Orange (ORA) - ex Pépites PEA

Anciennes actions du portefeuille Pépites PEA
Répondre
Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
20855
Messages : 4076
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 22 décembre 2020, 08:03

Orange.jpg
Date d’achat : 21 décembre 2020

Cours d’achat : 9,606 EUR
Nombre de titres achetés : 55

Montant total dépensé : 9,606 x 55+ 2 EUR (frais de courtage) = 530,33 EUR

Points forts de ce titre

Une très grosse société, ça change !
Un business récurrent et devenu indispensable
Un rendement de 7,3% à notre cours d'achat de 9,606 EUR

Analyse complète [Décembre2020] disponible ici :
Analyse Orange.pdf
(742.13 Kio) Téléchargé 1719 fois
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
20855
Messages : 4076
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 22 décembre 2020, 09:33

Pour les adeptes des sports extrêmes (et dans la continuité du travail de Vauban sur les options), voici une idée de pari possible :

Acheter des CALLs Orange avec ces caractéristiques :

- prix d'exercice = 11 EUR (un peu en dessous de notre objectif de cours à plus de 14 EUR)
- échéance = 17 décembre 2021 (ce qui laisse 1 année complète pour rêver)
- prime payée = 0,28 EUR


Que se passera-t-il à la date d'échéance le 17 décembre 2021 ?

1/ Cours inférieur à 11 EUR

=> perte totale. La prime payée est définitivement perdue.


2/ Cours supérieur à 11 EUR, mais inférieur à 11,28 EUR (pris d'exercice + prime payée)

=>pertes mais pas totales.


3/ Cours supérieur à 11,28 EUR


=> chaque centime au dessus de 11,28 EUR procure un gain.

Hypothèse optimiste où le cours de 14 EUR est atteint. Le gain est alors de : (14 - 11 - 0,28) / 0,28 = +871%


Seriez-vous prêt à tenter ce pari ? :P

A titre personnel, nous avons quelques CALLs sur Orange de ce genre pour une part infinitésimale de notre portefeuille, en mode ticket de loto.

---

ATTENTION !

Risque de perte totale en capital élevé
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

slechart
648
Messages : 241
Inscription : 10/11/2019

Message par slechart » 22 décembre 2020, 09:46

Du orange chez les daubasses? On aura tout vu.
J’en ai acquis pas mal (5% du portefeuille) dernièrement en suivant la meme thèse que vous : gros dividende, résultats récurrents et baisse qui semble excessive par rapport au reste du marché.

Ce qui a provoqué la baisse de 10% n’est pour moi pas l’allocation des 2 milliards mais plutôt la présentation des offres 5G : on pensait un temps que cette bascule allait permettre aux opérateur de rehausser leurs prix mais il n’en est rien, free l’ayant inclus dans son offre par défaut.
De plus ce dernier a déployé une couverture « low cost » sur une grande partie du territoire en utilisant la bande des 700 MHz : je pense qu’à terme, les clients sauront faire la différence.
Le réseau d’orange sera plus long et coûteux à déployer mais comme ils ont plus de fréquences, ils auront de toute façon plus de couverture et de capacité disponible.
Autre point : les autres opérateurs ont amélioré leur performance en externalisant leurs réseau chez un opérateur de sites radios survalorisé (Cellnex), pas Orange. A voir quel impact ces opérations auront quand la bête (Cellnex) voudra rentabiliser la chose.

Bn
862
Messages : 243
Inscription : 11/11/2019

Message par Bn » 22 décembre 2020, 10:17

Hey bien quelle surprise.
Autant je suis surpris de toutes vos trouvailles japonaises et du fait que leur marché aient autant de si petites boites diversifiés mais on fini par s'y habituer!
Par contre de la à trouver du Orange dans le PEA des daubasses quelle curiosité !

Tout comme vous, suite a mes explorations sur les options (et la lecture des pérégrinations dans le monde des options de Vauban est forte agréable à lire), j'ai tout de suite pensé aux options.
Pour ma part j'en mis qq ordres même à plus long terme. J'ai encore en tête le regret sur ArcelorMittal. C'était dans mes pistes à explorer et le temps que je sois prets - pouf la valeur est déjà immensément remontée.

Néanmoins attention à cette espérance de "retour à la moyenne".
Orange est une boite fondamentalement en pente descendante: bcp de concurrence et des difficultés aux niveaux employés. Difficile de recruter des jeunes (et encore plus lorsque ces derniers découvrent qu'ils sont employées sans l'ensemble des avantages des plus anciens), les plus âgés restent mais cela entraine des couts de masse salariale très élevés pour une productivité... discutable.
Et en terme de performance, leur réputation dans le milieu est particulière: il y a des gens bons mais l'absence d'innovation et le management global fait que les compétences s'émousse avec le temps. Et la plupart des meilleurs sont débauchés au fur et à mesure du temps.
Certes le dividende important peu aider à faire revenir les investisseurs (surtout certains institutionnels) mais on reste très loin (sans surprise cette fois) des daubasses habituelles gorgé de cash/immo/stocks/participations.
Blog: https://lacotefrancaise.substack.com

Julien
13
Messages : 8
Inscription : 10/11/2019

Message par Julien » 22 décembre 2020, 10:19

Eh bien je ne l'avais pas vu venir non plus ! Mais pourquoi pas.

A propos des options, un autre bon point est qu'Orange est adaptée pour la vente de put. Je suis chez degiro, je ne sais pas s'il y a d'autres possibilités ailleurs mais il est assez rare d'avoir des actions qui soient à la fois :
-éligibles aux options
-intéressantes au cours actuel
-dont le cours est assez faible (en absolu) pour que le montant affecté reste raisonnable en cas d'exercice, vu que ça marche par 100 actions (à environ 9,6€ on reste en dessous de 1000€, ça va)

Là par exemple je pourrais toucher 31€ en vendant un put @ 9.40€ expirant le 19 février, plutôt intéressant. Je pourrais même utiliser les 31€ pour effectuer le pari ci-dessus :D

Sur mon radar il n'y avait que l'action Bolloré qui remplissait les trois conditions précédentes, je rajouterai donc Orange à la liste après avoir fait mes devoirs.

Avatar de l’utilisateur
Stephane
2644
Messages : 776
Inscription : 10/11/2019

Message par Stephane » 22 décembre 2020, 11:25

Puisqu'ici, on ne regarde pas la VANT négative, je prends pour hypothèse que les intangibles sont valorisés à leur juste valeur et je regarde la NAV.
ORA.PA.png
Sur les 15 dernières années, l'action a toujours coté au dessus de la NAV sauf à 2 reprise. De ce point de vue, le timing semble pas mal, vu que la décote est la même qu'en 2013.
En 2012, Orange avait raison de se faire du soucis vis à vis de FreeMobile et de la guerre des promotions, il ont ensuite très bien réagit et le cours est revenu à la normale 3 ans plus tard
Concernant la 5G, je n'ai pas connaissance d'élément négatif coté Orange, on aurait pu attendre d'eux qu'ils achètent plus de bandes de fréquences, de mémoire au final c'est Free et Bouygues qui ont le plus de fréquences 5G par abonné. Mais je ne me fais pas de soucis pour eux, Orange était le moins bien équipé que les autres en fréquences 4G et ils ont tout de même réussi à fournir le meilleur service, de loin devant les autres, pour des prix similaires (via Sosh pour les forfaits compétitifs et via le nom Orange pour les forfaits arnaque).

Ce que l'on observe aussi, c'est que ORA.PA distribue depuis 2007 100% de sa création de valeur en dividendes pour attirer des actionnaires, la NAV reste donc constante.
Je crois que l'état FR est encore actionnaire, c'est un point négatif au global, sauf sur ce sujet des dividendes.

Quand on me parle d'Orange, j'ai du mal à mettre de coté le fait qu'il s'agit d'une ex entreprise publique.
Peut être que c'est un bon moyen de juste "parker" son cash ?
Parrainage:
IB = https://ibkr.com/referral/stephane602
BourseDirect = 2019582935
Fortuneo = 13189229

dtop
3
Messages : 6
Inscription : 16/09/2020

Message par dtop » 22 décembre 2020, 11:56

Bonjour les daubasses
Avez vous une ref du warrant que voucher avez pris ?
Merci

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
20855
Messages : 4076
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 22 décembre 2020, 13:30

Il ne s'agit pas d'un warrant mais d'une option.
CALL ORA.png
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

GDE
87
Messages : 88
Inscription : 12/11/2019

Message par GDE » 22 décembre 2020, 15:22

Merci pour cette nouvelle opportunité.

S'agissait d'un call, je vois bien le fonctionnement théorique, mais dans la pratique je m'interroge : une fois qu'on arrive à la date d'échéance, le call est-il automatiquement vendu ou faut-il exercer manuellement l'option ? Et dans ce cas, cela veut-il dire qu'il faut disposer du cash nécessaire pour exercer l'option (par multiple de cent actions Orange, il en faut pas mal pour ça) et ensuite revendre les titres à leur cours du jour ou est-ce que la procédure est en fait moins fastidieuse ?

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
20855
Messages : 4076
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 22 décembre 2020, 19:45

Bonjour GDE,

Vous pouvez vendre vos CALLs à tout moment avant la date d'échéance.

Néanmoins, si vous conservez jusqu'à la date d'échéance, votre courtier vous demandera si vous souhaitez alors convertir ou non vos CALLs. Et là, vous devrez en effet avoir la somme suffisante sur votre compte si vous souhaitez les exercer au prix convenu par avance. Soit 11 EUR dans notre exemple.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Chris
2
Messages : 10
Inscription : 11/11/2019

Message par Chris » 23 décembre 2020, 09:17

Bonjour,
Je découvre les options, le plus dur .....La trouver chez son courtier en ligne !
Je suis sur "Capitol", je ne trouve pas cette option en rentrant les caractéristiques.
Si quelqu'un la trouver chez BSD ? Je suis preneur d'aide.

Merci à Vauban pour ses écrits pédagogiques sur les options.
Utiliser avec précaution et parcimonie, ça peut être intéressant sur le LT.

Belledone
3
Messages : 3
Inscription : 04/01/2020

Message par Belledone » 23 décembre 2020, 10:54

Bonjour les Daubasses,

Merci pour votre confirmation que cet achat était une bonne idée !

Je suis rentré à 9,60€ avant vous, puisque je pense qu'il y a un potentiel de faire +40% d'ici un an ou +20%/an d'ici 2 ans si le cours retourne sur la droite de régression linéaire "récente". Sur les 5 ou 10 dernières années je crois.


Mais en effet l'état à 25% de participation, c'est pour moi un point très négatif. Alors on joue juste le retour à la moyenne.

Dans le même style il y a Danone, mais au moins eux sont indépendants de l'état.

jeanne
2
Messages : 5
Inscription : 28/03/2020

Message par jeanne » 26 décembre 2020, 18:05

GDE a écrit :
22 décembre 2020, 15:22
Merci pour cette nouvelle opportunité.

S'agissait d'un call, je vois bien le fonctionnement théorique, mais dans la pratique je m'interroge : une fois qu'on arrive à la date d'échéance, le call est-il automatiquement vendu ou faut-il exercer manuellement l'option ? Et dans ce cas, cela veut-il dire qu'il faut disposer du cash nécessaire pour exercer l'option (par multiple de cent actions Orange, il en faut pas mal pour ça) et ensuite revendre les titres à leur cours du jour ou est-ce que la procédure est en fait moins fastidieuse ?
Très bonne question que beaucoup se pose. Donc quand on lit:
Hypothèse optimiste où le cours de 14 EUR est atteint. Le gain est alors de : (14 - 11 - 0,28) / 0,28 = +871%
On comprend bien le calcul, il est donc nécessaire de posséder la tréso pour un achat / revente. J'ai cependant du mal à voir si nous n'exerçons pas nos options le gain obtenu ?

Merci à vous,

jeanne
2
Messages : 5
Inscription : 28/03/2020

Message par jeanne » 26 décembre 2020, 23:18

En se prêtant au jeu on obtient les calculs suivants avec l'achat de 200 call:

Code : Tout sélectionner

nb	prime	exercice du call	prix cible	perte maximale	gain	R/R %
200	3.69	6			14		738		862	116.802168
200	2.15	8			14		430		770	179.0697674
200	1.6	9			14		320		680	212.5
200	0.76	9.5			14		152		748	492.1052632
200	0.52	10			14		104		696	669.2307692
200	0.31	11			14		62		538	867.7419355
200	0.16	12			14		32		368	1150
Pourquoi si on a une forte conviction que le prix sera autour des 14 il ne convient pas de placer un nombre plus important de call pour un achat à 12 euros. Je suppose que la démarche est de garder une marge de sécurité vis à vis des 14 euros cible avec un R/R restant important (si par l'exemple l'action est finalement à 12 ou 13 euros à échéance)? A contrario si on veut miser la sécurité autant acheter à 9.5 ou 10 euros, on perdra en gain mais on achète un peu finalement la sûreté d'avoir une action au dessus de notre prix.

Merci d'avance,

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
20855
Messages : 4076
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 27 décembre 2020, 13:55

Vous avez bien synthétisée la situation. Tout est dit Jeanne dans votre propre commentaire : plus le strike sera faible, plus vous aurez de chance que votre CALL soit dans la monnaie.
L'acheteur de CALL peut jouer sur la maturité, le prix d'exercice et la prime payée. A chacun de faire ses propres calculs, d'estimer les risques prêts à être assumés, la perte totale potentielle (= les primes payées), ...

Rappel important : acheter des CALLs = probabilité élevée de perte totale de la somme investie


Il faut en avoir conscience. Nous déconseillons fortement de négocier des options. A manipuler avec des pincettes.
jeanne a écrit :
26 décembre 2020, 23:18
En se prêtant au jeu on obtient les calculs suivants avec l'achat de 200 call:
(...)
Votre exemple correspond à l’achat de 2 CALLs, soit un engagement sur 200 actions (= 2 x 100 actions). Cf. le dernier message de Vauban sur ce point.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

jeanne
2
Messages : 5
Inscription : 28/03/2020

Message par jeanne » 27 décembre 2020, 15:06

les daubasses a écrit :
27 décembre 2020, 13:55
Vous avez bien synthétisée la situation. Tout est dit Jeanne dans votre propre commentaire : plus le strike sera faible, plus vous aurez de chance que votre CALL soit dans la monnaie.
L'acheteur de CALL peut jouer sur la maturité, le prix d'exercice et la prime payée. A chacun de faire ses propres calculs, d'estimer les risques prêts à être assumés, la perte totale potentielle (= les primes payées), ...

Rappel important : acheter des CALLs = probabilité élevée de perte totale de la somme investie


Il faut en avoir conscience. Nous déconseillons fortement de négocier des options. A manipuler avec des pincettes.
jeanne a écrit :
26 décembre 2020, 23:18
En se prêtant au jeu on obtient les calculs suivants avec l'achat de 200 call:
(...)
Votre exemple correspond à l’achat de 2 CALLs, soit un engagement sur 200 actions (= 2 x 100 actions). Cf. le dernier message de Vauban sur ce point.
Oui effectivement 2 CALL et non 200, merci bien je vais continuer de creuser le sujet. Bonne journée !

LP
9
Messages : 4
Inscription : 28/11/2019

Message par LP » 29 décembre 2020, 15:21

Analyse très intéressante... D'autant que je suis short Orange depuis quelques mois :D Notamment en ligne avec l'analyse de Bn ci-dessous :
Bn a écrit :
22 décembre 2020, 10:17

Néanmoins attention à cette espérance de "retour à la moyenne".
Orange est une boite fondamentalement en pente descendante: bcp de concurrence et des difficultés aux niveaux employés. Difficile de recruter des jeunes (et encore plus lorsque ces derniers découvrent qu'ils sont employées sans l'ensemble des avantages des plus anciens), les plus âgés restent mais cela entraine des couts de masse salariale très élevés pour une productivité... discutable.
Et en terme de performance, leur réputation dans le milieu est particulière: il y a des gens bons mais l'absence d'innovation et le management global fait que les compétences s'émousse avec le temps. Et la plupart des meilleurs sont débauchés au fur et à mesure du temps.
Certes le dividende important peu aider à faire revenir les investisseurs (surtout certains institutionnels) mais on reste très loin (sans surprise cette fois) des daubasses habituelles gorgé de cash/immo/stocks/participations.
J'ajouterais :

- le fait qu'elle essaie de se lancer sur le secteur bancaire, quand on voit l'état des banques en Europe ainsi que son incapacité à générer du CA sur ce front, ça ne rassure pas.
- l'impossibilité à mon avis totale d'imaginer un rachat au vu de la structure de son actionnariat et de sa taille

Mais du coup ça m'a donné une idée, acheter des calls me permettrait de me couvrir ma position, c'est une bonne option (c'est le cas de le dire !).

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
20855
Messages : 4076
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 07 janvier 2021, 16:01

les daubasses a écrit :
22 décembre 2020, 09:33
Pour les adeptes des sports extrêmes (et dans la continuité du travail de Vauban sur les options), voici une idée de pari possible :

Acheter des CALLs Orange avec ces caractéristiques :

- prix d'exercice = 11 EUR (un peu en dessous de notre objectif de cours à plus de 14 EUR)
- échéance = 17 décembre 2021 (ce qui laisse 1 année complète pour rêver)
- prime payée = 0,28 EUR
Cours actuel de ce CALL = 0,435 EUR. Soit une hausse de +55% en 2 semaines !

Au delà du sacré coup de bol, on voit bien l'effet de levier des options !

Car dans le même temps l'action cote 10,285 EUR soit une hausse de "seulement" +7,07% par rapport au cours de notre cours d'achat à 9,606 EUR.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

benoitx
117
Messages : 40
Inscription : 30/10/2020

Message par benoitx » 10 janvier 2021, 22:55

Bonjour,

Je suis également actionnaire de Orange pour un peu plus de 6% de mon portefeuille, et ce depuis septembre 2020.

Il me parait intéressant de partager que la lettre hebdomadaire "ProposUtiles", dont je suis un récent abonné, a sélectionné Orange dans sa liste des "Opportunités", avec un objectif de cours de 14 euros (donc très proche de celui des Daubasses) et avec la justification: "Valeur défensive qui demande à se réveiller". Je n'ai pas connaissance du numéro de la lettre qui a fait entrer la société dans cette rubrique, donc je ne sais pas depuis quelle date elle est là, et je n'ai pas non plus accès à plus de justification sur ce choix. Mon abonnement ne me permet pas d'avoir accès aux anciens numéros, ce n'est pas comme avec nos géniales "Daubasses" :D . De toute façon les objectifs de cours de "ProposUtiles" ne sont jamais justifiés (et paraissent donc toujours un peu sortis du chapeau), mais peut-être ont-ils utilisé le même calcul que les Daubasses?

Benoitx

Axel22
16
Messages : 4
Inscription : 10/11/2020

Message par Axel22 » 14 janvier 2021, 07:58

Merci pour les Daubasses pour cet opportunité d'investissement

Sur le dividende de 0,7 euros par action qui déclenche l'objectif de cours à 14,31:
- Il y a déjà un acompte de 0,4 euro par action qui a été versé donc dans la faits il restera "seulement" un solde de 0,3 Euros par action à verser en juin. L'engagement de 0,7 ne concernant par l'exercice 2020, il y a une incertitude sur l'acompte que toucheront les actionnaires en décembre 2021.
- Je pense que les 0,2 euros de div exceptionnel consécutifs à la résolution du litige fiscal vont être en sus du dividende ordinaire. Mais ce n'est pas clair.

En résumé pour l'actionnaire en terme de de cash reçu sur l'année calendaire 2021, il y a plusieurs scénarios:
- Le scénario optimiste dans lequel (1) le dividende de 0,7 euros est maintenu aussi sur l'exercice 2021 et (2) le dividende exceptionnel de 0,2 euros est ajouté au div ordinaire => dans ce cas-là, l'actionnaire va toucher 0,5 euros en juin et 0,4 euros en décembre soit 0,9 euros en tout ( 9% sur la base d'un cours à 10 euros),
- Le scénario pessimiste dans lequel (1) on revient à un dividende de 0,5 euros sur l'exercice 2021 et (2) le dividende exceptionnel de 0,2 euros est inclus dans le div ordinaire => dans ce cas-là, l'actionnaire va toucher 0,3 euros en juin et 0,3 euros en décembre soir 0,6 euros en tout ( 6% sur la base d'un cours à 10 euros).
Avec plusieurs scénarios intermédiaires aboutissant à une rentabilité entre les 6 et 9 %.

Dans tous les scénarios, on arrive à une rentabilité intéressante dans ce monde à taux négatif surtout pour une société dont le chiffre d'affaires est préservé en ces temps de crise et pour laquelle l'état poussera pour continuer à recevoir des dividendes.

Lery
2
Messages : 1
Inscription : 28/09/2020

Message par Lery » 17 janvier 2021, 22:31

Bonjour à tous,

Le journal investir au 16 janvier recommande un PUT infini sur Orange avec un objectif de cours à 9.30 et potentiellement 8.60 en se basant sur l'analyse graphique.
Pensez vous que cela soit dangereux pour la stratégie du CALL? (je n'en ai pas pris)

Je suis actionnaire d'Orange depuis des années.
Pour compléter ce qui a été dit précédemment, Une partie de la baisse récente du cours de l'action Orange provient de sa sortie de l'Eurostock50.
Cela a mécaniquement pesé sur le cours de l'action, les fonds composés sur l'eurostock 50 ont été forcé de vendre l'action Orange.
L'action est délaissée comme d'autres du secteur télécom européen (telefonica, Vodafone...).

@benoitx Je suis aussi abonné à une lettre hebdomadaire. j'aimerai bien échanger avec toi pour comparer avec la tienne que je ne connais pas.

bibike
6412
Messages : 1218
Inscription : 10/11/2019

Message par bibike » 17 janvier 2021, 23:04

Non, chez Investir ils sont positifs sur Orange, cf page 27 ou encore le numéro de la semaine dernière page 40 et sans doute également des numéros précédents.

Lisez les petites lignes :
Le bilan de l’analyse graphique correspond aux positions sélectionnées par TRADING CENTRAL ; le bilan des warrants/turbos et certificats est réalisé sur la base des positions sélectionnées par Investir. Les conseils prodigués dans le cadre de l’analyse graphique peuvent différer de ceux donnés dans Investir sur l’analyse fondamentale.
C'est du blabla pour vendre des produits dérivés à frais élevés et sans doute l'encart est payé comme un encart pub.

PS : autant le magasine peut avoir un effet "Investir" sur le cours des smalls caps à très court terme autant sur les bigs, pas du tout. ;)
IB https://ibkr.com/referral/etienne815
Saxo https://urlz.fr/l9Hh
Bourso ETPL4810
Fortuneo 12470190

HENRIcorbeille
53
Messages : 26
Inscription : 27/12/2020

Message par HENRIcorbeille » 19 janvier 2021, 23:28

Lery a écrit :
17 janvier 2021, 22:31
L'action est délaissée comme d'autres du secteur télécom européen (telefonica, Vodafone...).
Bonjour
L'activité "Telecommunications" est en croissance forte sur toute la planète
Comment expliquer que ceci ne profite pas aux Telcos en Europe ? (Investissements trop lourds : 4G ... 5G ... ??)
Quel phénomène pourrait réveiller le titre de ces sociétés ??
Merci de votre avis

slechart
648
Messages : 241
Inscription : 10/11/2019

Message par slechart » 20 janvier 2021, 08:29

On est d’accord que l’activité « physique » (l’usage des réseaux) est bien en forte croissance, par contre l’activité financière (CA / Résultats) est plutôt en stagnation voire légère décroissance pour certains acteurs.
La valeur ajoutée fournie par les nouveaux services est captée par les GAFA et consorts et les TELCOS sont relégués au rang de simples fournisseurs de tuyaux.
Par rapport aux US, le marché est très fragmenté et bénéficiait historiquement d’un avantage qui lui permettait de compenser : les frais de roaming intra-UE.
Pour moi un catalyseur serait une consolidation du marché mais est ce envisageable rien n’est moins sûr.
En attendant, le dividende d’orange semble bien couvert par ses résultats, je me satisferai d’un rendement de 7%.

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

24288 messages • 1007 sujets