Verde Agritech (NPK) -P

Anciennes actions de la Pirogue d'Okavongo
Répondre
matdany
1300
Messages : 574
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 15 février 2022, 21:44

Je sais que cette info, comptablement ne vaut pas grand chose, mais elle explique quand même l'évolution du cours.

Les analystes ont remontés leur estimation de cours à 11,94 CAD

matdany
1300
Messages : 574
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 18 février 2022, 14:31

Une info trouvée ce jour.

JSC Belaruskali signale qu'il ne sera pas en mesure de respecter ses contrats
Le prix de la potasse est fortement en hausse

Certaines usines européennes auraient réduit leur production : en cause prix. du gaz
Pour rappel, les USA ont pris des sanctions contre la potasse biélorusse, cela affecte 10 à 12 millions de tonnes du Bélarus, soit un cinquième de l'offre mondiale

Le prix CFR au brésil est 160 % plus élevé que l'année passée ( je n'ai pas vérifié)

[Les sources matdany ?]

matdany
1300
Messages : 574
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 18 février 2022, 14:34

Désolé, un oubli

Les analystes remontent encore leurs estimations : objectif : 12,36

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
10898
Messages : 3051
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 21 février 2022, 10:23

chroniques des matières premières RFI : Le cours de la potasse monte en raison des tensions géopolitiques en Europe de l'Est


Gros défi pour le Brésil. Extraits :
Le prix des engrains de potasse est proche de son plus haut sommet atteint il y a dix ans aux États-Unis et au Brésil, deux grands pays importateurs. La principale raison de cette hausse s'explique par les sanctions économiques imposées par les pays occidentaux contre le régime répressif du président biélorusse. (...)

L’entreprise canadienne Nutrien, l’un des plus grands fournisseurs mondiaux de potasse, a déclaré récemment qu’elle pourrait augmenter sa production jusqu’à 29% dans les années à venir. Dans ce contexte, le prix risque d'augmenter encore sur les marchés cette année après avoir triplé en 2021. Cela inquiète particulièrement le Brésil, qui est l’un des plus grands importateurs mondiaux – il importe 95% de ses besoins.

Si jamais conflit il y a conflit "Occident - Russie" et qu'il perdure, Verde Agritech pourrait en profiter.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3504
Messages : 639
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 25 février 2022, 15:29

Verde lance un comité pour décider des modalités pratiques du programme P4G (Paid For Growth) ainsi qu'une enquête en ligne pour connaître l'avis de ses actionnaires.

J'ai voté en ligne (avec juste une copie d'écran en preuve de détention car pas envie de demander un justificatif pour le moment d'autant que je ne sais pas exactement quelle pièce il faut). Mon choix est le rachat d'actions mais j'ai précisé en commentaire que mon premier choix (non proposé au vote) serait de continuer à investir dans l'activité. A ce stade de développement, cela me paraît être la priorité.

Pour mémoire, la Biélorussie et la Russie pesait 37% de la production mondiale de potasse en 2021 :
Potash-MSC22.png
Source : MSC2022

Belaruskali a déclaré il y a une semaine qu'il ne pourra pas honoré ses contrats pour cause de force majeure.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3504
Messages : 639
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 27 février 2022, 12:53

Cours = 7,44 CAD (x10 depuis l'intégration dans la pirogue :D )

La forte hausse de Verde m'oblige à me reposer la question d'une cible de vente sans attendre la nouvelle étude de faisabilité.

Nutrien le géant des engrais a une P/E actuel de 13 tombant à 7 sur les prévisions 2022. Prenons arbitrairement une cible de P/E de 10 pour Verde. Verde n'a pas la taille de Nutrien mais n'a pas non plus sa dette. De plus Verde a un profil de croissance sans commune mesure. Donc disons 10.

Vu la situation géopolitique actuelle, je pense que les cours de la potasse au Brésil en fin d'année peuvent se maintenir sur 2022. L'EPS (Earning per Share) de Verde 2022 est calculé sur un prix CFR de la potasse au Brésil de 500 USD/t. Pour un cours en fin d'année 2021 de 760 USD/t. Je prends ce cours de 760 comme nouvelle référence et considère que l'EPS de Verde en 2022 sera de 0,76 CAD. Avec un ration P/E de 10 cela donne un objectif de 7,60 CAD. Nous y sommes presque.

Mais un investisseur doit regarder devant. Pour 2023, je reprends le cours de la potasse de 500 USD/t mais je considère que le doublement de la production va faire doubler l'EPS. Cela donne pour 2023 un cible de 10 CAD l'action.

Si Verde a les ventes suffisantes, la production peut monter rapidement à 2,8 millions de tonnes / an (contre 1,4 prévus en 2023). Les permis sont en place, il "suffit" de construire une nouvelle ligne. Si sur cette hypothèse optimiste on cale un cours de la potasse pessimiste à 350 USD/t, l'EPS serait 1,4 CAD soit un cours cible pour l'action à 14 CAD.

A long terme l'ancienne NPV, qui devrait être améliorée (car cours de référence de la potasse seulement 250 USD/t), indique une valeur de 50 CAD/action. Mais de manière conservatrice je la coupe en 2 ce qui donne un cours de l'action à 25 CAD

En résumé, les cibles sont :
  • 7,60 CAD pour 2022
  • 10 CAD pour 2023
  • 14 CAD pour 2025 (environ)
  • 25 CAD pour le long terme
A chacun de se débrouiller avec ça...

D'autant que des évènements favorables peuvent intervenir : difficultés d'approvisionnement en potasse pour le Brésil avec pour conséquence un premium sur ls cours mondiaux, soutien du plan engrais gouvernemental, gamme plus complète qui prend des parts de marchés. Par exemple, le prix du souffre dépend des prix du pétrole. Si l'engrais BAKS (glauconite + souffre) se vend bien c'est une croissance complémentaire possible. A ce propos petite parenthèse, l'usine actuelle, un peu éloignée de la zone d'extraction, serait à terme spécialisée sur les produits élaborés. Bonne initiative.

Côtés risques, un retard dans la construction de l'usine impacterait le CA 2022. Il faudra aussi pour que l'histoire soit parfaite que les ventes continuent de progresser. A court terme, le contexte est idéal. Mais à plus long terme Verde devra sortir de sa zone de confort (proximité géographique et cultures bien adaptées au K Forte).

La pirogue ayant pour mission de faire la partie "facile" du chemin, je pense débarquer Verde dans la zone des 12 CAD. Cette cible peut évoluer au fil des évènements. A titre personnel, je pourrais aussi alléger un peu dans cette zone de prix mais je n'ai encore rien décidé. J'aimerais avoir la nouvelle étude de faisabilité en main. Je vais aussi être plus "joueur" que pour la pirogue et je conserverai à coup sûr une belle position de long terme pour aller au bout de l'histoire. Tout en essayant de ne pas me laisser griser...

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3504
Messages : 639
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 28 février 2022, 15:03

Pour illustrer la marge de Verde aux cours actuels de la potasse. A la (grosse) louche Christiano Veloso indique dans la vidéo ci-dessous : 10 CAD par tonne de coût de production, 30 CAD par tonne pour le transport et 100 CAD par tonne de marge brute. Il indique un prix de vente à la tonne de 140 CAD en se basant sur un cours de 850 USD/t (en augmentation par rapport à fin 2021). Je trouve plutôt 180 CAD/t de K Forte (850 USD/t = 1082 CAD / 6 (moindre concentration en potasse) = 180 CAD/t) mais on va pas chipoter (marge de négociation ?). D'autre part, on le sent plus optimiste pour les cours 2022 de la potasse que fin 2021 où il prévoyait une baisse. Il serait intéressant de connaître l'état du carnet de commandes car c'est le moment où jamais de le remplir tôt.

Je note aussi des arguments peu évoqués jusqu'alors sur l'apport de la Glauconite pour les minéraux contenus dans les aliments. En plus de la préservation des sols et des plantes. N'en jetez plus :mrgreen: Dommage que le marché brésilien semble moins sensible à ces arguments mais ça peut venir.

Source :

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3504
Messages : 639
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 02 mars 2022, 22:37

Verde est évoqué dans les médias brésiliens comme la solution pour rendre le Brésil plus indépendant de la potasse venant de l'étranger. De quoi accélérer le développement ?

Vidéo Globo : je ne parle pas portugais mais j'ai quand même compris Sao Gotardo (ville où se trouve l'usine de Verde), glauconite et Verde Agritech.

Article politique (traduction google) mais qui évoque aussi Verde et son engrais potassique (fin 4ème paragraphe). Cet article explique que la neutralité du Brésil sur la guerre en Ukraine est justifiée par sa dépendance (réelle) à la potasse russe et biélorusse.

C'est le moment où jamais pour le Brésil d'intégrer Verde à son plan engrais plutôt (ou à la rigueur avec) que le projet de mine en Amazonie qui pose des problèmes environnementaux. J'avais un peu l'impression jusqu'alors que le plan engrais était là pour justifier l'exploitation de la potasse amazonienne malgré les démêlés juridiques (le projet se situe sur une terre indigène) et l'opposition locale. Pour faire sauter les verrous autrement dit. La pression des médias en faveur de Verde arrive donc au bon moment. C'est aussi une belle publicité auprès des clients potentiels :)

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
10898
Messages : 3051
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 03 mars 2022, 16:02

Alors qu'on était sur un objectif de production 1,4 M tonnes de potasse pour 2023 il y a moins d'un mois. Rappel :
maïpouri94 a écrit :
09 février 2022, 00:08

(...)

Sur le marché brésilien et les perspectives de croissance :
- Le marché brésilien de la potasse pèse 10 Mds USD, dont 96% importés. Croissance de 3%-4% par an. Verde couvre aujourd'hui 1% du marché brésilien mais "ses ressources sont suffisantes pour servir 100% du marché pendant des décennies"
- Verde n'est pas encore en "fonctionnement normal", ils le seront quand la mine aura atteint sa pleine capacité de production (pas clair à quel niveau de production cela correspondrait)
- Rassurant sur les ventes : Verde a été en rupture de stock pendant plusieurs semaines au cours des 2 précédents exercices
- Objectifs : 0,7 Mt en 2022; 1,4 Mt en 2023. NB : l'usine 2 devrait permettre de tripler la production de 600 000 t à 1,8 Mt (je n'ai pas trouvé la date d'entrée en production).

Verde Agritech annonce le souhaite de passer à une production de 3 M tonnes avant la fin de l'année 2022 ! :shock:

Extrait du communiqué officiel de ce jour (traduction en français) :


Verde atteindra 3 millions de tonnes de capacité de production de potasse en 2022

03 mars 2022

Verde doublera sa capacité de production de l'usine 2 et deviendra le plus grand producteur du pays




Belo Horizonte, Brésil. Verde AgriTech Plc (TSX : « NPK ») (OTCQB : « AMHPF ») (« Verde » ou la « Société ») annonce qu'elle a commencé à travailler pour doubler la capacité de sa deuxième usine de production, actuellement en construction (« Usine 2 "). Verde souhaite également moderniser l'infrastructure locale pour soutenir la production accrue de l'usine 2 et permettre une future usine 3 (le « plan d'expansion »). L'usine 2 est sur la bonne voie pour démarrer la production au troisième trimestre 2022, et la capacité de production élargie devrait être opérationnelle au début du quatrième trimestre 2022. Verde prévoit de commencer la construction de l'usine 3 en 2023 sous réserve de permis.

Face aux récents événements géopolitiques impliquant la Russie et l'Ukraine, notamment l'impact collatéral des sanctions économiques contre la Russie et son allié le Bélarus sur l'approvisionnement en potasse du Brésil, le conseil d'administration de Verde (le « conseil ») a approuvé à l'unanimité un programme d'investissement accéléré pour soutenir le plan d'expansion. Comme indiqué dans le communiqué de presse publié le 27 septembre 2021, l'usine 2 est sur la bonne voie pour atteindre la production commerciale des produits potassiques multinutriments de Verde, BAKS® et K Forte® vendus à l'international sous le nom de Super Greensand® (le « produit »), d'ici le troisième trimestre 2022 avec une capacité opérationnelle initiale de 1 200 000 tonnes par an (« tpa »). La Société travaillera simultanément sur le plan d'expansion avec deux objectifs principaux :

1- Augmenter la capacité opérationnelle de l'usine 2 de 1 200 000 à 2 400 000 tpa d'ici le quatrième trimestre 2022.

2- Mettre à niveau l'infrastructure locale pour soutenir la logistique de l'usine 2 avec une capacité supplémentaire pour permettre une future usine 3.

D'ici le quatrième trimestre 2022, avec l'expansion de l'usine 2, Verde prévoit d'avoir porté sa capacité de production globale à 3 000 000 tpa, devenant ainsi le plus grand producteur de potasse du Brésil. Le 10 février 2022, la Société a annoncé qu'elle avait reçu une nouvelle concession minière de 2 500 000 tpa, portant la capacité totale désormais entièrement autorisée à exploiter à 2 833 000 tpa.

« Au cours des derniers mois, nous avons suivi l'escalade des tensions en Ukraine et sommes devenus préoccupés par la souffrance des innocents pris dans ce bras de fer géopolitique. Compte tenu des dernières sanctions appliquées à la Biélorussie et à la Russie, nous sommes parfaitement conscients de l'impact collatéral sur l'agriculture brésilienne en cas de rupture d'approvisionnement en potasse. Nous sommes également préoccupés par une pénurie alimentaire mondiale, qui pourrait être inévitable en cas de rupture de l'approvisionnement en engrais », a commenté Cristiano Veloso, fondateur et président-directeur général de Verde.

Dépenses en capital

Le Conseil d'administration a approuvé un investissement de 51 millions de reais brésiliens (" R$ ") pour financer le plan d'expansion, qui s'ajoute aux 22 millions de reais précédemment approuvés pour la construction de l'usine 2.

La Société prévoit de financer le plan d'expansion grâce à une combinaison de flux de trésorerie futurs et de financement par emprunt adossés à de futurs contrats de vente.


Impacts sur le marché de la potasse


Le Brésil est le deuxième consommateur mondial de potasse et le premier importateur. Le pays dépend des importations pour plus de 96 % de ses besoins en potasse. La production de potasse de Verde au Brésil est stratégique pour le développement d'une offre intérieure qui contribuera de plus en plus à réduire la dépendance du pays vis-à-vis des engrais importés et à répondre à la demande du Brésil en matière de production, de consommation et d'exportation de denrées alimentaires. Cette stratégie devient particulièrement importante à la lumière des récents événements géopolitiques impliquant directement et indirectement deux des plus grands producteurs de potasse au monde, la Russie et la Biélorussie.

En 2021, la consommation de potasse du Brésil (en K 2 O) était de 7,92 millions [1] , ce qui équivaut à 79,2 millions de tonnes de produit de Verde. Ce marché s'élevait à 3,99 millions de tonnes (en K 2 O) en 2010 et à 2,71 millions de tonnes (en K 2 O) en 2000 [2] , reflétant la croissance de la production agricole du Brésil.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

matdany
1300
Messages : 574
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 04 mars 2022, 11:27

Assez difficile de garder la tête froide avec cette valeur exceptionnelle.
En plaisantant, il faudrait presque se prosterner devant le dieu okavongo :D :D :D

Plus sérieusement, je pense que la valeur pour les membres qui ont raté reste un achat possible. Personnellement j'ai acheté verde à 3 reprises et mon PRU est de 2,02 et je me questionne sur un rachat en plaçant pour le montant de ce rachat un ordre de vente en suivi, afin de se protéger d'une éventuelle chute qui reste très improbable.

Dans le contexte actuel, Verde obtiendra aussi son autorisation pour 25 000 000 et toutes les autorisations de construction requises.

SI la société, j'insiste, SI la société respecte son planning et SI SI les sanctions durent, un cours de 20 CAD n'est pas un fantasme.

Je vous rappelle aussi Centrex qui devrait profiter de la hausse des cours : je me suis encore renforcé et je détiens maintenant une belle ligne.

matdany
1300
Messages : 574
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 04 mars 2022, 16:13

J apprends que la Russie demande aux diverses sociétés russes de ne plus exporter les "matériaux" de type engrais.

[Sources ?]

matdany
1300
Messages : 574
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 04 mars 2022, 17:12

Cette information vient de BFMTV business.
Pour info, je n'ai pas résisté à racheter du verde.

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

14661 messages • 738 sujets