Vicat (VCT) - Idée abonné

Sociétés dévoilées une fois vendues ou avec un potentiel réduit, suite à la forte hausse du cours par exemple

Les 300 autres sujets du forum sont réservés aux abonnés !
Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
428
Messages : 1047
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 26 juin 2020, 08:43

Nouvel achat de Guy Sidos :

- le 24 juin 2020 : 1 000 actions à 25,90 EUR - notification officielle AMF n°2020DD689286
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
428
Messages : 1047
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 30 juin 2020, 14:17

Une nouvelle opération d'achat pour Jacques Merceron-Vicat :

- le 25 juin : 500 actions à 25,00 EUR - notification officielle AMF n°2020DD689695
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Tutur
32
Messages : 29
Inscription : 24/03/2020

Message par Tutur » 31 juillet 2020, 13:58

Publication de Vicat :
Vicat a publié un résultat net par du groupe de 27 millions d'euros lors du premier semestre 2020, en baisse de 36,4% sur un an, à périmètre et change contants (PCC). L'EBITDA s'établit à 213 millions d'euros (-5,8% à PCC), avec une marge de 16,3%, contre 17% un an plus tôt. Le chiffre d'affaires du spécialiste des matériaux de construction atteint 1 304 millions d'euros sur le semestre, en baisse 3,2% à PCC, l'activité ayant été perturbée par le covid-19 dans les douze pays où le groupe opère, avec toutefois des conséquences différentes en fonction des régions.

Ainsi, l'Inde (-24%), la France (-12,5%) et l'Italie (-23,2%) ont enregistré dès la fin du premier trimestre un fort recul de leurs chiffres d'affaires avant de connaitre un rebond en fin de semestre, notamment en France.

Le chiffre d'affaires opérationnel de l'activité Ciment est en hausse de 1,9% à PCC. L'activité Béton et Granulats affiche un chiffre d'affaires opérationnel en baisse de 7,1%. Enfin, le chiffre d'affaires opérationnel de l'activité Autres Produits et Services est en baisse de 8,9% à périmètre et taux de change constants.

Vicat s'attend à une baisse modérée de son EBITDA sur l'ensemble de l'exercice.
Notamment grâce à son programme de restructuration et la baisse du coût de l'énergie.

La société généré également 100 millions de free cashflow et diminue sa dette nette de 13% !

Le cimentier a donc plutôt bien résisté à la crise Covid et le retour à la normal devrait être rapide. Le cours reprend un peu plus de 6% en séance actuellement.

Snowball
86
Messages : 64
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 03 septembre 2020, 14:33

Petit point d’étape sur les achats de VICAT depuis le mois de mars :

De mars à juin, les dirigeants ont racheté 43 000 titres à un prix moyen de 25,26 € pour un investissement total de 1,1 M€.

C’est un peu plus que le nombre de titres achetés de janvier 2017 à mars 2020 : 40 280 pour cette période de plus de 3 ans. Ces titres avaient alors été rachetés à un prix moyen de 49,52 €. Le décrochage des marchés post-COVID a donc permis à la direction d’acheter à moitié prix par rapport à la période 2017 – 2019.

Depuis début juillet : aucun achat des dirigeants, et notamment de Jacques Merceron Vicat ne sont pas intervenus sur le marché.

L’achat sur le marché de 1,1 M€ entre mars et juin 2020 est assez timoré au regard des dividendes perçus pas La famille Merceron Vicat. Celle-ci détient 60,7 % de la société, soit un peu plus de 27 millions d’actions. Vicat a maintenu cette année son dividende de 1,5 € par titre, inchangé depuis des années. La famille a donc reçu près de 41 M€ de dividendes au printemps 2020. Elle a choisi de réinvestir moins de 3 % de cette somme en nouveaux achats de titres VICAT. On ne peut pas dire que ce soit un signe de confiance très fort !

On ne voit donc pas de signal d’achat dans les achats effectués par les dirigeants de VICAT post COVID.

Mais, puisque j’ai réouvert le dossier, autant aller jusqu’au bout et regarder si le titre constitue aujourd’hui une opportunité d’investissement ou non.

Au moment au j’écris ce post, Vicat cote 29 €. Une baisse de 23 % par rapport aux 37,5 € à la date de mon post initial de février. Est-on arrivé dans une zone d’achat ?

Tutur a partagé sur le forum un extrait des résultats du S1. Un grand merci à lui.

L’analyse des semestriels montre une performance très robuste au vu du contexte :

• Baisse du CA de 2,7 % seulement. La baisse de l’activité en France (-12,5 %) est compensée en grande partie par une progression de l’activité sur la zone amérique (+ 9%)
• Recul de l’EBIT de 22 % avec un taux de marge qui passe de 7,2 à 5,8 %
• Baisse du RNCPG de 41 % à 27 M€.

Le groupe a décidé de maintenir un dividende en dépit du contexte. Il est vrai que la situation bilancielle reste solide. L’endettement net, IFRS 16 compris, recule de 177 M€ en 12 mois. Cela est dû notamment à une CAF quasiment inchangée sur le S1 (175 M€ en 2020 contre 1782 M€ en 2019 et 171 M€ en 2018) et à une magnifique gestion du BFR. Sur le S1, le BFR est en baisse de 45 M€. Tout cela permet au groupe de générer 100 M€ de free cash-flow sur les 6 premiers mois de 2020.

Les capitaux propres, part du groupe, sont en progression sur 12 mois, mais en recul par rapport au 31/12/2019 en raison du paiement du dividendes. Le ratio dette nette / capitaux propres, part du groupe évolue comme suit :

• 30/06/2019 : 0,67
• 31/12/2019 : 0,47
• 30/03/2020 : 0,61

Avec un cours à 29 €, la capitalisation boursière représente 60 % des capitaux propres, part du groupe. Une décote très significative, qui ne s’observe chez aucune des comparables que j’ai regardés (Lafarge, Colas, Eiffage, Samse et Herige). Il est vrai de Vicat a un très gros goodwill au bilan qui peut refroidir les ardeurs des investisseurs : 1 523 M€ à comparer aux 2 165 M€ de capitaux propres, part du groupe. Seul Eiffage a, proportionnellement, un goodwill plus élevé.

J’ai refait tourner mes modèles pour VICAT. Je trouve une juste valeur par les DCF de 40 €. Les comparables boursiers m’indiquent une valeur de référence comprise entre 33 et 38 €.
Si je retiens 38 € comme objectif, le potentiel de hausse est de 31 %. Toujours pas tout à fait suffisant pour moi. Je reste inquiet sur le niveau du goodwill et sur l’érosion continue de la marge depuis des années.

Pour autant, je suis agréablement surpris par la façon dont Vicat traverse la crise jusqu’à présent. Pas de perte significative d’activité et un dividende maintenu. J’aimerai tant que toutes les sociétés que j’ai en portefeuille puisse en dire autant !

Je continue à suivre le dossier. Il y aura peut-être à un moment une opportunité à saisir sur ce titre.

Snowball

Ravana
153
Messages : 95
Inscription : 07/03/2020

Message par Ravana » 22 septembre 2020, 03:21

Snowball a écrit :
03 septembre 2020, 14:33
Depuis début juillet : aucun achat des dirigeants, et notamment de Jacques Merceron Vicat ne sont pas intervenus sur le marché.
C'est reparti, et de manière très significative300 000 titres à 28,80€ soit 8.640.000 € :!:
Le prix c'est ce que tu payes, la valeur ce que tu obtiens.

Répondre

Connexion

Statistiques

1249 membres • 3517 messages • 320 sujets