STEF (STF) - Pépites PEA

Anciennes actions du portefeuille Pépites PEA
Avatar de l’utilisateur
Stephane
2580
Messages : 772
Inscription : 10/11/2019

Message par Stephane » 27 avril 2021, 13:49

Assemblée générale mixte du 29 avril 2021 à 10h30 CET
Il vous reste environ 24 heures pour voter électroniquement (clôture 28 Avril 2021 13:00z).

Je n'ai pas de préconisations à donner concernant le vote, je viens juste de découvrir que STF a mis cela en place, et que les courtiers qui sont "compatibles https://www.votaccess.fr/" (le mien = BfB FR) permettent de voter électroniquement avec identification automatique via le site web du courtier. (beaucoup plus pratique que par courrier postal)
(Ce type de service est nouveau pour moi. Désolé du message si j'ai plusieurs trains de retard.)
Parrainage:
IB = https://ibkr.com/referral/stephane602
BourseDirect = 2019582935
Fortuneo = 13189229

Avatar de l’utilisateur
Snowball
7789
Messages : 614
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 29 avril 2021, 10:54

STEF, dont l'AG se tient en ce moment même, a publié ce matin son CA pour le T1. Le voici :
STEF CAT1.jpg
La groupe souffre encore d'une conjoncture morose. L'activité globale est en baisse, alors que la base de comparaison était déjà fortement impactée par la crise du COVID. La branche maritime semble sortir de l'ornière et c'est heureux.

Snowball
Pièces jointes
STEF CA du T1 2021.pdf
(127.24 Kio) Téléchargé 16 fois

Avatar de l’utilisateur
Snowball
7789
Messages : 614
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 30 avril 2021, 16:15

Une redif de l'AG d'hier est disponible en ligne

Les dirigeants de STEF y font l'effort de détailler leurs activités, les performances 2020 et les grands enjeux du moment.

J'ai trouvé la présentation du deal avec Nagel très intéressante. On voit qu'il y a des gens qui pensent et se projettent aux manettes de STEF. Le devenir de la branche maritime est aussi largement évoqué.

La croissance sera de retour au T2, c'est un engagement ferme. De retour aussi, et c'est bien dommage, les actions gratuites aux cadres dirigeants dans le cadre d'un plan de performance portant sur 1,5 % du capital. C'est ce dernier point qui a donné lieu à l'unique question posée par un actionnaire (Fidelity, pas franchement un petit porteur donc).

J'ai trouvé l'ensemble très rassurant sur les perspectives du groupe.

Snowball

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 12 mai 2021, 12:27

L'actionnariat salarié chez Stef : 11 000 collaborateurs actionnaires qui possèdent 18% du capital.
Permet de renforcer "l'esprit famille".

-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 21 mai 2021, 15:43

Et hop, +1 800 m² pour notre foncière d'entrepôts (cf. notre analyse) éligible au PEA, heu non... , pour notre logisticien préféré ! ;)

En image :

-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
7789
Messages : 614
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 07 juillet 2021, 16:05

Comme tous les acteurs de la filière logistique, à fortiori ceux qui sont impliqués dans la chaîne du froid, STEF est un gros émetteur de CO2. Pas très glamour par les temps qui courent, et potentiellement un handicap pour le cours de bourse avec la forte montée en puissance des fonds RSE, ISR et autres B Corp.

STEF se doit donc de verdir son image pour ne pas être exclu par trop de gérants.

Le groupe se fend donc ce jour d’un communiqué pour rappeler son attachement à une croissance durable et pour détailler ses engagements pour la période à venir dans le cadre d’un plan d’actions intitulé « moving green ». Il y est rappelé que STEF a réduit ses émissions de CO2 à la tonne transportée de 20 % entre 2010 et 2020. L’engagement pour les 10 années à venir est de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre de sa flotte de véhicules. D’ici à 2025, STEF s’engage également à consommer 100 % d’énergies bas-carbone pour ses bâtiments. Ce deuxième objectif semble largement atteignable puisque qu’en France le nucléaire + l’hydraulique + le solaire + l’éolien représente 91 % de la production d’électricité.



Coup de peinture verte sur une activité polluante ou conviction écologique sincère ? Chacun pourra se faire son opinion en lisant le communiqué qui est joint.

Snowball.
Pièces jointes
STEF moving green 07 07 21.pdf
(168.45 Kio) Téléchargé 19 fois

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 09 juillet 2021, 10:52

Dans la ligné du précédent message, Stef va transporter des denrées sous température contrôlée pour l'italien Ferrero via des péniches.

Au delà de l'image verte que cela dégage, pas sûr que de sous-traiter ce transport à un tiers soit rentable... A la limite, Stef devrait acquérir ses propres péniches pour augmenter sa marge et son savoir-faire en la matière dans le but d'un développement le transport fluvial dans le futur ?
Stanislas Lemor, PDG de STEF a écrit :
Cette opération emblématique illustre parfaitement les engagements environnementaux pris par nos deux groupes. En travaillant ensemble chaque jour à une supply chain alimentaire plus durable, nous souhaitons que la relation partenariale forte qui nous lie nous permette de relever le défi collectif du changement climatique.




Lien du communiqué de presse : STEF partenaire d’une ligne de transport fluvial pour Ferrero

---
Les plus curieux auront remarqué que les principaux ports de la Seine se sont regroupés sous l'entité 'Haropa Port' pour Le Havre, Rouen et Paris :

-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Bn
833
Messages : 237
Inscription : 11/11/2019

Message par Bn » 09 juillet 2021, 11:14

Le transport par péniche c'est nouveau pour STEF, non?
Si oui, passer par des prestataires (et ne fournir "que" le container réfrigéré) permet de tester l'appétence du marché avant de le faire à plus grande échelle et avec de meilleurs marge. Et puis la base de STEF c'est via camion, donc probablement de grand changements à pousser en interne (ou racheter un spécialiste du transport en péniche).
Après, ces péniches il faut les (dé)charger... et c'est parfait pour STEF qui peut faire les premier et dernier kilomètres va ses camions.
Blog: https://lacotefrancaise.substack.com

Avatar de l’utilisateur
RomainP
718
Messages : 211
Inscription : 12/11/2020

Message par RomainP » 09 juillet 2021, 11:52

les daubasses a écrit :
09 juillet 2021, 10:52
Dans la ligné du précédent message, Stef va transporter des denrées sous température contrôlée pour l'italien Ferrro via des péniches.

Au delà de l'image verte que cela dégage, pas sûr que de sous-traiter ce transport à un tiers soit rentable... A la limite, Stef devrait acquérir ses propres péniches pour augmenter sa marge et son savoir-faire en la matière dans le but d'un développement le transport fluvial dans le futur ?
C'est Ferrero par Ferrro ;)
Pourquoi dire que le transport routier est plus rentable que le transport péniche ?
Une péniche, c’est l'équivalent de 10 à 200 camions pour 1 seul salaire, une consommation de carburant grandement réduite et un risque d'embouteillages ou d'accident quasi nul.
Le coût est plutôt à l'avantage de la péniche (même avec des frais liés au chargement/déchargement)... Les problèmes sont plutôt liés à la vitesse, la complexité des chargements/déchargement et au soutien de l'État français (prime pour détruire une péniche, manque d'entretien des canaux, retard des projets de canaux à grande capacité...).

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 23 juillet 2021, 08:57

Stef a publié son chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2021.

Il est en très nette augmentation par rapport au T2 2020 qui avait été fortement impacté par les mesures sanitaires (+19,3% à périmètre constant). Sur le 1er semestre, le chiffre d'affaires ressort en hausse de 9,8% (+7,5% à périmètre constant) à 1 636,8 M EUR. On est très proche du niveau d'activité pré-covid (1 665,9 M EUR).
Stef CA T2 2021.png
Stef CA T2 2021.png (33.17 Kio) Consulté 790 fois
Toutes les activités ont renoué avec la croissance et en particulier la branche Maritime (+85,5%), qui a réalisé son premier trimestre complet de desserte des ports d'Ajaccio et Propriano. Les résultats du groupe devraient bénéficier de ce fort rebond d'activité de la branche. Pour rappel, celle-ci avait généré une perte de 26,3 M EUR en 2020.

Prochaine publication le 2 septembre 2021 après bourse : résultats 1er semestre 2021.

---
Lien vers le communiqué :
STEF Chiffre d’affaires du 2e trimestre 2021
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
7789
Messages : 614
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 23 juillet 2021, 12:40

La publication hier soir d’un bon CA semestriel par STEF est l’occasion pour moi de refaire un petit point sur le dossier.

J’ai donc lu la documentation de sortie de cote d’un autre acteur français spécialiste de la logistique, XPO LOGISTICS, connu sous le nom de Norbert Dentressangle il y a quelques années. Cette opération d’OPR + RO a été initiée par le groupe US qui détenait déjà environ 97% de sa filiale française. Le retrait de cote est officiellement intervenu le 4 juin 2021.

J’ai particulièrement étudié le rapport de l’expert indépendant, le cabinet Ledouble, qui a émis l’attestation d’équité. Le rapport peut être trouvé en suivant ce lien.

Sans surprise l’expert a retenue trois méthodes de valorisation :

• Les DCF (avec un taux d’actualisation à 7,9 % et une croissance perpétuelle à 1,5 %),
• La référence aux cours boursiers pré-annonce de l’OPR,
• La méthode des comparables.

C’est cette méthode des comparables qui est la plus intéressante ici, car STEF a été retenu dans le panel. L’expert a ensuite retenu deux indicateurs le ratio VE / EBITDA et le ratio VE / EBITA. Voici le tableau retenu du cabinet Ledouble :
Comparables boursiers.jpg
Pour muscler un peu l’approche sur les comparables, l’expert prend ensuite comme point de référence, non plus les sociétés cotées, mais les transactions récentes comparables. Voici le tableau qui figure dans le rapport :
Comprarables.jpg
Ces deux tableaux montrent qu’en moyenne, le ratio VE / EBITDA des sociétés cotées s’élève à 8,0. Dans le cadre de transaction de prise de contrôle, ce ratio ressort à 9,1.

A l’heure où j’écris ce post, le cours de STEF est de 94,70 €. Ce cours fait ressortir un ratio VE / EBITDA de 6,43 (capitalisation boursière de 1 231 M€, dette nette de 672 M€ et EBITDA de 296 M€).

Pour parvenir au niveau moyen des sociétés cotées, il faudrait que le cours de STEF grimpe à 130,22 €.

Pour parvenir au niveau moyen des transaction récentes du secteur, il faudrait que le cours de bourse de STEF passe à 155,24 €.

En retenant comme objectif de cours, le plus faible de ces deux calculs, on est sur 130,22 €. On est là vraiment très proche de l’objectifs des Daubasses de 129,16 €… avec deux modes de calcul qui n’ont rien en commun, puisque nos hôtes valorisent principalement l’aspect immobilier du dossier. Je trouve cela rassurant quand on peut estimer la juste valeur d’un titre avec des approches variées et complémentaires.

Bref, je garde précieusement des titres STEF.

Snowball

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 27 juillet 2021, 11:34

Saviez-vous que Stef a une filiale qui produit de l'énergie durable ?




Voici Blue EnerFreeze qui se définit comme "Producteur d’énergie frigorifique durable, optimisée et sécurisée".

Le but de cette entreprise est d'accompagner les partenaires de STEF pour réduire leur empreinte carbone.

A voir si c'est une buiness unit créatrice de valeur à long terme ou plus un coup de com' pour verdir notre société au logo bleu. ;)
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Benjamin
223
Messages : 71
Inscription : 10/11/2019

Message par Benjamin » 07 août 2021, 14:29

Nouvelle communication de STEF : un retour sur 2020 et perspectives 2021.

Bonne lecture

https://secure.webpublication.fr/233724/1382955/#page=1

Cyril
2037
Messages : 365
Inscription : 10/11/2019

Message par Cyril » 30 août 2021, 10:37

Stef est la pépite de la semaine Euroland (par Louis de Fels) :

"Stef est un excellent vecteur pour profiter de la reprise post COVID d’autant plus que le groupe renferme de la valeur cachée liée à son immobilier que le marché ne valorise pas"
Fondé en 1920, Stef est le spécialiste européen de la logistique des produits sous température dirigée. Le groupe gère les flux de produits alimentaires frais et surgelés permettant de répondre aux spécificités d’acheminement et de stockage pour des clients comme des restaurateurs, l’industrie alimentaire ou la grande distribution.

Avec plus 60% de parts de marché la société bénéficie d’une position de leader sur son marché domestique et poursuit son développement à l’international. Grâce à un réseau homogène, Stef à la capacité de gérer les flux de ses clients dans 7 pays en Europe et de les accompagner dans plus de 15 pays. Stef a une position de leader en Espagne, Italie et réorganise actuellement son activité en Suisse comme au Pays-Bas qui devraient être les futurs leviers de croissance du groupe.

Parallèlement à son activité logistique, Stef opère deux lignes de transport maritime grâce à une flotte de quatre navires qui transportent des passagers et des marchandises. Le groupe est positionné sur les lignes reliant Marseille à la Corse et Marseille à Tanger au Maroc. Sur 2020, Stef a été lourdement impacté par le COVID, la plupart de ses clients restaurateurs étant contraint de fermer et le trafic maritime étant ralenti. La résilience de l’activité et les fortes barrières à l’entré dont dispose Stef devrait lui permettre de sortir renforcer de la crise sanitaire.

Stef est un excellent vecteur pour profiter de la reprise post COVID d’autant plus que le groupe renferme de la valeur cachée liée à son immobilier que le marché ne valorise pas. En effet, Stef dispose de plus de 525 000 m² de surface de quai et près de 9 850 000 m3 d’entreposage qui génèrent chaque année près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires mais qui ne sont pas pleinement reflétés dans l’actif net réévalué du groupe.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 02 septembre 2021, 18:11

Cours actuel : 96,00 EUR

Après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 9,8% fin juillet, Stef vient de communiquer ses résultats du 1er semestre.

Ils progressent très fortement et dépassent même leur niveau d'avant la crise. L'EBIT ressort à 67,6 M EUR (67,4 M EUR au S1 2019 et 27,9 M EUR au S1 2020) et le résultat net part du groupe est multiplié par plus de 3x à 45,3 M EUR (39,9 M EUR au S1 2019 et 14,9 M EUR au S1 2020).
Stef S1 2021.png
Stef S1 2021.png (33.21 Kio) Consulté 1849 fois
Les résultats de la branche maritime ont continué d'être impacté par la crise sanitaire. Ils sont en amélioration par rapport au S1 2020 mais restent dans le rouge à -12,7 M EUR (-15,9 M EUR au S1 2020). La nouvelle ligne Marseille-Tanger n'a pas pu être pleinement exploitée du fait de la fermeture des frontières avec le Maroc et de la limitation des rotations. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a encore une marge de progression sur cette activité ! Un retour à l'équilibre, comme c'était le cas au S1 2019 serait déjà le bienvenu.

En attendant, le groupe se dit confiant dans son modèle d'affaire très résilient et renforce sa démarche climat avec l'objectif de réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre de ses véhicules d’ici 2030 et de consommer 100% d’énergies bas carbone pour ses bâtiments d’ici 2025.

Prochaine communication : chiffre d’affaires du 3e trimestre le 21 octobre

---
Lien vers le communiqué :
Stef - Résultats du 1er semestre 2021
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Oblomov
2328
Messages : 409
Inscription : 26/05/2021

Message par Oblomov » 03 septembre 2021, 15:33

Sur la valeur STEF, Gilbert Dupont passe d'accumuler à acheter en visant 114,40 EUR. Oddo BHF passe de neutre à surperformance en visant 115 EUR.
https://m.zonebourse.com/actualite-bour ... -36315734/

Julien Col.
1103
Messages : 145
Inscription : 11/11/2019

Message par Julien Col. » 04 septembre 2021, 11:29

Article du magazine investir du 04/09/2021.
l'objectif de cours de l'hebdomadaire se rapproche de celui des daubasses :D
essai.png
"Acheter aux pessimistes, vendre aux optimistes"

Avatar de l’utilisateur
Snowball
7789
Messages : 614
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 07 septembre 2021, 16:48

En complément du communiqué sur son résultat, STEF a mis en ligne ses états financiers consolidés semestriels.

On y trouve des compléments d’informations et quelques bonnes nouvelles qui confirment la bonne santé actuelle du groupe.

Sur les résultats tout d’abord, il me semble intéressant de comparer cet exercice 2021 à celui, pré-crise sanitaire de 2019, et de regarder l’évolution par branche d’activité.
STEF EBIT.jpg
En dehors du naufrage du secteur maritime, fort justement mis en exergue par nos hôtes, l’évolution la plus remarquable me semble être la très belle progression de l’international. En 2 ans, l’EBIT de l’activité internationale a progressé de 7,5 M€ ou + 40 %. On mesure ici concrètement à quel point le deal avec Nagel, qui rebat profondément les cartes en Europe, est précieux pour notre groupe.

STEF est même arrivé à un point où l’international est plus rentable que le France, comme le montre le tableau suivant :
STEF International.jpg
Les bons résultats du semestre se sont accompagnés d’une génération record de cash-flows d’exploitation. La CAF s’élève à 135 M€, soit + 16 % par rapport à 2019. Grâce à un BFR quasi-stable, les flux de trésorerie d’exploitation se montent à 141 M€, en hausse de 62 % par rapport à 2019.

Dans le même temps, le groupe a limité ses investissements sur la période avec le niveau le plus faible de sorties de flux de trésorerie liés aux investissements depuis 4 ans.

La conjonction de ces deux éléments permet au groupe de se désendetter.
STEF CF.jpg
On voit ainsi au bilan, le taux d’endettement net passer de 90 % des capitaux propres au 30 juin 2020 à 80 % au 30 juin 2021. C’est le niveau d’endettement le plus faible pour le groupe à l’occasion de semestriels depuis au moins 4 ans.
STEF Bilan.jpg
Bref, je ne vois que des signaux positifs dans cette publication. Je conserve donc mes titres.

Snowball

Julien Col.
1103
Messages : 145
Inscription : 11/11/2019

Message par Julien Col. » 11 septembre 2021, 10:27

Petit encart du magazine investir n° 2488 du 11/09/2021


2 articles en deux semaines? La valeur commencerait-elle à intéresser du monde? :lol:
Pièces jointes
STEF.png
"Acheter aux pessimistes, vendre aux optimistes"

Oblomov
2328
Messages : 409
Inscription : 26/05/2021

Message par Oblomov » 11 septembre 2021, 15:29

Cette valeur intéresse énormément, les analystes relèvent un à un leurs objectifs.

Midcap Partners reste à l'achat avec un objectif relevé de 109 à 129 EUR.
https://m.zonebourse.com/actualite-bour ... -36353305/

Selon le revenu, qui est à l'achat:
Stef bénéficie de la reprise de la consommation et du transport ainsi que de l'activité en grandes et moyennes surfaces grâce au commerce en ligne.
"À 12,4 fois le résultat net attendu pour l’exercice en cours, la valorisation de Stef nous paraît sans excès. "
https://www.lerevenu.com/bourse/bourse- ... ans-saveur

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 11 septembre 2021, 21:10

Julien Col. a écrit :
11 septembre 2021, 10:27
Petit encart du magazine investir n° 2488 du 11/09/2021

Depuis le temps qu'on vous dit que ce business c'est de l'immobilier !! (Cf. notre analyse basée sur le seul l'immobilier de Stef et dans laquelle nous utilisions comme comparable Americold).
Pour dire : le géant Americold est une foncière cotée aux US spécialisée dans la logistique du froid.


Concernant ces acquisitions manquées :

1/ On peut saluer le pragmatisme du management de Stef de ne pas surpayer les cibles.

Mais :

2/ En se faisant couper l'herbe sous le pied sur les cibles européennes, Stef perd petit à petit de son avantage compétitif lié à sa taille critique sur son pré-carré géographique : l'Europe hors Allemagne ;

3/ Les cibles ne sont pas infinies : manquer une acquisition n'est pas neutre ;

4/ Ok pour se concentrer sur la croissance interne mais cette stratégie a des limites : pour prendre des parts de marchés, la croissance externe semble indispensable car certains marchés locaux sont captifs et impénétrables pour un concurrent.

=> Il faudra à un moment se poser la question si Stef a les moyens de continuer à consolider son marché. Si d'autres acteurs sont moins frileux ou qu'ils ont des ressources financières plus abondantes, alors il y a un problème. Stef doit soit s'allier à eux, soit jouer dans la même cour qu'eux (en faisant des offres au même prix), soit se vendre (aveu de faiblesse) pour profiter des multiples actuels sur le marché très éloignés de sa valorisation boursière...
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 15 septembre 2021, 11:54

Nouveau projet qui s'inscrit dans la démarche de développement durable du groupe :
Le projet initié par Bosch et Carrier Transicold en collaboration avec le carrossier Lamberet et le spécialiste européen du transport alimentaire sous température contrôlée, STEF, est entré dans la phase des essais sur route le 6 septembre.
FresH2 est une solution propre et silencieuse destinée à délivrer l’énergie électrique nécessaire aux groupes frigorifiques qui équipent les semi-remorques du transport routier à température dirigée. Celles-ci sont principalement utilisées pour le transport de produits alimentaires – frais et surgelés –, de produits pharmaceutiques et toutes autres marchandises thermosensibles.

La technologie de pile à combustible à hydrogène propose une alternative pertinente pour remplacer le moteur diesel usuellement utilisé dans le transport frigorifique. La pile à hydrogène n’émet aucune émission ni bruit.

FresH2 est composé d’une pile à combustible alimentée par hydrogène permettant de fournir le courant nécessaire au fonctionnement du groupe frigorifique. L’innovation réside dans l’interfaçage direct de la pile à combustible avec le groupe frigorifique, sans recourir à un coûteux et lourd système de batteries tampon embarquées.
Article complet : Le projet FresH2 débute la phase d'essai
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 08 octobre 2021, 10:01

KFC France renouvelle sa confiance à STEF
Partenaire de KFC France depuis 20 ans, STEF annonce le renouvellement de son contrat de prestations logistiques et transport avec la chaîne de restauration rapide.

L’expertise de STEF dans le secteur de la restauration hors domicile, ses offres de service sur toute la chaîne de valeur ainsi que la qualité de ses prestations ont été déterminantes dans ce renouvellement de confiance.

STEF va continuer d’assurer l’ensemble de la supply chain en tri-température surgelé, frais et sec de KFC France pour les produits alimentaires, d’hygiène et d’emballage. Elle couvre la gestion commerciale, la logistique et le transport pour 285 restaurants sur l’ensemble du territoire.
source : KFC France renouvelle sa confiance à STEF
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19998
Messages : 3996
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 15 octobre 2021, 15:01

Interview de Marc Vettard, directeur général délégué du groupe. La RSE et le digital sont à l’honneur.

Quelques extraits :
nous allons développer l’utilisation de véhicules à énergies alternatives non fossiles qui prendront une place de plus en plus grande dans notre parc ces prochaines années. Nous avons par ailleurs prévu le renouvellement progressif de notre flotte de porteurs d’ici à 2030. Actuellement, notre parc est composé à 90 % de véhicules répondant au standard Euro 6. D’ici à 2030, les véhicules au B100 composeront 30% de notre parc, et le biogaz concernera 25 % de nos véhicules porteurs.
Nous avons lancé un programme d’investissement dans le photovoltaïque de 70 M€ pour nos bâtiments au cours des cinq prochaines années afin de produire du froid de manière plus vertueuse. Nous allons procéder à la construction de 14 centrales par an jusqu’en 2025. Ce programme vise à développer l’autoconsommation d’électricité sur nos plateformes et entrepôts par l’équipement de panneaux photovoltaïques sur nos toitures. En 2025, 20 % de nos consommations seront issus du solaire.
l’intelligence artificielle fait désormais partie de notre univers, de nos process, de nos outils de pilotage. Nous avons travaillé l’optimisation de nos plans de transport avec DCbrain, start- up spécialisée dans ce domaine appliquée aux réseaux physiques complexes afin de les optimiser. L’enjeu consiste à modéliser les flux de marchandises à travers des schémas que le cerveau humain ne peut concevoir compte tenu de la quantité de données et de la variabilité dans le temps.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

23415 messages • 989 sujets