand symbole climatique du mouvement environnemental, ce qui a conduit à l'arrestation de militants à la Maison Blanche lors de manifestations il y a dix ans.
Keystone XL est mort

Moins de fracking sur terrains federaux US + difficultés pour les sables bitumineux = plus de fracking sur terres privées US et CAD = tout bon pour les 3 pistes ?


A+
Ravana
"Le prix c'est ce que tu payes, la valeur ce que tu obtiens"

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
9724
Messages : 2926
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 12 juin 2021, 15:25

François L a écrit :
11 juin 2021, 15:54
Bonjour.

Alors là, je dois avouer que cet achat me fait bien plaisir car je lorgne dessus depuis quelques semaines avec également Freehold Royalties sans parvenir à me décider alors que je ronge mon frein pour avoir laisser passer TPL mi 2020... Ce qui me faisais un peu pencher vers PrairieSky est la présence de Robert Robotti au conseil d'administration. C'est un gérant de fond value (https://advisors.robotti.com/) et il a acheté des parts à titre personnel (de ce que je comprends) assez récemment et à un prix proche du votre (https://pbs.twimg.com/media/E2vQcfZXwAc ... name=large) !
Pouvez-vous nous en dire plus sur cet investisseur ? Notamment sur son historique de performance et la composition de son portefeuille par exemple ?

Aussi, si quelqu'un peut partager un site qui permet d'avoir les achats d'initiés sur le marché canadien ce serait top.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --


Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

13943 messages • 718 sujets