Graines Voltz (GRVO) - ex Pépites PEA

Sociétés dévoilées une fois vendues ou avec un potentiel réduit, suite à la forte hausse du cours par exemple

Les 450 autres sujets du forum sont réservés aux abonnés !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
2925
Messages : 1881
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 13 novembre 2019, 17:01

Etude - Graines Voltz.png
Etude - Graines Voltz.png (27 Kio) Consulté 4455 fois
Téléchargez notre présentation de mai 2017 :
Etude et valorisation - Graines Voltz - Mai 2017.pdf
(510.97 Kio) Téléchargé 194 fois
Date d'achat : 30 juin 2017
Cours d'achat : 27,95 EUR


Points forts de ce titre :

Entreprise familiale leader français sur des marchés de niche : fleurs coupées, jeunes plants et semences
Marge opérationnelle > 10%
Dividende de 6 EUR sur de dernier exercice => rendement actuel > 10% avec un cours de 54,50 EUR (au 13.11.2019)
Opération en capital à venir ?

---
Prochaine publication :
Lundi 2 décembre 2019 (après bourse) - CA annuel
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

bibike
682
Messages : 338
Inscription : 10/11/2019

Message par bibike » 02 décembre 2019, 18:21

Chiffre d’affaires annuel 2018/2019

+6,9% à 82,2 M€, guidance respectée smile

Communiqué bien plus détaillé que d’habitude avec les croissances par gamme.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
964
Messages : 330
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 02 décembre 2019, 18:38

Je vous invite à également relire le communiqué de l'année dernière : https://www.graines-voltz.com/upload/fi ... e_2t09.pdf

On constate que le changement de la communication n'est pas un biais d'ancrage d'investisseur exposé à la valeur. Je serai curieux de savoir ce qui motive un tel revirement de la communication. De fait on peut maintenant douter d'un rachat des minoritaires. Bravo en tout cas aux Daubasses pour avoir su dénicher la valeur et plus encore pour avoir monter l'opération d'activisme. Graine Voltz devient un cas d'école. Le changement de pied de Serge Voltz est peut-être finalement contraint par la visibilité créé par l'opération d'activisme. A moins qu'il n'ait asséché sa source de rachat à petit prix qui a alimenté la chronique de ces dernières années.

Peu importe, l'histoire est belle et profitable pour les actionnaires :)

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
2925
Messages : 1881
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 02 décembre 2019, 21:22

Ha oui, la comparaison en terme de contenu est plutôt parlante ! :D
C'est le jour et la nuit.

Très belle publication, sur le fonds comme sur la forme.
Comme échangé par téléphone il y a quelques mois avec Serge Voltz, l'attaque du marché allemand sans capital avec juste des commerciaux porte ses fruits (sans jeu de mots...).
Pour faire simple : on envoie des commerciaux sur le terrain, et c'est tout = aucun CAPEX, juste des coûts de personnel. Modèle gagnant dans le sens où la prise de risque est minimale pour installer les produits et prendre des parts de marché. Les marges devraient augmenter avec ce modèle.

Et de nouveau on parle de la logistique, qui est une pièce maîtresse de la société. Pour rappel, (il faut re-lire les news "daubasses" pour ça ou la présentation ci-dessus), le site logistique en Anjou est récent et hyper moderne. Cerise sur le gâteau, les murs de ce centre (contrairement au siège social acquis par une société patrimoniale de la famille Voltz) appartiennent à Graines Voltz, donc un peu à nous, les actionnaires.
L’Allemagne est le premier marché européen développé par le groupe sur un modèle à valeur ajoutée similaire à celui de la France depuis le repositionnement sur l’Europe opéré en 2015. C’est un marché de plus en plus tiré par la consommation de légumes de qualité. Au cours de l’exercice, le chiffre d’affaires des variétés home garden y a progressé de 28%. C’est un marché très intéressant car son développement requiert une faible intensité capitalistique dans la mesure où il est servi parles infrastructures françaises.
Merci Okavongo pour les bons mots. C'était une sacrée aventure, mais ça a très, très bien payé !

Si Graines Voltz avait la bonne idée d'être le genre d'action qui passe du statut de décote d'actifs à celui de société de croissance à la Gévelot (un bagger x10 pour les daubasses !), on signe de suite !

Serge Voltz n'a pas l'habitude de communiquer - surtout si positivement ! - pour ne rien dire. Et comme il est archi majoritaire au capital, il n'a aucune raison de flatter le marché. On peut donc espérer le meilleur pour les résultats annuels et les prochains exercices si l'épreuve test allemand est concluant.
Direction : la conquête de l'Europe depuis la France ? :D
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1265
Messages : 248
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 03 décembre 2019, 11:30

C'est sûr que la communication a beaucoup changé ces derniers mois... mais pas seulement. Un autre changement interpelle forcément : les méthodes comptables.

Dans les semestriels, on remarque qu'une raison de la franche amélioration du résultat est la modification des modes de provisionnement pour les clients et pour les stocks. Pour ceux que la lecture des annexes n'effraye pas, je me réfère à la note 2.7 des semestriels. On est passé de provisions très conservatrices (qui avaient d'ailleurs été fustigées l'époque par les Daubasses - merci à l'équipe) à des provisions qui le sont franchement moins. Par exemple, les créances clients ne sont désormais dépréciées que si la société débitrice est en liquidation ou en RJ. Cela peut sembler un peu court comme provision. Pour les stocks, j'ai plus de mal à me faire une idée, car je suis un peu léger sur la germination des graines... mais ce qui est certain c'est que là aussi on provisionne moins qu'avant.

Je lis aussi dans le rapport que le calcul des indemnités de départ en retraite est calculé sur un départ moyen à l'âge de 67 ans. C'est assez loin de la loi française actuelle ! Est-ce la proximité de l'Allemagne ou Serge Voltz est-il visionnaire sur la réforme à venir (ou pas) ?

Bref, au final, lorsque la société dotait 1,9 millions d'euros aux provisions sur le S1 2018, elle reprend 4,6 millions d'euros sur le S1 2019. Un différentiel de 6,5 millions !

Une société qui communique mieux qu'avant et une société qui essaie de sortir plus de résultat comptable qu'avant est une société dans laquelle il se passe quelque chose.

J'attends la suite avec confiance.

gdauph1
1
Messages : 6
Inscription : 13/11/2019

Message par gdauph1 » 03 décembre 2019, 15:50

Dividende or not dividende ?

Pour moi la logique du dividende était dans la thèse de l'OPR au rabais et du désendettement de la holding Albatros.
Avec ce volte face de M. Voltz qui semble maintenant vouloir sortir presque plus de résultat comptable que de cash réel (d'accord avec Snowball), la thèse de l'OPR ne tient plus..
.. et c'est tant mieux, je préfère pour ma part que nos intérêts soient alignés..

Mais cela pose la question que va t'il faire de son cash ?
.. si Albatros est à flot,
.. si le cours est assez haut pour que le rachat d'action soit moins pertinent,
.. si son business ne consomme pas de CAPEX,
.. et s'il ne cherche pas à se diversifier du fait d'expériences passées peu reluisantes..

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
2925
Messages : 1881
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 03 décembre 2019, 15:58

Vu la situation actuelle de la société de cash-machine et du développement sans besoin d'investissements lourds sur le marché allemand (avant d'attaquer l'Europe ?), oui, il devrait y avoir encore une belle génération de trésorerie sur l'exercice 2018/2018, hors éléments exceptionnels.

Pourquoi garder le cash dans Graines Voltz ? Cela ne ferait pas vraiment sens.

Hypothèse : il y aura de nouveau un beau dividende cette année, qui ira directement dans la poche de la famille Voltz (et de nous autres, actionnaires), sans passer désormais par la case "banques" (remboursement de la dette LBO) pour le "holding Albatros".

Les paris sont lancés ! ;)
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1265
Messages : 248
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 04 décembre 2019, 11:02

Le scénario des Daubasses me va bien. Je suis prêt a signer pour un nouveau gros dividendes.

Il faudra quand même être très attentif au BFR. Celui-ci était très bien géré depuis plusieurs exercices, expliquant en partie le fort désendettement de VOLTZ. Mais il s'est assez nettement dégradé sur les semestriels, avec des comptes clients et stocks qui ont explosé, bien au delà de la croissance de l'activité. Si ce point là n'est pas réglé au 30 septembre, la génération de trésorerie de l'exercice sera décevante. D'autant plus qu'une partie de la progression du résultat est lié à une changement de méthode comptable sur les provisions... donc sans impact sur le compte en banque.

Confiance, mais prudence de mon côté.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
2925
Messages : 1881
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 04 décembre 2019, 11:21

Tout à fait Snowball, confiance, mais prudence.

L'activité est très cyclique, difficile de partir des données semestrielles pour établir une tendance annuelle (résultats comme bilan, cf. les 10 dernières années). Sur ce type d'investissement, une société de distribution spécialisée avec un savoir-faire qu'elle peut exploiter sur de nouveaux marchés, il faut raisonner long terme le temps que les choses se fassent.

Quand bien même l'exercice 2018/2019 serait moins générateur de trésorerie pour une question de BFR, cela serait compensée sur l'exercice suivant (créances clients, effet stocks, ...).
Le point étant de ne pas sur-interpréter les résultats et le bilan sur un seul exercice. Sauf si, bien sûr, des fortes différences apparaissent et qu'elles sont le résultat d'approches comptables excessivement prudentes ou au contraires excessivement agressives ET qu'elles marquent une rupture par rapport au passé.

Enfin, ne pas confondre "résultats comptables" et "flux de trésorerie". Quelque soient les approches retenues, toutes provisions / dépréciations prudentes ou pas que vous faites (ou pas, comme des reprises sur provisions) n'ont aucun impact sur la trésorerie de la société.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1265
Messages : 248
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 09 décembre 2019, 13:47

Investir se fend d'un article sur Graines VOLTZ. Ils sont à l'achat avec une objectif de cours à 70 €.

Rien de révolutionnaire, mais cela a manifestement convaincu quelques petits porteurs de se porter acquéreur. Belle progression ce matin avec des volumes bien supérieurs à la moyenne du titre.

bibike
682
Messages : 338
Inscription : 10/11/2019

Message par bibike » 09 décembre 2019, 23:52

Pour moi le BFR qui explose au S1 (ou plutôt la variation de BFR) c'est lié aux reprises de provisions.

Le BFR se calcule actifs circulants nets - passifs circulants nets.

Donc si l'entreprise passe des reprises de provisions sur stocks et sur créances, l'actif circulant net augmente sur les deux postes, et donc mécaniquement le BFR et sa variation.

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1265
Messages : 248
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 10 décembre 2019, 08:40

100 % d’accord avec philSRV. L’avis d’Investir ne vaut pas toujours le prix du papier sur lequel il est imprimé. Mais force est de constater qu’il y a un vrai effet sur les cours des titres peu liquides lorsque ce journal passe à l’achat. Nous en avons eu hier une illustration très claire sur VOLTZ. L’effet pourrait durer quelques jours. Ce qui est amusant c’est que le vrai signal, l’annonce par le groupe d’une progression de son CA de plus de 12 % au S2, n’avait eu absolument aucun impact sur le cours de Graines Voltz.

D’accord aussi avec Bibike, mais en partie seulement. Le BFR du S1 montre une augmentation de 14,3 M€ par rapport au même agrégat un an plus tôt. L’effet des reprises de provision est de 4,6 M€. Reste donc que le BFR a progressé, hors effet sur les provisions, de 9,7 M€… beaucoup plus rapidement que le CA.

Répondre

Connexion

Statistiques

2078 membres • 7750 messages • 503 sujets