Panique générale tout baisse ! Que faire ?

Actions dévoilées une fois vendues ou avec un potentiel réduit, suite à une forte hausse du cours par exemple

Les 700 autres sujets du forum sont réservés aux abonnés !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
10904
Messages : 3052
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 22 janvier 2022, 11:28

Période compliquée pour les investisseurs.
Il y a beaucoup de stress sur les marchés avec la bulle sur les actions technologiques US qui se dégonfle et les "actifs" les plus fragiles comme les cryptos qui vont à la cave.


Que faire ??


1/ On ne panique pas. C'est dans les situations de stress, de prises de décisions rapides qu'on prend les pires décisions.

2/ On (re-)lit son process et on regarde où on en est = généralement il n'y a aucune raison de vendre.

3/ On pense long terme. La volatilité n'est pas un problème. Ce peut au contraire être un bon moment pour acheter. Il faut être opportuniste. Si nous aimons vendre aux optimistes, nous aimons aussi acheter aux pessimistes.

4/ Bien vérifier qu'on a en portefeuille des actifs tangibles et/ou des actifs qui génèrent des flux de trésorerie comme les RAPP. Si ce n'est pas le cas : réaliser des arbitrages pour bien/mieux dormir la nuit ?

5/ On se calme (bis).

6/ On regarde si des opportunités se créent ? Et on passe éventuellement à l'achat. Il est utopiste de penser acheter au plus bas. Il faut avoir conscience que la baisse peut continuer. Acheter un produit de qualité soldé à -20% est intéressant. Il l'est encore plus à -30%. Si ça continue de baisser et qu'on n'a plus de cash ? Peu importe. Le principal est d'avoir déjà obtenu une ristourne. Votre performance à long terme vous dira merci ! ;)


---
De notre côté, on ne bouge pas une oreille pour les Portefeuilles daubasses 2 (PTFD2) et les Pépites PEA.
Notre process nous dit de vendre quand les objectifs de cours sont atteints. Ce qui n'est pas le cas. On garde donc toutes nos lignes.

On a un peu de cash de côté. En respectant notre process durant 2021, nous avons plus vendu qu'acheté dans le PTFD2 : ventes pour 7 996,08 EUR face à des achats pour 4 907,41 EUR. Nous avons donc augmenté nos liquidités durant les derniers mois. Elles représentent aujourd'hui 11,5% du portefeuille.

A voir quand la poussière retombera si on renforce certaines lignes et/ou si on complète nos portefeuilles pour saisir de nouvelles aubaines. Vous serez bien-entendu informés en quasi temps-réel si nous réalisons de nouvelles opérations.

En attendant, on est plutôt sereins et contents de la performance de nos portefeuilles modèles. Les valorisations des entreprises dont nous sommes actionnaires étaient basses avant la purge actuelle et ne présentent pas un potentiel de baisse élevé.

Bon weekend.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
10904
Messages : 3052
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 23 septembre 2022, 20:45

- Rappel de lecture - :idea:
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
10904
Messages : 3052
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 29 septembre 2022, 11:29

Sommes-nous dans un univers actions complétement massacré ?

Sous-entendu, faut-il acheter massivement aujourd'hui car nous sommes dans une période historique d'actifs bon marché ?


Nous vous proposons 2 indicateurs un peu en dehors des sentiers battus pour ajouter du grain à moudre à votre réflexion :


1. La valorisation de Berkshire Hathaway (BRK) - price-to-book < 1,2

Comme on répondait sur le blog à Olivier en mars 2020 (à savoir s'il était opportuniste d'acheter des actions BRK lors de la chute "coronavirus"), l'action BRK était valorisée au niveau de ses fonds propres et tonton Warren Buffett avait activé à fond le programme de rachat d'actions.

Quand on lit depuis des décennies les rapports annuels de BRK, on sait que Warren active les rachats d'actions quand l'action passe sous le niveau de 1,2x les fonds propres. Selon lui, à ce prix, c'est un bon moyen d'allouer le capital des actionnaires de BRK sans prendre trop de risque.

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

Au 30 juin 2022, les fonds propres de BRK = 461,23 Md USD
source : rapport T2 BRK

Capitalisation boursière actuelle (cours = 271,78 USD pour l'action B) = 599,91 Md USD
source : yahoo finance

BRK est valorisée aujourd'hui : 599,91 / 461,23 = 1,30x ses fonds propres

Non seulement, nous ne sommes pas au prix bradé de 1,2x les fonds propres justifiant selon Buffett des rachats d'actions massifs (pour ensuite les annuler).
Et nous sommes encore assez loin d'arriver au niveau des fonds propres.

Probablement que le prix actuel n'est pas excessif mais nous ne sommes pas à un cours qui valorise le pire des scénarios économiques et boursiers.


2. Le nombre de sociétés dont la trésorerie nette représente plus du double de leur capitalisation boursière

En enlevant les boites avec un levier excessif (total bilan / fonds propres > 3), les chinoiseries avec de probables faux business, les actions totalement illiquides et les places de marché inaccessibles (Corée du Sud, Nagayo au Japon, ...) ainsi que les entreprises sans réelle activité (= pas de CA comme les biotechs), dans l'ensemble de notre univers investissable, il ne ressort que 4 actions (en étant généreux) dont la trésorerie nette représente plus du double de la capitalisation actuelle : 3 japonaises et 1 américaine.

Les voici :

1. GigaMedia : bien connue de la communauté. Une société un peu atypique car taïwanaise cotée sur le Nasdaq.

=> la trésorerie nette de 3,59 USD par action au 30.06.2022 par action représente 2,9x le cours actuel de 1,2450 USD


2. Une daubasse japonaise (dans le Portefeuille daubasses 2) : acquise en juin dernier.

=> la trésorerie nette 30.06.2022 représente 2,3x le cours actuel


3. Nakano Corporation (1827) : une société japonaise active dans la construction.

=> la trésorerie nette de 616,6 JPY par action au 30.06.2022 par action représente 2,0x le cours actuel de 309 JPY


4. Sata Construction (1826) : une autre société japonaise active dans la construction.

=> la trésorerie nette de 816,0 JPY par action au 30.06.2022 par action représente 1,9x le cours actuel de 421 JPY
On qualifie cette action car elle a un portefeuille d'actions pour 27 JPY par action ce qui l'a fait tout juste rentrer dans le critère


4 actions avec une décote élevée sur le cash net. C'est peu comparée à la période 2008-2009 où nous en ramassions à la pelle.



Conclusion

Les valorisations sont actuelles faibles mais ne semblent pas encore à la ramasse même si les marchés actions ont chuté depuis des mois. il faut dire qu'on partait de hauts niveaux de valorisation. Les méga soldes n'ont pas encore commencé. Arriveront-elles ?

Pour le moment, on regarde ce qu'il se passe sans se précipiter à l'achat. On a du cash, un petit matelas, (17,3% lors de notre dernier reporting publié sur le blog) tout en restant largement investi avec nos 2 portefeuilles.

Quitte à laisser partir le train et à subir un (petit) coût d'opportunité, on prend notre mal en patience en attendant les vraies grosses aubaines.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Lionels
146
Messages : 59
Inscription : 29/12/2020

Message par Lionels » 30 septembre 2022, 02:35

Merci pour cette vision value !
Petite précision, le levier financier c’est: total bilan / fonds propres ou l’inverse de la solvabilité, soit (total bilan - trésorerie) / fonds propres ?
Merci
« When your stock double, sell half, then what you have is a free position » Peter Cundill

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
10904
Messages : 3052
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 30 septembre 2022, 10:53

Bonjour Lionels,


Les 2 sont un peu la même chose. ;)

Juste qu’il faut vérifier que l'un ne soit pas trop élevé : (total bilan / fonds propres) et l'autre le plus élevé possible : "(total bilan - trésorerie) / fonds propres".

"Total Bilan sur fonds propres" est moins un indicateur de risque de solvabilité à court terme car n'intègre pas le cash, mais donne plus d'informations sur le risque de long terme sur la structure financière.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

14668 messages • 738 sujets