Ecora Resources (ECOR) [ex Anglo Pacific Group (APF)] - ex Pirogue Okavongo

Anciennes actions de la Pirogue d'Okavongo
Frirglish
53
Messages : 26
Inscription : 21/05/2021

Message par Frirglish » 12 juillet 2022, 10:32

Anglo a annoncé ce matin l'acquisition d'un portfolio des redevances de South32 pour US$185 million (et 15US$ million selon le prix de Ni et le niveau de production à West Musgrave).
Google traduction d'une partie de la communiqué de presse :
Faits importants de la transaction :



· Renforce Anglo Pacific en tant que principale société de redevances et de streaming sur les matières premières tournées vers l'avenir : exposition de près de 100 % au cuivre, au nickel, au cobalt et à d'autres matières premières tournées vers l'avenir suite à la liquidation de l'exposition au charbon métallurgique du Groupe, prévu en 2026.

· Actifs et opérateurs de classe mondiale : le projet West Musgrave en Australie-Occidentale, détenu par OZ Minerals Limited (« OZ Minerals »), et le projet Santo Domingo au Chili, détenu par Capstone Copper Corp. (« Capstone Copper »), renforcent l'exposition de la société à des actifs à long terme et à faible coût situés dans des juridictions minières bien établies, exploitées par des contreparties réputées et bien capitalisées. Il s'agit de la deuxième source d'exposition du Groupe aux redevances sur un actif de Capstone Copper, s'appuyant sur le solide partenariat existant.

· Profil de croissance convaincant : repositionne le portefeuille et, en conjonction avec les projets Piauí et Incoa, fournit une plate-forme pour une croissance durable et de flux de trésorerie de haute qualité avec une ligne de mire sur une contribution totale du portefeuille de plus de 100 millions de dollars américains par an. La transaction devrait être très relutive à moyen terme.

· Fondamentaux sous-jacents solides : la dynamique à long terme de l'offre et de la demande de cuivre et de nickel est solide, une croissance importante de la demande de cuivre et de nickel devant être nécessaire pour atteindre les engagements nets zéro mondiaux.

· Profil de durabilité amélioré : Répond à des critères d'investissement solides en matière de durabilité. Capstone Copper et OZ Minerals sont des opérateurs réputés avec un fort accent sur la durabilité, des antécédents environnementaux, un accent sur la création de valeur partagée avec les communautés locales et des cadres de gouvernance établis.

· Solidité du bilan : combinaison d'une contrepartie en actions de 82,4 millions de dollars américains et de 55 millions de dollars américains de paiements en espèces différées engagés qui seront en partie financés par les revenus de redevances de Kestrel, préservant ainsi le bilan solide de la société et sa capacité à financer une croissance future.

Le portefeuille de royalties acquis comprend :



· Une redevance de 2,0 % sur le rendement net de fonderie (« NSR ») sur le projet de cuivre et de nickel West Musgrave en Australie. La production annuelle moyenne devrait être de 26 000 tonnes de nickel et de 32 000 tonnes de cuivre, la première production étant prévue dès 2024. La contribution du portefeuille à une production à l'état stable devrait être de 10 à 15 millions de dollars américains (sur la base des prix consensuels à long terme).

· Une redevance de 2,0 % NSR sur le projet de cuivre Santo Domingo, pleinement autorisé, au Chili. La durée de vie annuelle moyenne de la production de la mine devrait être d'environ 140 millions de livres de cuivre, 4,2 millions de tonnes de concentré de minerai de fer alimenté en boulettes à 65 % et 10,4 millions de livres de cobalt. La zone de redevance de la Société couvre la partie à plus haute teneur en cuivre du plan minier qui devrait être exploitée au cours des 6 à 7 premières années de production. Capstone Copper s'oriente actuellement vers une production initiale entre 2024 et 2026. La contribution du portefeuille à l'état de production stable devrait être de 20 à 35 millions de dollars américains (sur la base des prix consensuels à long terme).

· Une redevance de 1,5 % sur la valeur réalisée de la mine de cuivre Nifty en Australie-Occidentale, détenue par Cyprium Metals Limited ("Cyprium"). Il s'agit du redémarrage d'une mine existante et la production devrait reprendre au deuxième semestre 2023. La contribution du portefeuille à une production à l'état stable devrait être de 1 à 3 millions de dollars américains (sur la base d'un consensus à long terme sur les prix).

· Une redevance NSR de 5,0 % sur la mine de cuivre Carlota en production en Arizona, détenue par KGHM Polska Miedź S.A. (« KGHM »). La production en 2021 était de 5,5 kt de cathode de cuivre et la production finale est prévue en 2024.
Source : https://www.lse.co.uk/rns/APF/us185m-ro ... pdny0.html

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 12 juillet 2022, 12:43

Grosse opération effectivement ! Anglo n'a pas mis longtemps à dépenser les revenus à venir de Kestrel suite à la hausse du taux de royalties. Espérons que tout se passe comme prévu de ce coté là...

Le paiement en actions d'une partie (44,5%) de la transaction va limiter l'impact sur les finances. On y gagne aussi un investisseur "minier" de référence avec South32. Espérons qu'il ne se débarasseront pas de leurs actions car ça pourrait peser sur le cours. Les métaux visés (cuivre, nickel et aussi des pellets de minerai de fer) sont cohérent avec la stratégie. Evacuons la mine de Carlota en Arizona qui s'arrête en 2024 et une vieille connaissance, Nifty (voir file Metals X), dont le redémarrage n'est pas certain. Reste 2 projets : Santo Domingo au Chili et West Mugrave en Australie. Projets ? Oui car ces mines ne sont pas encore en fonctionnement (2024 pour le Chili, 2024 à 2026 pour l'Australie). Gros montant d'acquisition mais très faible production et donc petits revenus pour le moment...

A terme, le CA généré par les 2 mines serait de 30 à 50 mUSD par an. Le coût d'acquisition peut monter à 200 mUSD. Bon deal je trouve si ces mines produisent. Mais nous achetons aussi les risques associés... Le projet australien n'est qu'au stade de la pré-étude de faisabilité. Le Chili devient une juridiction très compliquée pour les nouvelles mines... Et Capstone doit trouver 2 milliards pour construire la mine.

J'espère que les équipes d'Anglo ont fait un bon travail de recherches. Si les mines sont construites dans le timing prévu, alors l'opération semble à première vue plutôt intéressante (difficile pour moi d'évaluer la valeur d'une redevance). Si les projets rejoignent l'armoire à échecs d'Anglo alors c'est une toute autre histoire... J'aurais préféré une approche plus conservatrice et des opérations plus petites comme Piaui avec son option qui devrait se révéler être une belle opportunité. Si les royalties sont normalement un monde sûr par rapport aux minières, c'est beaucoup moins vrai lorsque les mines ne sont encore que des projets. La croissance d'Anglo passe donc aussi par plus de risque. Les progrès des projets seront à suivre de près. Les cours du cobalt, du cuivre et du nickel aussi.

Frirglish
53
Messages : 26
Inscription : 21/05/2021

Message par Frirglish » 25 août 2022, 10:54

Des résultats d'Anglo mentionnés brièvement ce matin sur l'édition de ce matin de VSA Capital Morning Miner

Il y a aussi le communiqué d'Anglo, dont les points principaux sont :
  • Record portfolio contribution in H1 2022 of $92.8m, 303% higher than H1 2021 ($23.0m) and 8.4% higher than the whole of FY 2021 ($85.6m)
  • Adjusted earnings per share of 28.08c per share reflecting strong commodity prices and portfolio contribution
  • Net debt as at 30 June 2022 reduced to $20.5m (31 December 2021: $90.0m). Net debt increased to $49.8m at the end of July 2022 following the acquisition of a portfolio of advanced development stage copper and nickel royalties from South32
  • Queensland Government added new tiers to the statutory royalty regime, significantly increasing royalty revenue from the Group's Kestrel royalty entitlement at prices above A$175/tonne from 1 July 2022
  • Brazilian Nickel announced first nickel production from the small scale PNP1000 plant at the Piauí nickel and cobalt project in Brazil
  • Cameco announced plans to operate the Cigar Lake mine at 75% of licensed capacity in 2024, which would reduce the volumes of ore toll milled at the McClean Lake mill
  • Post period end, agreed with the Group's lending syndicate to maintain the $150m revolving credit facility and add a $50m accordion feature
  • ~$180m of liquidity available to finance further growth opportunities, including the residual LIORC stake of ~$23m and ~$7m of treasury shares
  • Next quarterly dividend payment of 1.75p to be paid on 31 August 2022 to shareholders on the register at 16 June 2022
  • The Board plans to rename the Company to reflect the evolution of the portfolio, from which 90% of its contribution is expected to come from future-facing commodities by 2026. We will be making a further announcement on this in the coming weeks
D'autres versements de dividendes sont prévus de 1,75p per action, ils seront détachés le 6 octobre et le 13 janvier 2023, pour payement le 26 octobre et le 15 février 2023 respectivement.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 25 août 2022, 12:59

Liens vers le rapport trimestriel et le rapport semestriel.

Très bon 2ème trimestre avec la progression des revenus de Kestrel (+12%) et de Voisey'sBay (+7%). Le reste pèse beaucoup moins. Attention, le management indique que les prochains trimestres ne devraient pas être aussi bons (baisse du cours du charbon métallurgique). Il précise aussi que la baisse des volumes sous royalties à Kestrel va commencer en fin d'année.

L'insistance sur les liquidités dont ils peuvent disposer (crédit revolving) pourrait laisser entendre qu'ils ont d'autres opérations en vue. Je suis curieux de voir quel nouveau nom ils vont choisir sachant que Electric Royalties et Battery Metals Royalties sont déjà pris. Et que leur communication maque de profondeur (voir photos très génériques du site). J'aime bien le coté désuet et "old-school" d'Anglo Pacific, mais si un nouveau nom permet de faire grimper le cours de l'action, ça me va ;)

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 13 septembre 2022, 23:52

Cours = 180,40 GBP

Malgré un contexte peu favorable au matières premières, Mr Market semble avoir enfin compris que le charbon métallurgique allait faire la bonne fortune d'Anglo Pacific. Mais cette bonne fortune ne va pas durer (la zone sous royalties va voir sa production diminuer à partir de la fin puis s'éteindre) et les 2 dernières acquisitions ne vont pas produire tout de suite. Aussi, la valeur débarque de la pirogue au son des violons.

+55% (en GBP) [correction : +67,5% en incluant les dividendes] en à peine plus de 2 ans, Anglo a "fait le job" compte tenu de son profil défensif de sociétés de redevances qui nous mettait à l'abri d'un scénario catastrophe toujours possible avec une minière. Moins de levier, mais plus de tranquillité d'esprit. C'est appréciable lorsque la mer est agitée.

Anglo a des atouts avec son exposition au cobalt, des caisses qui devraient se remplir vite sur les 6 derniers mois de 2022, un projet nickel au Brésil et une exposition cuivre en construction. Mais aussi des incertitudes, une communication que ne me plait pas et un management qui doit faire ses preuves. Nous verrons (ou pas) dans le temps ce que les dernières acquisitions vont donner.

Complément : j'ai oublié de tenir compte des dividendes... 8 x 1,75 GBP = 14 GBP. La performance (en devise) est donc de (180,40 + 14) / 116 = 67,5% en 26 mois.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 05 octobre 2022, 09:48

Anglo Pacific s'appelle maintenant Ecora Resources. E pour Energy Transition, CO pour COmmodities et RA pour RoyAlties.

A la place des images de canyon qui était totalement hors-sujet, nous avons droit à de belles image de cobalt et de minerais mais aussi évidemment à des éoliennes, des prises de véhicules électriques (un indispensable de tout site internet d'une société qui se veut moderne) et de belles images qui bougent avec beaucoup de couleurs et d'électronique. En bonus un satellite ! Car les métaux sous-jacents de l'activité d'Ecora sont nobles. Par exemple, leur cuivre ne sert pas à de vulgaires câbles électriques domestiques j'imagine, mais plutôt à la seule transition énergétique... :)

Lien : https://www.ecora-resources.com/

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 04 novembre 2022, 14:14

Cours = 156,40 GBP

Comme l'avait annoncé le management, le trimestre qui vient de se terminer n'est pas aussi bon que le précédent (-33%). Les revenus de quasiment toutes les sources baissent avec un record pour Voisey's Bay et ses -78% du fait d'un décalage dans les livraisons.

Du coté des futurs royalties, 2 bonnes nouvelles : la construction de la mine de cuivre et nickel de West Musgrave en Australie va commencer (production à partir de mi-2025) et le démarrage de la production sur l'unité test de Brazilian Nickel.

Le management est confiant sur le niveau de revenus du prochain trimestre et semble à l'affût d'opportunités dans un marché qui pourrait effectivement en offrir. A suivre...

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 17 janvier 2023, 14:37

Cours = 153,50 GBP

Ah la communication d'Ecora...



Nous avons droit à un joli communiqué (+ 1 tweet positif) qui se réjouit de la formidable des revenus sur Kestrel en 2022 et du cours du charbon métallurgique. Mais surtout il annonce que suite à des difficultés opérationnelles la production est faible et les revenus du dernier trimestre 2022 seront de seulement 10 mUSD :roll: . A comparer aux 99 mUSD engrangés sur les 9 premiers mois. Sacré chute !

Plus grave encore la situation va perdurer en 2023... Mais plutôt que de détailler la situation le management remet en perspective et se félicite de la belle année 2022...

Nous verrons si le rapport trimestriel apporte son lot d'explications. Depuis l'annonce de la hausse des royalties par l'état du Queensland en juin 2022, j'ai un doute sur l'attitude des exploitants de Kestrel.
okavongo a écrit :
21 juin 2022, 20:07
Le cours actuel du charbon métallurgique est supérieur à 500 AUD/t. La partie du prix supérieure à 300 AUD/t sera taxée à 40% ! Bon pour nous, mais pas pour l'exploitant de Kestrel qui devrait être taxé à 80% sur cette partie du prix ! Ça fait mal ! Quelles solutions pour Kestrel ? Eviter d'exploiter la partie sous royalty quand les prix sont les plus hauts semble logique. Mais je ne pense pas que ce soit facile à faire. On ne bouge pas un longwall en claquant des doigts. Il faudra néanmoins surveiller leur attitude. Une baisse des volumes sous royalty est un scénario possible. La hausse du taux devrait compenser. On pourrait donc avoir un revenu constant mais une durée de vie du royalty étendue (à condition que Kestrel ne décide pas de se priver d'une partie de la mine en ne l'exploitant pas). Autre possibilité, Kestrel ne change pas ses plans et arrache le pansement en tirant fort d'un coup. Dans ce cas Anglo va remplir ses caisses à grande vitesse.
Le management d'Ecora a dépensé allègrement les sommes qui devaient remplir les caisses mais sont au mieux différées :
Frirglish a écrit :
12 juillet 2022, 10:32
Anglo a annoncé ce matin l'acquisition d'un portfolio des redevances de South32 pour US$185 million (et 15US$ million selon le prix de Ni et le niveau de production à West Musgrave).
Google traduction d'une partie de la communiqué de presse :
Faits importants de la transaction :
· Solidité du bilan : combinaison d'une contrepartie en actions de 82,4 millions de dollars américains et de 55 millions de dollars américains de paiements en espèces différées engagés qui seront en partie financés par les revenus de redevances de Kestrel, préservant ainsi le bilan solide de la société et sa capacité à financer une croissance future.
J'aimerais une communication plus transparente où le management va au fond du dossier Kestrel, explique quelles sont les difficultés exactes, quelles sont les zones qui ont été exploitées, quel est le plan de l'opérateur par rapport à la zone sous royalties d'Ecora. J'aimerais aussi des informations sur la partie financière. Comment va être comblé le manque de revenus alors que de lourdes dépenses ont été engagées pour des royalties sur des mines qui ne sont pas encore en production.

Je crains qu'Ecora ne se sépare encore d'actions Labrador Iron Ore (cours actuel 38 CAD) pour renflouer les caisses. Mais bon ce sont eux les professionnels et le timing de leur gros allègement n'était pas mauvais (vers 35 CAD je pense en février 2021), même si moins bien que pour la pirogue (sortie à 49,90 CAD en juillet 2021) :) .

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 23 janvier 2023, 11:03

BHP est en passe de racheter OZ Minerals. Pour le projet West Mugrave (cuivre - nickel) sous royalty (2%) cela signifie un opérateur encore plus solide. C'est plutôt une bonne nouvelle pour Ecora il me semble. Mais il faut que la mine soit construite avant de voir la couleur du cash...

Avatar de l’utilisateur
okavongo
4450
Messages : 734
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 31 janvier 2023, 17:46

Cours = 147 GBP

Ecora est au creux de la vague avec un petit trimestre qui malheureusement sera la norme en 2023.

Les revenus sont pratiquement divisés par 2 par rapport au trimestre précédent (17,8 contre 34,1 mUSD). Malgré le retour à la normale à Voisey's Bay. Avec - 65% Kestrel plombe l'ensemble. Sur 2022, Kestrel pèse 75% des revenus. La baisse de production prévue en 2023 va donc lourdement impactée l'année prochaine. De plus Voisey's Bay sera aussi en phase de transition et Ecora devrait recevoir 13 à 15 livraisons au lieu de 19 cette année.

Voisey's Bay a été achetée 205 mUSD. Cette année le royalty a rapporté 14,5 mUSD (18,8 mUSD - 4,3 mUSD de "cost of sale"). Du 7%. Bof...

Si 2023 est à l'image du dernier trimestre alors le portefeuille devrait rapporter environ 70 mUSD (brut, sans les frais de structure et les intérêts de la dette). A comparer à une capitalisation de 400 mUSD. Les 35 mUSD de dette semble gérable sans difficulté particulière.

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

16442 messages • 796 sujets