PrairieSky Royalty (PSK) - ex Portefeuille daubasses 2

Anciennes actions du Portefeuille daubasses 2
François L
337
Messages : 115
Inscription : 10/11/2019

Message par François L » 06 juillet 2021, 08:01

les daubasses a écrit :
05 juillet 2021, 18:15
François L a écrit :
21 juin 2021, 20:46


Pour PrairieSky, ils viennent de me répondre et me proposent un coup de fil avec le CFO car il semblerait que cela soit lui qui s'occupe des relations investisseurs. Bon je ne sais pas si je connais assez bien l'entreprise pour en discuter au téléphone en étant à l'aise donc je vais peut être proposer un échange par email. Mais dans tous les cas, si vous avez des questions spécifiques, n'hésitez pas.
Bonjour Frnaçois L,

Avez-vous pu échanger avec le CFO ?

On a hâte de lire votre retour ! :)
Bonjour,

Oui la semaine dernière. J'ai commencé à mettre tout ça au propre. Je pensais que j'aurais eu le temps de finir de faire ça le week-end dernier mais cela devra attendre ce week-end ! Donc je pense pouvoir poster cela dimanche.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 20 juillet 2021, 11:28

Cours actuel : 13,33 CAD

L'entreprise canadienne de royalties pétrole + gaz a publié hier soir ses comptes du T2 2021.

Allons à l'essentiel : c'est le meilleur trimestre des 2 dernières années avec un CA de 69,8 M CAD (+17,3% vs. T1 2021). Merci le pétrole - et ses cours élevés - qui représente 42,9 M CAD soit 61,5% du total et donc le gaz (GNL compris) 38,5% de l'activité.

Les bonnes nouvelles sont donc un niveau de production en hausse à 19 723 BOE / d* vs. 19 380 BOE / d au T1 2021 (+1,8%). Mais on est encore loin des plus hauts de 22 000 BOE / d des T3 et T4 2019. Encore une marge de progression ?

*BOE / d = baril équivalent pétrole par jour, qui permet d'additionner la production de pétrole + gaz et de comparer les différentes périodes

Pour résumer : ce ne sont pas vraiment les volumes qui font la différence mais le prix du pétrole.

Les autres annonces majeures :

> Le management annonce une grosse acquisition dans la zone Clearwater auprès du producteur Spur Petroleum pour 155 M CAD.
Les actifs acquis comprennent un royalty de 5% sur une surface de 76 000 acres orientés principalement sur la production de pétrole avec une production actuelle de 10 000 BOE /d et un potentiel à long terme jusqu'à 20 000 BOE / d selon le management de PrairieSky.

Cela nous donne un prix d’acquisition pour 10 000 BOE / d de : 155 000 000 / 10 000 = 15 500 CAD le BOE / d.
Dans notre analyse initiale, on calculait un prix moyen pour PrairieSy sur le T1 2021 de 19 380 CAD pour un baril produit par jour. Le prix est donc correct, surtout s'il y a de la croissance derrière.

> L'entreprise a racheté 981 000 actions pour 13,2 M CAD. Mais la réduction du nombre d'actions (base diluée) n'est que de 500 000 actions du fait des attributions d'actions au management...

> Surtout, le management nous refait le coup d'augmenter massivement le dividende de +38% à 0,09 CAD par trimestre (= 20 M CAD par trimestre). Sans doute un impératif institutionnel pour faire plaisir à une partie des actionnaires... mais on préférerait largement des rachats d'actions ! Plus créateur de valeur à long terme. En point positif, on note quand même que cette augmentation du dividende est de bon augure en terme de visibilité de l'activité pour le reste de l'exercice.

Vous l'aurez compris : acquisition + dividendes = on crame du cash alors qu'on pourrait dormir sur ses lauriers, encaisser le cash sans bouger le petit doigt et racheter simplement des actions sur le marché. Espérons que l'acquisition annoncée soit réellement créatrice de valeur...


On complétera ce message demain ou dans la journée suite à la retranscription de la conférence qui va avoir lieu ce jour en début d'après-midi.

---
Documents à télécharger :
Rapport financier T2 2021 - PrairieSky Royalty
Rapport de gestion T2 2021 - PrairieSky Royalty
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 20 juillet 2021, 17:24

Compléments avec la conférence call de ce matin :

o Le T2 est habituellement le trimestre le plus calme car on évacue la boue suite à la fonte de la neige et de la glace. Or, durant ce T2 34 nouveaux contrats ont été signés avec 32 clients = +2,3 M CAD de commissions encaissées.

o L'acquisition de 155 M CAD est la plus importante depuis 2017. A en croire le CEO, cela fait 3 ans qu'ils sont sur cette affaire et qu'ils attendaient le moment opportun. C'est l'affaire du siècle ou quoi ? :lol:
Ils annoncent la couleur : doublement de la production sur la zone Clearwater acquise qui passera de 10 000 BOE /d à 20 000 BOE / d d'ici 2024 sans avoir besoin d'investir le moindre dollar (canadien).

o Le dividende c'est pour remercier les fidèles actionnaires. Mouais. On se fait plaisir et on rappelle qu'on a racheté 5% des actions en circulation sous 10 CAD ces 12 derniers mois. Mais on omet de mettre en face les actions créées pour être distribuées aux managers. Re-mouais...

o Ce dividende de 0,09 CAD par trimestre ne va bouffer "que" 50% des cash flows à horizon 2022 avec hypothèse d'un baril WTI à 50 USD (67 USD actuellement). Cela pour dire qu'il reste encore de la place pour réaliser d'autres acquisitions opportunistes et des rachats d'actions. On espère ! Enfin, surtout les rachats d'actions.

o Le bonus annuel a été comptabilisé pendant ce T2 et on précise que la nouvelle acquisition ne nécessite aucun personnel supplémentaire. Ça c'est le point pour rassurer sur les frais généraux.

o S'en suivent les questions - réponses. Le management est dithyrambique sur la récente acquisition qui va créer beaucoup de valeur...
Sur la dette levée dans de bonnes conditions de taux (mais on n'a pas le taux) pour cette acquisition, le message est clair : priorité dans les prochains 18 mois au remboursement complet de cette dette au détriment du rachat d'actions. Mince.

o Hors l'acquisition annoncée, le CEO s'est mouillé sur une prévision concernant la production : "single-digit" (1 chiffre, donc entre 0% et 9%) de croissance organique sur les 18 prochains mois. Il faut dire que le management voit clairement les compagnies pétrolières revenir sur ses terrains et forer pour profiter des prix actuels. On comprend mieux le relèvement du dividende.


---
Source :
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

François L
337
Messages : 115
Inscription : 10/11/2019

Message par François L » 07 septembre 2021, 17:32

Bonjour à tous, avec un long retard, voici le retour de ma discussion avec Pamela Kazeil, la CFO de PrairieSky Royalty. Plutôt que de tout copier/coller ici et de refaire tous les liens, j'ai mis le fichier en pièce jointe :
Questions PSK v3.pdf
(302.49 Kio) Téléchargé 218 fois
Bonne lecture et merci aux Daubasses pour leurs relectures.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 09 septembre 2021, 10:17

Le concurrent canadien coté Freehold Royalties continue ses emplettes en dehors du Canada dans la région actuellement à la mode : Eagle Ford au Texas (USA).

Cette opération annoncée hier a l'air d'être une très belle opportunité :

coût = 180 M USD
cash flow attendu sur 2022 = 46 M USD

=> si les cours du pétrole et du gaz se maintiennent aux niveaux actuels (grosse hypothèse), cette acquisition serait remboursée en 4 ans !


Joli contraste d'agressivité sur le marché US de Freehold Royalties par rapport à PrairieSky qui reste 100% canadien.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 13 septembre 2021, 10:52

Cours actuel : 13,36 CAD


Le CEO et président du Conseil d’administration Andrew Phillips a acquis le 9 septembre 5 000 actions à un prix de 13,14 CAD. Soit une dépense totale de 65 675 CAD.

Le montant est peu significatif. Surtout que Andrew possédait déjà avant cette transaction pour 9,7 M CAD d'actions PrairieSky et que sa rémunération annuelle est de 3,7 M CAD.

On prend quand même ces signes positifs.

Achats d'initiés - PSK (13.09.2021).png

Source : https://simplywall.st/stocks/ca/energy/ ... lty-shares
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 30 septembre 2021, 09:57

Depuis notre analyse comparative des entreprises de royalties pétrolières du 11 juin, la "pépite" Texas Pacific Land souffre en bourse.
Son cours est passé de 1 495 USD à 1 241 USD, soit une baisse de 17% alors que le gaz et le pétrole se sont envolés sur la période. La surévaluation était donc trop importante.

Et Crédit Suisse d'enfoncer le clou hier en passant sa recommandation d'achat à "sous-pondérer" avec un objectif de cours à 800 USD.

Source : https://seekingalpha.com/news/3745827-t ... ent-rating


Morale : même des supers actifs, avec un historique incroyable de création de valeur et un parcours boursier irréprochable, ne sont pas des bonnes raisons pour surpayer ses actions.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Ravana
1653
Messages : 494
Inscription : 07/03/2020

Message par Ravana » 02 octobre 2021, 19:51

Peut-être un début d’explication sur ce qu’il se passe au Texas ?

Après des séismes à répétition, le Texas restreint la fracturation hydraulique


Le document officiel

Ça fait penser à ce qui a été constaté en Alsace, où des forages étaient également en cause (géothermie).


A+
Ravana
"Le prix c'est ce que tu payes, la valeur ce que tu obtiens"

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 08 octobre 2021, 10:06

François L a écrit :
12 juin 2021, 21:04


Je vous répond un peu plus tard lorsque j'aurais plus de temps. Mais concernant PrairieSky, je viens de voir que l'ETF basé sur l'inflation d'Horizon Kinetics possède cette valeur en troisième position : https://horizonkinetics.com/products/etf/infl/#holdings
Vu leur connaissance du domaine je suppos que c'est bon signe. Ils ont aussi une petite position dans FreeHold et... Labrador Iron Ore Royalty.

Désormais 2ème ligne avec 3 030 231 actions : https://horizonkinetics.com/products/etf/infl/#holdings

PSK - 2ème ligne ETF Inflation Horizon Kinetics - 08.10.2021.png

Est-ce lié à des achats d'actions ou plutôt la hausse de PrairieSky Royalty simultanément à la baisse de Texas Pacific Land (anciennement la première ligne du fonds) ?
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

François L
337
Messages : 115
Inscription : 10/11/2019

Message par François L » 08 octobre 2021, 11:29

Très bonne question. Je suis allé voir dans leur rapport biannuel (à retrouver ici : https://horizonkinetics.com/app/uploads ... al_web.pdf). Au 30 juin dernier, ils avaient en portefeuille :

Freehold Royalties Ltd. : 1,053,796 shares ce qui nous donne +14%
PrairieSky Royalty Ltd. : 2,706,707 shares ce qui nous donne +12%
Texas Pacific Land Corp. : 24,750 shares ce qui nous donne +13%

Il semble donc que cela soit simplement dû à la baisse de TPL.

Petit point amusant liée au portefeuille de Franck des daubasses, ils ont également Japan Exchange Group et Singapore Exchange en portefeuille (en plus d'autres).

Jcd
138
Messages : 41
Inscription : 10/11/2019

Message par Jcd » 12 octobre 2021, 04:55

La "nouvelle fonctionnalité" chez Degiro qui se nomme "Détention du capital" permet de voir les principaux actionnaires. Voici ce que cela donne pour Psk :
PSK Degiro.png

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 27 octobre 2021, 10:48

Cours actuel : 16,11 CAD


Notre entreprise de royalties canadienne sur le pétrole et le gaz a publié ses résultats du T3 2021.

Le CA du T3 2021 est le plus élevé depuis le T3 2014.

Par rapport à l'exercice 2019, on a moins d'actions en circulation (suite aux rachats d'actions suivis d'annulation), une plus forte génération de cash et des cours du pétrole et du gaz supérieurs.
Et pourtant, à 16 CAD, le cours est encore 20% en dessous de ses plus hauts de 2019 à 20 CAD. Un premier objectif de cours qui nous semble être un minimum avec actuellement un baril de pétrole WTI à 85 USD et un prix du gaz en Alberta AECO à plus de 4,50 CAD le MJ (mégajoule).

Résumé des principaux éléments financiers :

PSK_Indicateurs clefs - T3 2021.png

Lors de la conférence téléphonique de la présentation des résultats (à télécharger en bas de ce message), le CEO Andrew Phillips se targue d'avoir le pay out ratio le plus faible de l'industrie. Bon point selon nous. Et de souligner que cela permet d'avoir les moyens de réaliser des opérations de croissance externes opportunistes. C'est vrai Andrew. Mais n'oublie pas non plus le programme de rachat d'actions !

La ligne de crédit a été augmentée de 225 M CAD à 425 M CAD avec une date de remboursement étendue au 28 février 2025.
PrairieSky a donc des moyens importants pour réaliser de nouvelles acquisitions. Le management de se féliciter d'avoir autant de moyens financiers pour faire des acquisitions sans avoir à réaliser d'augmentations de capital. On sent vraiment qu'il va y avoir des opérations de croissance externe d'ici peu... On n'est pas du tout persuadé par cette stratégie. Surtout que les prix actuels des actifs devraient refléter la bonne tenue des cours du pétrole et du gaz. A suivre de près.

Au 30 septembre, il reste encore 14 424 000 actions rachetables dans le programme de rachat d'actions. Sur le T3 2021, l'entreprise n'a racheté que 586 900 de ses propres actions à prix moyen de 13,71 CAD. Soit un coût total de 8,0 M CAD. Il y a de la marge au niveau du programme et des excédents de cash flows. Surtout que le cours se traine. Plutôt que de prendre le risque de surpayer de futures acquisitions.

Au niveau valorisation, le cash flow opérationnel ("Funds From Operations" FFO en anglais) est au plus haut de plusieurs années sur le T3 à 66,2 M CAD. En l'annualisant, on obtient 66,2 x 4 = 264,8 M CAD. Rapportés à la capitalisation boursière actuelle de 3 581 M CAD, le multiple ressort à 13,5x le FFO. Pas chèrement payé.

---
A télécharger : Lien : Présentation du T3 2021 - PrairieSky Royalties
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

intelligent investor
224
Messages : 59
Inscription : 10/11/2019

Message par intelligent investor » 30 novembre 2021, 02:09

Tel qu'anticipé, PSK fait l'acquisition d'actifs dans l'ouest canadien auprès de Heritage Royalty pour 728 millions de dollars:
https://finance.yahoo.com/news/prairies ... 00268.html
Selon un calcul simple, ça donne environ 95$/m2. Est-ce que correct ou trop payé? Selon la direction, il y a beaucoup de synergies, mais ça dépend de la qualité des terrains acquis.
Une partie de la transaction, environ 200 M dollars se fait par dilution; 14,930,000 actions a 13,40/action, donc une augmentation d'environ 6%. Il reste à voir comment l'acquisition sera intégrée.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 30 novembre 2021, 10:31

Cours actuel : 13,95 CAD

les daubasses a écrit :
27 octobre 2021, 10:48


Lors de la conférence téléphonique de la présentation des résultats (à télécharger en bas de ce message), le CEO Andrew Phillips se targue d'avoir le pay out ratio le plus faible de l'industrie. Bon point selon nous. Et de souligner que cela permet d'avoir les moyens de réaliser des opérations de croissance externes opportunistes. C'est vrai Andrew. Mais n'oublie pas non plus le programme de rachat d'actions !

La ligne de crédit a été augmentée de 225 M CAD à 425 M CAD avec une date de remboursement étendue au 28 février 2025.
PrairieSky a donc des moyens importants pour réaliser de nouvelles acquisitions. Le management de se féliciter d'avoir autant de moyens financiers pour faire des acquisitions sans avoir à réaliser d'augmentations de capital. On sent vraiment qu'il va y avoir des opérations de croissance externe d'ici peu... On n'est pas du tout persuadé par cette stratégie. Surtout que les prix actuels des actifs devraient refléter la bonne tenue des cours du pétrole et du gaz. A suivre de près.
On avait malheureusement vu juste.

Ce qui nous fait peur c'est l'incapacité du management à ne rien faire. A encaisser les redevances tranquillement et à racheter ses actions pour les annuler. L’entreprise qui se définit selon leurs propos comme (selon leurs propos) une entreprise "sœur" du champion boursier Texas Pacific Land fait pour le moment tout l'inverse : de la croissance externe + des gros versements de dividendes.
Est-ce qu'on cherche à grossir pour grossir et à justifier ses gros salaires ? Espérons que non...

En attendant, il faudra entre 2 et 3 ans de flux de trésorerie (si les cours du pétrole se maintiennent aux niveaux actuels élevés) pour rembourser cette dette. Ce qui signifie probablement aucun rachat d'actions à venir. Dommage. On pense que la création de valeur est là pour les actionnaires de long terme !


Est-ce que le prix payé est "cher" ?

Ou formulé autrement : "est-ce une bonne opération ?"

Les royalties achetés pour 728 M CAD produisent l'équivalent de 2 700 barils par jour (BOE / d). Ce qui correspond à un multiple payé de 269,6 k CAD / BOE / d.
Or dans notre analyse de juin dernier, à un cours de 13,50 CAD, PrairieSky était valorisée 156 k CAD le "BOE / d". Le prix payé est donc a priori élevé. Même si nos calculs ne sont que théoriques, car nous n'avons aucune connaissance du potentiel des surfaces acquises...

Au regard des chiffres, il semblerait plus pertinent de racheter des actions pour les annuler. Vous aurez compris : on est dubitatifs. Surtout au regard des prix élevés du pétrole et du gaz lors des négociations. Alors que les prix ont chuté de plus de 10% ces derniers jours. Quel timing catastrophique ! (pour l'acheteur, pas le vendeur...)

Plus anecdotique, on notera que les terrains acquis pourraient être exploités pour leurs teneurs en potasse, lithium et hélium. A voir sur le long terme si c'est mineur ou une réelle opportunité de business conséquent pour PrairieSky.

En cerise sur la gâteau, PrairieSky gagne 728 M CAD de pertes fiscales reportables. Est-ce que la vraie valeur de ce deal serait là-dedans ?


A notre connaissance, avec désormais près de 20 millions d'acres en droits miniers, PrairieSky Royalty est le plus gros acteur coté de royalties sur le pétrole.
Bien entendu, le plus gros au Canada aussi et le seul pure player canadien. Leur avantage concurrentiel géographique selon le management.

Être gros pour être gros n'a aucun intérêt pour l'actionnaire. Sans doute plus pour les dirigeants pour leur gloriole et justifier des rémunérations plus importantes...


---
Lien : Communiqué officiel - acquisition de Heritage Royalty
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

François L
337
Messages : 115
Inscription : 10/11/2019

Message par François L » 30 novembre 2021, 13:47

J'ai un peu le même avis sachant que de base, je n'aime pas les dilutions. Pour un dossier comme celui-ci, j'aurais largement préféré qu'ils utilisent le la dette à 100%. Cependant, peut-être qu'ils estiment que le prix du baril va continuer d'augmenter et qu'au final, cet achat sera vite rentabilisé. Je n'ai pas de vu sur le cours du baril mais il est vrai que JPMorgan prévoie une forte augmentation dans les deux années à venir. Voir par exemple ici :
https://www.proactiveinvestors.co.uk/co ... 67631.html

Tallinn
30
Messages : 28
Inscription : 11/03/2021

Message par Tallinn » 10 décembre 2021, 09:50

Plus le temps passe et plus PSK stagne quand FREEHold va de plus hauts en plus hauts...

Je me tâte vraiment de couper ma position sur PSK et de tout reporter sur FREEHold...

Certains d'entre vous pensent la même chose ?

zugluk
166
Messages : 79
Inscription : 20/01/2020

Message par zugluk » 10 décembre 2021, 09:53

Ne soyez pas si hâtif, nous sommes sur du long terme, de l'investissement d'Ents de Fangorne.

François L
337
Messages : 115
Inscription : 10/11/2019

Message par François L » 10 décembre 2021, 10:23

Je suis d'accord avec zugluk même si cela n'est pas agréable à voir. Après, il peut y avoir beaucoup de raisons à cela. Par exemple, de mémoire le dividende de Freehold est significativement plus élevé. Dans le contexte actuel de peur de l'inflation et de hausse des taux, peut-être que les investisseurs veulent leur cash-flow plus rapidement. Je crois également que la valorisation de Freehold était plus basse.

Bref, difficile à dire après quelques mois.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 10 décembre 2021, 10:38

Vous vous doutez certainement que ce relatif désamour du marché est lié à une politique d'allocation de capital que nous jugeons perfectible. Le management de PrairieSky (PSK) a fait le choix de s'orienter essentiellement vers les acquisitions au détriment du dividende et du rachat d'actions. A notre grand regret, surtout concernant les rachats d'actions...

C'est le choix de grossir par endettement + augmentation de capital (qui est l'exact contraire du rachat d'actions !), en muselant pendant plusieurs trimestres les flux de trésoreries pour honorer cette dette. Il n'y aura dans ces conditions pas de hausse sensible du dividende sur les prochains trimestres, ni de rachats d'actions significatifs.

Pour que l'action PSK progresse, il faudra inévitablement que les acquisitions réalisées durant 2021 crachent du cash au cours des prochains exercices. Il y a donc un certain levier avec PSK sur les prix du pétrole mais il faudra aussi être plus patient. Objectif long terme...
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Tallinn
30
Messages : 28
Inscription : 11/03/2021

Message par Tallinn » 10 décembre 2021, 10:50

Bon ba ...

Je garde PSk et je viens de doubler sur FREEHold

C'est décidé , je vais vivre comme un riche :mrgreen:

Altico
26
Messages : 9
Inscription : 14/05/2020

Message par Altico » 23 janvier 2022, 11:20

Le cours du WTI continue d'être bien orienté en ce début d'année pour PSK. Quelques investisseurs canadiens qui s'intéressent de près le secteur oil / gas au Canada partagent leur réflexion sur Twitter. J'ai trouvé un thread de l'un d'eux parlant de PSK que je vous partage ici. Ce n'est que son avis et son interprétation de la situation.




Ne pensez pas qu'ils ont surpayé pour Heritage (~ 11x CF), car il y a une valeur importante à débloquer grâce aux paiements de bonus et au travail de conformité.
Dans leurs statistiques d'achat d'origine. Ils ont également déclaré qu'il était «sous-loué», seuls 20% de la superficie sont actuellement loués
Énorme croissance de Clearwater, fin d'année avec plus de 2 000 bep/j de production, peut-être plus à mesure que les puits sont forés avant les inondations
Des opérateurs comme $CPG et $BTE devraient réinjecter plus de CAPEX dans les puits à coût élevé, un point positif pour PrairieSky
Beaucoup de leurs opérateurs prennent de l'ampleur, et sur l'ensemble de leur territoire, de nombreux petits gains sont réalisés (c'est-à-dire que $IPCO pourrait doubler les volumes via Onion Lake / AB Bakken


Pour résumer son avis, il estime qu'il y a un excellent potentiel de croissance de PSK sur les prochains trimestres, avec une acquisition (Heritage) qui pourrait se révéler payante très rapidement. Un certain nombre de personnes pari sur un relèvement de dividende en février (pas forcément du goût des Daubasses :lol:).

Espérons qu'il ait raison sur les perspectives et rendez-vous le 7 février pour le Q4 2021 pour un premier élément de réponse.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
19193
Messages : 3923
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 08 février 2022, 13:08

Cours actuel : 17,29 CAD


Dans nos derniers commentaires, on avait été durs avec le management :
les daubasses a écrit :
30 novembre 2021, 10:31

(...)

Ce qui nous fait peur c'est l'incapacité du management à ne rien faire. A encaisser les redevances tranquillement et à racheter ses actions pour les annuler. L’entreprise qui se définit selon leurs propos comme (selon leurs propos) une entreprise "sœur" du champion boursier Texas Pacific Land fait pour le moment tout l'inverse : de la croissance externe + des gros versements de dividendes.
Est-ce qu'on cherche à grossir pour grossir et à justifier ses gros salaires ? Espérons que non...

En attendant, il faudra entre 2 et 3 ans de flux de trésorerie (si les cours du pétrole se maintiennent aux niveaux actuels élevés) pour rembourser cette dette. Ce qui signifie probablement aucun rachat d'actions à venir. Dommage. On pense que la création de valeur est là pour les actionnaires de long terme !


Est-ce que le prix payé est "cher" ?

Ou formulé autrement : "est-ce une bonne opération ?"

Les royalties achetés pour 728 M CAD produisent l'équivalent de 2 700 barils par jour (BOE / d). Ce qui correspond à un multiple payé de 269,6 k CAD / BOE / d.
Or dans notre analyse de juin dernier, à un cours de 13,50 CAD, PrairieSky était valorisée 156 k CAD le "BOE / d". Le prix payé est donc a priori élevé. Même si nos calculs ne sont que théoriques, car nous n'avons aucune connaissance du potentiel des surfaces acquises...

Au regard des chiffres, il semblerait plus pertinent de racheter des actions pour les annuler. Vous aurez compris : on est dubitatifs. Surtout au regard des prix élevés du pétrole et du gaz lors des négociations. Alors que les prix ont chuté de plus de 10% ces derniers jours. Quel timing catastrophique ! (pour l'acheteur, pas le vendeur...)

(...)

---
Lien : Communiqué officiel - acquisition de Heritage Royalty

Force est de constater que (par chance ?) les cours du pétrole ont continué de progresser depuis cette acquisition et il se pourrait que ce ne soit donc pas une acquisition si onéreuse... Elle pourrait même créer rapidement de la valeur ! A suivre lors des prochains résultats, notamment ceux du T1 2022 qui devraient atteindre des sommets.

Par contre, on est encore dubitatifs sur la gloriole du management tout content d'augmenter à nouveau le dividende de +33% : 0,12 CAD trimestriel soit 0,48 CAD / an. Bof...

La dette liée à cette dernière acquisition (Heritage) devrait être remboursée d'ici 2 ans. Pour rappel, sur l'exercice 2021 ce sont près de 1 Md CAD qui ont été dépensés en acquisitions (via endettement et augmentation de capital). Et s'ils avaient étaient dépensés en rachats d'actions ?

Une idée pour améliorer l'allocation de capital, commencer par améliorer la gouvernance en dissociant les fonctions de CEO du Président du board ? Aujourd'hui c'est Andrew Phillips qui tient les 2 rôles.


---
A télécharger :

> Résultats annuels 2021 - PrairieSky Royalty
> Présentation du 07.02.2022 - résultats annuels
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

oroger
71
Messages : 26
Inscription : 13/04/2020

Message par oroger » 02 mars 2022, 21:51

Fév 27
Le président a récemment acheté des actions d’une valeur de 163 000 $ CA
Le 25 février, Andrew Phillips a acheté environ 10 000 actions sur le marché à environ 16,29 $ CA par action. Au cours des 3 derniers mois, il y a eu un achat encore plus important d’un autre initié d’une valeur de 658 000 $ CA. Andrew a été un acheteur au cours des 12 derniers mois, achetant un total net d’actions d’une valeur de 497 000 $ CA.

Viga
2300
Messages : 483
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 08 mars 2022, 20:26

Le dividende trimestriel de CAD 0.12 sera payable le 14 avril avec une date ex-dividende au 31 mars.

source: https://finance.yahoo.com/news/prairies ... 00630.html

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

22909 messages • 980 sujets