Vicat (VCT) - Idée abonné

Idées d'actions proposées par la communauté + pistes d'investissement proposées par les daubasses hors portefeuilles
Lebovski
147
Messages : 29
Inscription : 06/12/2019

Message par Lebovski » 16 juin 2022, 17:55

Les achats d'initié dépassent 2 millions d'euros (2.269.000 eur) depuis le 27 mai:
Pièces jointes
VICAT.jpg

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
9423
Messages : 2890
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 28 juin 2022, 08:19

Cours actuel : 27,55 EUR

Les achats de la famille ne faiblissent pas. Encore 80 000 titres rachetés au cours des 2 dernières semaines pour un montant de 2,2 M EUR (prix moyen de 27,37 EUR).
Vicat 15-24.06.2022.png
source : insiderscreener
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Lebovski
147
Messages : 29
Inscription : 06/12/2019

Message par Lebovski » 02 juillet 2022, 15:09

Vicat a lancé en juin sa propre marque d'impression 3D pour le béton, Lithosys, fruit de recherches entamées en 2017. Le transfert de cette technologie vers le béton et la construction n'en est qu'à ses débuts, encore trop chère, mais je trouve ce positionnement prometteur pour l'avenir, avec différents axes puisque Vicat entend commercialiser une gamme d'encres béton, concevoir des objets destinés à être imprimés, faire de l'impression pour des tiers, et même vendre des systèmes d'impression. Cette technologie constitue aussi un axe majeur du groupe pour réduire son empreinte carbone.

https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 3d-1413130

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
9423
Messages : 2890
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 05 août 2022, 11:03

Cours : 26,75 EUR

Maintenant que les résultats semestriels ont été publiés la famille reprend tranquilou ses achats d'actions : 10 000 actions à 25,34 euros mercredi dernier.

source : https://www.insiderscreener.com/fr/entreprise/vicat-sa


Est-ce cette information qui rassure le marché et fait monter le cours ?
Ce sera intéressant de voir si la famille Vicat continue d'acheter après cette petite hausse. Ce serait un bon signe de confiance dans les perspectives de l'entreprise après un S1 mi-figue mi-raisin.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Vysse36
792
Messages : 223
Inscription : 31/07/2020

Message par Vysse36 » 05 août 2022, 11:11

Pourquoi la famille attendait-elle la publication ?

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
9423
Messages : 2890
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 05 août 2022, 11:16

Il y a des règles et des délais à respecter avec une interdiction pour les initiés de négocier les actions avant les publications. 2 semaines de mémoire ?


Liens des derniers résultats :
> Présentation des résultats semestriels 2022
> Résultats semestriels 2022
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
3440
Messages : 395
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 06 août 2022, 12:46

Le délai durant lequel il est interdit aux initiés d'acheter ou de vendre les titres de leur propre société est bien de 15 jours avant une publication. L'AMF considère en effet que dans la période qui précède immédiatement une publication les dirigeants connaissent la teneur des chiffres à venir. Elle souhaite éviter qu'ils en fassent usage en anticipant le mouvement de hausse ou de baisse du cours qui devrait suivre la publication.

Je reprend ici le texte du vade-mecum de l'AMF à destination des société cotées :
Objectifs : Les dirigeants de sociétés cotées, qui réalisent des transactions sur les titres de leur société, sont soumis
aux nombreuses prescriptions liées à la prévention des manquements d’initiés dans la mesure où ils se trouvent
dans une situation d’initié permanent. Ces personnes doivent ainsi composer avec les multiples périodes
d’abstention d’utilisation et s’assurer, avant toute transaction, de ne pas être en situation d’initié.

En pratique, l’obligation d’abstention s’applique dès que les personnes concernées sont détentrices d’une
information privilégiée et notamment lorsque la remontée des éléments comptables permet de cerner
suffisamment le résultat en amont des périodes d’abstention ou « fenêtres négatives » définies par les émetteurs.
Ainsi l’AMF considère que la diffusion par un émetteur d’un communiqué de presse sur les résultats annuels et
semestriels constitue l’annonce du rapport financier annuel ou intermédiaire au sens du règlement européen
« Abus de marché ». L’AMF considère, dans cette hypothèse, que la fenêtre négative débute 30 jours avant la
publication du communiqué de presse concerné.

Il est rappelé que l’obligation d’abstention s’applique en toute hypothèse dès lors que les personnes concernées
sont détentrices d’une information privilégiée. Par ailleurs, au-delà de cette position, l’AMF recommande
également aux sociétés d’étendre l’application des fenêtres négatives à toutes les personnes qui ont accès de
manière régulière ou occasionnelle à des informations privilégiées. De plus, dans la mesure où les émetteurs qui le souhaitent peuvent toujours décider volontairement de publier une information financière trimestrielle, l’AMF recommande aux sociétés de mettre en place volontairement des fenêtres négatives applicables aux dirigeants et aux personnes assimilées aux dirigeants ainsi qu’à toute personne qui a accès de manière régulière ou occasionnelle à des informations privilégiées, quinze jours calendaires minimum avant la publication de l’information trimestrielle par les émetteurs.
Snowball

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

13746 messages • 715 sujets