Verde Agritech (NPK) -P

Anciennes actions de la Pirogue d'Okavongo
rsaouli
187
Messages : 59
Inscription : 31/03/2020

Message par rsaouli » 09 septembre 2022, 19:30

Le dernier truc qui se cache dans la publication est qui me semble le plus important à long terme c'est le retard d'un an dans le permis pour le "plant 3"

Edit : je comprend maintenant les ventes de Veloso

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 09 septembre 2022, 19:50

okavongo a écrit :
27 septembre 2021, 18:38
On apprend aussi dans le communiqué que la construction de la nouvelle usine va commencer avant la fin de l'année. C'est la condition indispensable pour pouvoir continuer à vendre plus. Elle devrait être opérationnelle au 3ème trimestre 2022 soit au moment de la haute saison. Il ne faudra pas subir de retard...
okavongo a écrit :
27 février 2022, 12:53
Côtés risques, un retard dans la construction de l'usine impacterait le CA 2022.
Finalement ce n'est pas l'usine, mais la route qui est le maillon faible... Rageant ! Retour aux prévisions de début d'année, avec un EPS de 0,50 CAD (au lieu de 0,87 CAD dans la "guidance" de mai). Ennuyeux à court terme mais ça ne change pas le long terme. Pour le moyen terme, la construction de l'usine 3 est aussi décalée (6 mois environ). Mais là aussi ça ne change pas le tableau de long terme.

Le timing de la découverte du problème est malheureux si peu de temps après avoir annoncé la mise en route de l'usine 2. Autant fin 2021 je m'attendais presque à un retard dans la construction (un "classique"), autant au fil des mois la confiance de Christiano et l'annonce du démarrage m'avait rassuré. Dans le monde minier les mauvaises surprises sont légion et je dirais presque "c'est le jeu". Mais après nous avoir faire rêver avec des prévisions revues à la hausse, le retour sur terre est difficile. Plus embêtant, l'effet de la saisonnalité joue en notre défaveur. Espérons que les clients de Verde qui ne seront pas livrés ne seront pas rancuniers et que le problème de route sera effectivement réglé définitivement... Avant la saison des pluies.

La course aux volumes n'est pas sans difficultés. L'option de privilégier la route par rapport au train même pour des volumes énormes sera peut-être à revoir. Cela va peut-être aussi obliger Verde à privilégier une approche plus qualitative qui consiste à valoriser ses produits et à se soucier de sa marge (par exemple en sélectionnant des clients plus proches). De ce coté là, la baisse du pétrole est une très bonne nouvelle.

Le timing des ventes de Christiano est également malheureux (ou heureux...). Mais à mes yeux ce n'est qu'anecdotique. Comme le volume de ses ventes par rapport à son énorme position dans l'entreprise.

Pour jouer à se faire peur, on peut aussi s'inquiéter des élections au Brésil et d'une ambiance tendue sur rumeur de possible coup d'état si Bolsonaro perd. Ou se rassurer en constatant que les 2 vainqueurs potentiels sont connus et ne vont pas saborder l'économie brésilienne et ses entreprises.

Pour finir sur une note positive, la baisse du cours permettra des rachats d'actions à moindre coût si c'est le scénario retenu pour "Paid for Growth". Car même si elle sera moins forte qu'espérée, la croissance sera malgré tout au rendez-vous :)

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 09 septembre 2022, 20:23

Le programme Paid4Growth est aussi indiqué comme repoussé à 2023 afin d'assurer le bon fonctionnement et de ne pas recourir à une augmentation de capital.
Il faut bien qu'il y ait de petites anicroches. Espérons juste que la suite se poursuivra correctement.

Phil
141
Messages : 27
Inscription : 10/11/2019

Message par Phil » 10 septembre 2022, 12:22

Phil a écrit :
29 août 2022, 15:59
Pour ceux qui s'intéressent aux options, la volatilité implicite sur Verde est très élevée et permet d'obtenir de très bonnes primes sur la vente de put. Je viens par exemple de vendre des puts échéance 17 mars prochain, strike 8 CAD (soit le cours actuel), pour 2 CAD. Si le cours se maintient au-dessus de 8 CAD ça donne 25% de rendement en 200 jours, sinon ça permet d'obtenir des actions NPK à 6 CAD, personnellement ça me va !
Attention évidemment à s'assurer d'avoir les liquidités nécessaires en cas d'assignation, on peut vite avoir tendance à s'enflammer sur la vente de put à grosses primes.
Avec la gamelle d'hier et un cours à 5,70 CAD, même pas deux semaines après mon message, cette opération qui semblait si alléchante est déjà virtuellement perdante ! :oops:
Voilà qui illustre très bien:
- Pourquoi, comme indiqué, il ne faut pas s'enflammer sur la vente de put à grosses primes. Si les primes sont si importantes c'est que le titre sous-jacent est souvent très volatile, et si l'on ne fait pas gaffe on peut vite se retrouver avec une position déraisonnable.
- Tout l'intérêt des options malgré tout: avec un prix de revient à 6 CAD (strike à 8 CAD moins 2 CAD de prime), on est sur le papier en perte de 5%. Pas terrible mais ça reste correct. En comparaison, celui qui aurait acheté les actions directement à 8 CAD il y a deux semaines est virtuellement en perte de... presque 29% !

Avatar de l’utilisateur
AntonyP
3358
Messages : 595
Inscription : 27/08/2021

Message par AntonyP » 10 septembre 2022, 20:46

Et en cas d'assignation, il y a de quoi se refaire ensuite avec des covered call même si le cours continue à baisser à 5 ou 4 CAD. Je reste zen sur cette vente de put et ne regrette rien.
" Choisissez les bonnes valeurs et le marché en prendra soin ", Peter Lynch

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 14 septembre 2022, 12:38

Sur les ventes d'actions et le communiqué sur le problème de route, cet investisseur indique sur Twitter avoir discuté avec Cristiano.
Selon lui, les ventes ont eu lieu avant la connaissance des incidents. Juste un timing heureux (pour Cristiano) / malheureux pour nous ?

A prendre avec de très grosses pincettes. Ça vaut ce que ça vaut...

-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 24 septembre 2022, 10:55

Intéressante image 360° prise depuis un drone qui montre la proximité entre l'usine 2 et la carrière. Qui confirme aussi, si besoin était, la simplicité de l'extraction :)

https://roundme.com/tour/902523/view/2834693/

Kraken
35
Messages : 16
Inscription : 11/11/2019

Message par Kraken » 29 septembre 2022, 20:39

et voici en complément de la photo postée par okavongo, une vidéo prise par un drone de l'ensemble du site d'extraction:



Cette vidéo à été diffusée par un membre du forum espace Microcaps ( spécialisé dans les petites capitalisations canadiennes ) qui pour info, ont ouvert un fil sur Verde ( sans grandes nouveautés comparée à l'actualité apportée sur le forum des daubasses )


Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 21 octobre 2022, 17:41

Cours = 6,21

Mr Market a apprécié cette remise en état (+30% depuis l'annonce de la réparation) même si le cours d'avant cette mauvaise nouvelle (7,07 CAD le 08/09/22 la veille de l'annonce des problèmes avec la route) n'a pas encore été rejoint. Normal à priori, car la production 2022 a été impactée.

Plus important pour le temps long, l'USDA (US Departement of Agriculture) propose des cartes de la planète avec les différentes productions agricoles. Les productions brésiliennes sont regroupées sur cette page. Je me suis principalement intéressé au café (culture favorable au produit de Verde du fait de l'absence de chlorure) et au soja (star au Brésil). Le point rouge correspond à peu près à la localisation de la glauconite de Verde :
Brésil-Café.jpg
Brésil-Soja.jpg
Les cultures de Soja sont assez éloignées de Verde (mais aussi des ports brésiliens pour les 25% du Mato Grosso). Par contre, les cultures de café sont idéalement placées. Si les cours de la potasse baisse ou si les coûts de transport augmentent trop, voilà le marché naturel de Verde, le socle qui assurera sa rentabilité par tous les temps. Le cours du café mérite donc peut-être d'être surveillé du coin de l'œil. La production brésilienne aussi, même si cela semble difficile d'avoir des données fiables.

Une donnée importante à surveiller reste les cours de la potasse au Brésil. Mais c'est compliqué à suivre avec des indications parfois contradictoires...


La pirogue n'ayant pas vocation à faire du trading à haute vitesse, autant attendre tranquillement les informations et résultats de Verde pour se faire une idée des cours au Brésil et, encore plus pertinent, des prix de vente de Verde. Mais pour mémoire, LE principal indicateur à suivre pour un investisseur au long cours dans Verde, ce sont les ventes.

maïpouri94
143
Messages : 16
Inscription : 12/01/2022

Message par maïpouri94 » 26 octobre 2022, 16:56

Verde annonce ce matin que sa deuxième usine a désormais une capacité de production de 1,2 Mt/an et qu'elle atteindra 2,4 Mt/an d'ici la fin de l'année 2022. Le cours poursuit sa hausse aujourd'hui.

rsaouli
187
Messages : 59
Inscription : 31/03/2020

Message par rsaouli » 01 novembre 2022, 05:30

Lula vient d'être élu président du Brésil, selon une vidéo que j'ai vu de correlation economics c'est plutôt une bonne nouvelle pour le dossier Verde.
Sur les sessions Q&A, Veloso a eu plusieurs fois des questions à ce sujet sans qu'il fournisse une réponse claire.
Des connaisseurs du sujet peuvent-ils nous éclairer sur les conséquences de cette élection ?
Ci joint la vidéo en question


Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 01 novembre 2022, 10:43

Comme indiqué dans la vidéo, Luka pourrait financer le développement de fermes "vertes" , notamment de soja et de café, les cibles actuelles de Verde, pour remplacer les élevages extensifs, surtout dans les zones déboisées d'Amazonie.
Cela pourrait représenter 30 millions d'hectares d'après l'article d'Euronews.

D'autre part, M. Veloso a toujours mis l'accent sur le côté responsables de Verde, que ce soit social (emplois locaux, aides locales) ou environnemental (élimination des déchets). C'est tout à fait en résonance avec le programme de Lula.

Source: https://www.euronews.com/2022/08/18/us- ... griculture

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 01 novembre 2022, 12:02

Côté minier, il semble que Lula pourrait proposer une taxe sur les minéraux de valeur exceptionnelle. Ce qui ne semble pas être la cas de la potasse :lol:
Pour le reste, le secteur minier brésilien a déjà connu Lula et ne s'attend donc pas à une révolution.

Source: https://www.mining.com/brazilian-presid ... er-mining/

Voici des extraits de la lettre d'intention de Lula (traduit par Google) qui semblent aller directement dans le sens de Verde. A voir si cela se traduira dans les actes et comment.
Le Brésil a tout pour être une grande puissance
environnementale. Pour cela, il faut profiter de la créativité des entreprises de
bioéconomie
et de sociobiodiversité. Entamons la transition énergétique et écologique
vers une agriculture et une exploitation minière durables, vers une agriculture
familiale plus forte, vers une industrie plus verte.
Notre engagement stratégique est de rechercher zéro déforestation en Amazonie et
zéro émission de gaz à effet de serre dans la matrice électrique. Soutenons la grande
agriculture bas carbone et l'agriculture familiale
avec crédit, garanties et assistance
. [...] Ainsi, nous aurons des aliments sains dans notre assiette, un air
pur à respirer, une bonne eau à boire et de nombreux emplois de qualité avec des
investissements verts
.
Nous rechercherons des financements et une coopération ­nationale et internationale ­ pour des investissements
publics et privés, afin de stimuler et d'élargir le marché intérieur de la consommation, de
développer le commerce, les services, l'agriculture vivrière et l'industrie. Nous investirons
dans les services publics et sociaux, les infrastructures économiques et les ressources
naturelles stratégiques
.
Bâtissons une stratégie nationale pour aller vers l'économie du savoir. Le Brésil n'a pas besoin de dépendre des importations de respirateurs, d'engrais ou de diesel et d'essence.
Notre pays dispose d'avantages compétitifs qu'il faut activer, notamment dans les complexes économico­industriels de la santé, de l'agroalimentaire et du pétrole et du gaz.
Pour garantir et étendre l'avantage compétitif du pays, nous allons rendre la production compatible avec la préservation des ressources
naturelles, car cela est nécessaire dans un monde confronté à la crise climatique et exigeant de plus en plus la consommation d'aliments sains. Nous investirons massivement dans l' Embrapa et dans le financement de l'agro­industrie, des petits et moyens producteurs, de l'agriculture familiale et des colonies. Pour augmenter la production sans déforestation, nous mettrons en œuvre le Plan de Récupération des Pâturages Dégradés, qui totalise environ 30 millions d'hectares. Les taux d'intérêt seront réduits dans le cadre du Plan Safra, Pronamp et Pronaf pour les producteurs engagés sur des critères environnementaux et sociaux.
D'un autre côté, Lula propose aussi d'augmenter le salaire minimum et d'ouvrir davantage le Brésil au Mercosur et aux échanges internationaux, ce qui n'est pas forcément en faveur de Verde.

source: https://pt.org.br/wp-content/uploads/20 ... 3-v1-1.pdf

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 01 novembre 2022, 12:43

Bolsonaro est plus pro-business et Lula plus écolo. Donc match nul :)

Le plus ennuyeux serait pas contre une période de troubles alimentée par le silence de Bolsonaro, qui n'a pas encore reconnu sa défaite (des blocages dans le pays).

Plus important, Verde annonce la mise en service de l'extension de capacité de l'usine 2.. Verde dispose maintenant de 2,8 mt /an de capacité de production (avec permis). Il ne reste "plus" qu'à signer des bons de commande :).

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 08 novembre 2022, 18:41

Article sur Verde dans Seekingalpha pour un concours sur les meilleures actions hors US.
L'auteur estime une valeur réelle de 47 CAD avec 3 scénarios allant de 9.41 à 97.53 CAD (avec cependant un PE de 20 pour le scénario moyen, ce qui me semble élevé pour ce type d'entreprise).
Image

Il souligne que la mise en place de l'usine 3 est soumise à approbation mais que l'approche "écologique" de l'entreprise devrait faciliter les choses.

source: https://seekingalpha.com/article/455401 ... ortunities

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 09 novembre 2022, 21:17

Vidéo promotionnelle de Verde avec des retours de clients satisfaits. Le produit semble avoir des avantages par rapport à l'épandage traditionnel, notamment dans le respect des cultures et la qualité finale des produits comme cela ne touche pas le feuillage.


PMO
100
Messages : 51
Inscription : 28/01/2020

Message par PMO » 14 novembre 2022, 15:41

Résultats Q3 2022
Croissance des revenus de 156% par rapport au Q3 2021 à 27 269 000 CAD
Croissance de l'EBITDA de 123% à 8 177 000 CAD
Profit Net en croissance de 103% à 6 453 000 CAD

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 14 novembre 2022, 15:59

Le 3ème trimestre de Verde est très bon:
- CA en hausse de 156% à 27,269M$ contre 10,651 au Q3 2021;
- hausse de 23% des ventes en volume (189 548 tonnes vs. 153 674 au Q3 2021);
- la marge brute est en hausse d'un point, à 78%;
- l'EBITDA est en hausse de 123%, à 8,177M$;
- le résultat net augmente lui de 103%, à 6 458M$ (vs. 3 182 au Q3 2021);
- 0,12 CAD de BPA pour le trimestre contre 0,06 au Q3 2021.

Les résultats sont conformes aux prévisons.
résultats
résultats
Attention, les dépenses liées à la vente sont en hausse de 131% (équipe marketing et vente, publicité média), mais suivent les prévisions. Les commissions payés à des tiers sont en hausse de 155%, à cause de l'augmentation des prix et des volumes.
Les coûts de livraison sont en forte hausse de 184%, avec un prix du carburant en hausse de 60% et plus de volume toujours.
Les bonus et salaires sont en augmentation forte et il y a eu des dépenses juridiques exceptionnelles pour la relocalisation à Singapour.

Une présentation aura lieu jeudi 17. Si vous avez des questions à poser, j'y participerais et pourrais donc les relayer si c'est possible.

source: https://finance.yahoo.com/news/verdes-r ... 00445.html

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 17 novembre 2022, 17:28

Après avoir indiqué un code promo valable aux US et Canada pour commander du Super Greensand sur Amazon (idée cadeau de Noël de Verde :lol: ), Cristiano Veloso et Felipe Paolucci (CFO) ont présenté les résultats lors du webinaire dédié au Q3.

Petit résumé du Q3 (déjà vu précédemment):
metrics.png
metrics2PNG.PNG
metrics.3PNG.PNG

Les ventes en direct ont progressé davantage que via les distributeurs et mandataires. Cela devrait évoluer en sens inverse en 2023 avec le partenariat signé avec le grand distributeur brésilien.
saleschannel.png
Les prix du diesel au Brésil ont beaucoup augmenté au Q3 mais aurait légèrement diminué puis se serait stabilisés depuis.
Cela a impacté les coûts d'extraction, de production et de transport. Le poste est attendu en légère diminution pour le Q4, mais toujours au dessus de ce qui était prévu dans l'étude de faisabilité.

Le rail est étudié mais pas pour le court terme.

Le listing US est toujours en préparation (Cristiano m'a semblé faire une petite grimace en le disant. A voir...). Il espère l'avoir pour son 42ème anniversaire (16 janvier ;) ).

Une version "granulés" est envisagée, mais seulement quand le marché sera saturé et ne voudra plus de la version en poudre, ce qui n'est pas d'actualité.

M. Veloso est déçu par le cours de l'action mais affirme que le marché n'évalue souvent pas les actions au prix qu'il évaluerait lui même.

La question politique semble annexe pour M. Veloso. Verde a déjà connu 5 présidents différents, pas de raison que ça change grand chose pour leur activité, les exécutifs ne changeant pas en même temps que les élus.

Le produit Bio Revolution est apprécié mais ça ne s'est pas encore traduit en ventes.

Les annulations de commande à cause de la route ont sans doute causé des soucis commerciaux avec les agriculteurs touchés. Le résultat sera connu au Q4.

Verde va sans doute sélectionner un des Big 4 en tant qu'auditeurs (devis en cours) pour assumer sa nouvelle position de grande entreprise.
De même, Verde se penche actuellement sur la question des crédits carbone, sans aucune décision pour l'instant.

Le retour aux actionnaires sous forme de dividendes ou de rachat d'actions sera fait dès que les comptes le permettront. Cela semble important pour M. Veloso.

Verde fait tous les efforts pour arriver aux prévisions annuelles. Compliqué mais pas impossible.
guidance.png
Les embauches devraient être marginales, l'équipe est en place et efficace.
Un nouveau site web est en cours de réalisation.

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 17 novembre 2022, 17:33

Je ne poiuvais pas mettre tous les slides dans le message précédent. Voici donc de quoi le compléter.

Petit point sur les prêts engagés:
loans.png
loans2.png
Voici l'évolution des prix de la potasse et du carburant au Brésil:
price.png
Et enfin la parité entre le réal et les $ US et canadien:
scenario.png

Viga
634
Messages : 195
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 17 novembre 2022, 20:48

La vidéo complète est en ligne:

Guillaumed
37
Messages : 3
Inscription : 29/12/2021

Message par Guillaumed » 19 novembre 2022, 22:49


Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 20 novembre 2022, 12:01

Cours = 5,71 CAD

Trimestre de transition puisque les volumes (190 kt) ne progressent pas par rapport au trimestre précédents (-6%). La faute à la route. Très frustrant quand on dispose d'une usine toute neuve.

Le nouveau chapitre de l'histoire de Verde commence maintenant. Les nouvelles capacités de production sont disponibles et au risque de me répéter, il faut avant tout vendre. Au contraire du dernier trimestre où il a fallu annuler des commandes (100 000 tonnes !). La montée en régime sera progressive du fait de la saisonnalité. On peut aussi encore rencontrer des difficultés. Ça fait partie de toute entreprise en phase de démarrage ou de forte croissance. C'est presque rassurant par rapport au monde virtuel des cryptos où tout va bien jusqu'à l'écroulement...

Les cours de la potasse au Brésil ont baissé récemment. C'est logique car ils étaient très hauts et Verde a fait ses prévisions sur un prix de potasse en dessous des cours du pic. Les cours de la potasse ne sont pas un sujet d'inquiétude. Verde reste et restera rentable. Une potasse à prix d'or aurait l'avantage de remplir plus vite les caisses pour financer le développement, rembourser les dettes et récompenser les actionnaires. Mais Christiano indique que les stocks de potasse au Brésil sont à niveau très élevés. La peur de manquer de potasse suite à la guerre en Ukraine et aux sanctions a conduit les acteurs brésilien a un approvisionnement de précaution. Qui va peser sur les cours alors que la basse saison arrive. Donc prudence. L'envolée des cours vécue en 2022 ne devrait pas se reproduire en 2023.

La hausse des coûts n'est pas (encore ?) une préoccupation. La montée en puissance s'est accompagnée de nouvelles charges, de personnel par exemple. La hausse des volumes de vente les absorbera. Le coût du carburant pèse beaucoup. Les explications de Christiano sont conformes à ce que j'avais remarqué sur la carte des cultures. Le dernier trimestre était celui du soja. Les producteurs sont plus loin de la mine (par exemple au Mato Grosso) et Verde supporte donc des coûts de transport plus élevé. Vivement la saison du café pour voir les couts de transport baisser.
okavongo a écrit :
21 octobre 2022, 17:41
Plus important pour le temps long, l'USDA (US Departement of Agriculture) propose des cartes de la planète avec les différentes productions agricoles. Les productions brésiliennes sont regroupées sur cette page. Je me suis principalement intéressé au café (culture favorable au produit de Verde du fait de l'absence de chlorure) et au soja (star au Brésil). Le point rouge correspond à peu près à la localisation de la glauconite de Verde :
Brésil-Café.jpg
Brésil-Soja.jpg
Les cultures de Soja sont assez éloignées de Verde (mais aussi des ports brésiliens pour les 25% du Mato Grosso). Par contre, les cultures de café sont idéalement placées. Si les cours de la potasse baisse ou si les coûts de transport augmentent trop, voilà le marché naturel de Verde, le socle qui assurera sa rentabilité par tous les temps. Le cours du café mérite donc peut-être d'être surveillé du coin de l'œil. La production brésilienne aussi, même si cela semble difficile d'avoir des données fiables.
Un anecdote pour finir. Je ne sais pas s'il est visionnaire ou opportuniste mais j'aime beaucoup la réponse faite par Christiano à un investisseur potentiel lors d'une réunion récemment. Celui-ci lui demandait si le produit de Verde était bon. Christiano lui a dit d'aller lire les avis sur Amazon. Ce marché de niche où la glauconite est vendue très chère pèse peu dans l'activité mais Christiano s'en sert comme d'une vitrine. Et fidèle à la tradition, il offre une réduction de 5% lors de la conférence téléphonique. Verde est décidemment une entreprise bien de son temps : écologique et numérique. A défaut de convaincre des institutionnels (la conférence Morgan Stanley semble avoir été décevante), j'ai l'impression que Verde se constitue au fil du temps une base solide d'investisseurs individuels curieux qui font leur devoirs. Grâce notamment aux efforts de communication et d'explication de Christiano et de son équipe (bravo pour la rapidité et la qualité des communications).

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

15569 messages • 768 sujets