Verde Agritech (NPK) -P

Anciennes actions de la Pirogue d'Okavongo
rsaouli
235
Messages : 69
Inscription : 31/03/2020

Message par rsaouli » 14 mars 2023, 20:44



L'allègement se poursuit par contre...

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 15 mars 2023, 09:37

Sur 10M d'actions détenues, c'est un délestage de 1,4%... et pas dans un très bon timing vu les prix du marché récemment. Il devait juste avoir besoin de se faire plaisir.
Les résultats devraient être annoncés dans 15 jours environ s'ils respectent les mêmes dates que les années précédentes, on en saura davantage.

Tutur
227
Messages : 99
Inscription : 24/03/2020

Message par Tutur » 24 mars 2023, 11:35

Des nouvelles sur l'évolution des prix des engrais au Brésil :
Brazil Continues to Attract Fertilizer Despite Off-Season Timing

Traders and producers are still seeking liquidity in Brazil’s off-season market, with reports of multiple suppliers unloading large quantities of phosphates and potash in bonded warehouses even as buyers remain on the sidelines.

Fertilizer Price Decline Continues in Brazil

Urea fell slightly in Brazil, to $310-$325 a metric ton (mt) vs. last week’s $315-$325. With bidding reported in the $300-$320 range and a positive barter ratio, some believe the market might be close to a price floor. Ammonium sulfate dropped to $185-$195/mt, down $20 from last week in the wake of the softer urea market. Monoammonium phosphate (MAP) in Brazil slipped to $620-$640/mt vs. last week’s $630-$645, with most bids from buyers falling under the $600 level, reflecting the nutrient prices that other phosphate fertilizers have traded at. Potash in Brazil was stable at $440-$470/mt, but expectations are for another drop amid reports of large volumes in bonded warehouses.
Source : https://www.totalfarmmarketing.com/tfm- ... 3-23-2023/

matdany
1905
Messages : 749
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 30 mars 2023, 12:21

voici le lien des résultats publiés

http://newsfile.refinitiv.com/getnewsfi ... theme=true

Les ventes ont. bien progressé, mais il s'agit de 2022

matdany
1905
Messages : 749
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 30 mars 2023, 13:10

les chiffres ne sont pas aussi bons que je le pensais

Le volume vendu au quatrième trimestre a baissé et le trimestre est en légère perte.

Dixit Degiro.

Verde est coté en euro sur la bourse TDG et le cours chute de 34,65 %

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 30 mars 2023, 13:11

CA pour 2022 de 80 271 M C$, en augmentation de 190% par rapport à 2021.
Amélioration de la marge brute qui passe à 78% contre 74% en 2021.
Profit en hausse de 405%, à 17 804 M C$ contre 3 522 M C$ en 2021.

L'année marque un nouveau record mais le Q4 a été mauvais pour plusieurs raisons:
- mauvaise météo, notamment dans la zone de Minas Gerais où les producteurs de café ont préféré ne pas mettre de fertilisants car ils s'attendaient à une mauvaise récolte de toutes manières;
- les dégâts sur la route en début d'année ont obligé à annuler des commandes en Q3 et Q4;
- les agriculteurs étaient attentistes avant les élections;
- des stocks importants ont été constitués avec la guerre en Ukraine et pas encore consommés.
Le point positif est que les clients de Verde ont augmenté la part de leurs achats de produits Verde dans leur mix, ce qui tend à prouver le bénéfice observé par les agriculteurs.
Les prix de vente ont bien diminué. Ils restent au dessus des prix de début 2021 mais près de 60% en dessous des hauts de 2022. Ceci dit, les prévisions pour l'étude de faisabilité de la 3ème usine avaient été faites sur des prix plus faibles.

Les prévisions pour 2023 sont un peu pessimistes:
- ventes attendues entre 800 000 et 1,2M t de produit
- donc un CA compris entre 78 135 et 115 332 M C$
- EPS attendu en baisse par rapport aux 0,34C$ de 2022 (de 0,04 à 0,29 C$)

Les objectifs sont d'obtenir les permis pour une montée en capacité et de préparer la 3ème usine. Ils veulent aussi déposer des brevets pour une nouvelle technologie et lancer une nouvelle gamme de BAKS destinée à une culture non servie actuellement.

Je participerais sans doute à la présentation des résultats demain. Si vous avez des questions à poser, je peux les transmettre.

matdany
1905
Messages : 749
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 30 mars 2023, 13:30

Le marché est toujours aussi excessif, la chute n'est plus que de 20 % sur TDG.

Il faut être réactif. et très présent comme nos amis qui ont pu se renforcer sur une valeur que je ne cite pas en profitant d'un chute brutale très rapidement récupérée en quelques heures.

matdany
1905
Messages : 749
Inscription : 11/11/2019

Message par matdany » 30 mars 2023, 19:30

Verde vient de publier son rapport.
La baisse du titre atteint près de 40 %

Je place le lien mais j'ai rarement lu un rapport aussi détaillé et aussi complet.

https://investor.verde.ag/verdes-revenu ... year-2022/

rsaouli
235
Messages : 69
Inscription : 31/03/2020

Message par rsaouli » 30 mars 2023, 21:18

Après ces résultats, comment jugez vous rétrospectivement les ventes successives de Cristiano ?
Pour ma part je suis froissé, considérant ça comme du quasi du délit d'initié.
Certes, Verde c'est une belle histoire sur le très long terme mais une histoire intrinsèquement lié à Cristiano...c'est la ou je me rappel de la fameuse phrase de buffet" I try to invest in businesses that are so wonderful that an idiot can run them. Because sooner or later, one will"
( poste d'humeur sans réel plus value, je supprime si nécessaire)

Avatar de l’utilisateur
okavongo
5468
Messages : 828
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 30 mars 2023, 22:03

Oui a posteriori les ventes de Christiano laisse un goût amer. Il n'avait peut-être pas seulement besoin d'argent pour les impôts...

Je viens seulement de découvrir la claque du cours et les résultats du trimestre. A chaud, c'est effectivement très décevant car c'est la première fois dans l'histoire de Verde que les ventes baissent en volume par rapport au même trimestre de l'année précédente. Je note aussi que les 700 000 tonnes sur l'année ne sont pas atteintes. Et comme le point à surveiller ce sont les ventes, la déception est forcément très présente.

Heureusement, le cours de la potasse sur le trimestre permet de rendre la copie un peu meilleure. Mais pas sûr que le cours sur le 1er trimestre 2023 soit aussi bons. C'est un sujet d'inquiétude que le niveau de ventes devra compenser. Les nouvelles prévisions à 1 million de tonnes ne sont pas faramineuses. Mais elles permettraient de faire tourner la boutique en attendant des jours meilleurs. Encore faut-il les atteindre... Et la fiabilité des prévisions de Verde vient de se révéler friable.

Il faut se rendre à l'évidence, la croissance extraordinaire marque une pause. Les arguments l'expliquant me semble recevables mais n'enlève rien à la réalité : nous sommes sur un plateau et le développement devrait maintenant être moins fort. C'est assez logique car en pourcentage cela devenait intenable. Mais Christiano nous avait vendu une histoire plus belle. Et avant de partir à la chasse aux permis pour augmenter la production, il va falloir se retrousser les manches pour écouler les volumes de l'outil existant. C'est aussi le moment de contrôler les coûts et de faire attention notamment au transport. Une nouvelle ère s'ouvre. Ça aurait été mieux de commencer ce chapitre avec un niveau de volume de ventes plus élevé.

Est-ce une catastrophe ? Non, je ne crois pas. Et si le million de tonnes est atteint en 2023, ce sera même toujours une histoire de croissance. Mais ce sera moins facile et nous avons aussi maintenant le poids des investissements à supporter. Donc il va falloir éviter les mauvaises surprises et les communications hasardeuses. Les explications et les commentaires de Christiano vont être intéressant à suivre. A voir s'il se réfugie sur le coté risqué d'un investissement dans Verde ou s'il reconnaît des erreurs. Comme la volonté de retour aux actionnaires ou le listing US qui n'arrive pas...

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 30 mars 2023, 23:19

J'ai envoyé quelques questions pour le webcast dont :
- qu'a apporté le partenariat avec Lavoro ? Je n'ai pas retrouvé de produits Verde sur leur site e-commerce alors qu'on retrouve ceux de concurrents.
- quelle est la distribution des cultures au sein des clients (café, soja,...)? Ça permettrait de (pré)voir l'impact d'une culture particulière, comme le café pour ce Q4.
- à quand le listing US promis pour fin 2022 puis pour janvier ?

Je leur ai aussi signalé le dysfonctionnement de leur formulaire de contact investisseurs car j'avais déjà tenté de les joindre auparavant, sans réponse.

Malgré ces questions, comme le remarque matdany, le rapport est détaillé et ne semble pas masquer de loup particulier.
Pour ce qui est des ventes du PDG, c'est vrai que c'est désagréable a posteriori et on peut se poser la question de leur cause réelle. Ceci dit, cela reste sur des pourcentages peu significatifs pour lui et à des prix qui n'étaient pas au plus haut.

La croissance ralentit mais elle a profité de vents exceptionnels l'année dernière. Même si le cours réagit fortement, je ne vois pas de contradiction réelle aux thèses initiales.
La PFS se basait sur des prix de vente inférieurs et les ventes du Q4 sont historiquement les plus faibles, rien de dramatique donc.
Reste à espérer que l'année 2023 puisse permettre d'écouler l'intégralité de la production.

Tutur
227
Messages : 99
Inscription : 24/03/2020

Message par Tutur » 31 mars 2023, 00:17

Viga, un début de réponse dans le rapport publié par Verde Agritech sur la part d'engrais vendu pour la culture du Café :
The Brazilian coffee sector experienced significant challenges in 2022 due to adverse climate conditions, following on two years of frost and drought,[15],[16] which disrupted global commodity markets and impacted crop productivity for years to come. As a result, many farmers opted not to apply fertilizers as they anticipated low yields in the next harvests.
The coffee sector is a major consumer of Product during the last quarter of the year and Verde has a competitive geographical advantage thanks to its proximity to major coffee growers in Brazil, reducing freight costs and boosting margins. Therefore, the decline in Product sales in the coffee sector had and outsized impact on the Company’s Q4 2022 results.

In 2021, Verde’s sales to the coffee sector in Q4 represented 9% of total sales in the quarter and in 2022, 5% of total sales in the quarter. The total sales volume of the Company decreased by 7% in Q4 2022 compared to Q4 2021, but the sales volume made to the coffee sector had a decline of 43% in the same period, as can be seen in the table below:
Verde coffee.png
Source : https://investor.verde.ag/verdes-revenu ... year-2022/

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 31 mars 2023, 18:21

Résumé dans le désordre de la présentation des résultats du Q4 2022 durant la pause de 10min avant de reprendre les questions.

Point principal : M. Veloso a laissé poussé sa barbe. Ca doit vouloir dire qu'il a beaucoup de travail/soucis en ce moment :mrgreen:

Plus sérieusement, dans un marché des fertilisants en baisse de 10% au Brésil au Q4, les ventes de Verde ont malgré tout réussi à progresser.
surface cultivée et ventes d'engrais
surface cultivée et ventes d'engrais
Le soja est devenu depuis fin 2021 la culture la plus représentée chez les clients de Verde, devant le café qui était leur cible historique (25% des ventes en 2020, 9% en 2021, 5% en 2022).
M. Veloso souligne que les mauvaises conditions climatiques ont pesé lourd dans les achats des producteurs de café, très présents dans la région de Minas Gerais. Il se félicite de la diversification des typologies de culture et des localisations qui a permis d'adoucir l'impact sur les ventes.

L'un des objectifs de Verde est de se développer sans diluer les actionnaires.

Le changement de taxation du prévisionnel au réel trimestriel va permettre de déduire jusqu'à 30% des pertes des années précédentes ainsi que certains investissements. Cela pourrait se traduire en une annulation de la totalité ou d'une grande partie des impôts à payer en 2023.

Verde utilise Einstein GPT, Jasper et Synthesia (outils CRM/IA) afin d'analyser les profils des consommateurs et prospects et améliorer leur taux de transformation. Ils ont réussi à augmenter le pourcentage de ventes en direct à 76% pour le Q4 2022 contre 50% au Q4 2021.
Le partenariat de distribution avec Lavoro et Agrogalaxy permet de démultiplier la présence de Verde. C'est un partenariat à long terme qui va mettre du temps à se mettre en place sur le terrain.
implantations commerciales
implantations commerciales
Au sujet des ventes d'actions, M. Veloso dit que la fenêtre dans laquelle il peut acheter/vendre des actions est très courte dans l'année et nécessite pas mal de paperasse. Il l'a fait quand il a pu. Il semble que certains investisseurs soient heureux que sa participation dans Verde diminue un peu, mais il conserve encore plus de 20% des parts.

Les prévisions 2023 prévoient une croissance faible. C'est dû au marché (baisse des prix des cultures, stocks importants).
Interrogé sur les ventes de ce début d'année, il parle d'une situation qui pose des défis, avec des prix de vente des cultures en baisse. Bref, ça doit être compliqué. Cependant, l'important est le Q2, le gros trimestre.

Plusieurs brevets sont en cours de dépôt ou d'étude. Les marges sur les produits concernés sont plus importantes.
marges sur les produits améliorés
marges sur les produits améliorés
M. Veloso ne veut pas commenter sur le listing US. Il dit juste que la réussite de l'agriculture brésilienne est un problème géopolitique pour certains pays (bref, il faut lire entre les lignes là dedans ;) c'est mal parti).

Au niveau de la communication face aux investisseurs, il y a normalement un point mensuel mais la personne en charge de ce point récemment était engagée sur l'audit. Cela devrait revenir à la normale.

La capacité de production permet de s'adapter très rapidement à la demande, même si elle n'est pas utilisée à son maximum.

Les cultures de café, soja, eucalyptus et sucre (et peut être un autre que j'ai raté) représentent 85% des ventes.

M. Veloso affirme qu'il veut être transparent pour regagner la confiance des investisseurs.

Le marché des crédits carbone est une piste regardée par Verde, qui semble intéressante mais il n'y a pas vraiment plus de commentaires pour le moment.

Les permis prennent beaucoup de temps, c'est donc un travail sur le long terme.

A la question de rachat d'actions (surtout au cours actuel), M. Veloso dit que c'est un point qui amène à réfléchir.

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 31 mars 2023, 19:07

Dernière heure de ce meeting de 3h :shock:

Verde doit faire crédit aux agriculteurs, c'est une nécessité pour leur vendre des fertilisants.

Une usine de granulation est "dans notre radar" selon M. Veloso. Cela permettrait de proposer le produit à une cible différente (applicateurs différents).

Verde ne cherche pas à faire d'acquisitions.

De nombreuses technologies sont prêtes:
technologies et brevets
technologies et brevets
Par exemple BAKS, permet moins d'applications et réduit les coûts:
Avantages de BAKS pour le café
Avantages de BAKS pour le café
Avantages de BAKS pour l'eucalyptus
Avantages de BAKS pour l'eucalyptus
Au niveau des "big bags", Verde a tenté de faire du recyclage / de les consigner afin de réduire les coûts mais cela n'a pas fonctionné et les agriculteurs les utilisent pour d'autres choses donc n'ont pas d'intérêt à s'en débarrasser.

La logistique et le prix du diesel restent des variables essentielles au niveau de la marge de Verde mais ils n'ont pour le moment pas d'alternatives, même si la demande de permis pour la voie ferrée de 80km indique que Verde en a conscience. Ce serait un milestone important.

Verde est ouvert à des visites d'investisseurs s'ils veulent se rendre sur place (à leur frais). Préparez vos valises et prévenez les ;)

Verde exporte au Canada, aux USA, en Chine et en Thaïlande.

M. Veloso salue les investisseurs français (je lui ai indiqué ce topic). :roll:

Divers slides intéressants issus de la présentation:
EBITDA
EBITDA
Emprunt
Emprunt
La vidéo sera sans doute disponible très rapidement sur leur chaine Youtube.

Avatar de l’utilisateur
AntonyP
4851
Messages : 839
Inscription : 27/08/2021

Message par AntonyP » 31 mars 2023, 19:17

Merci Viga pour cette excellente qualité de retranscription ! On a l’impression d’y être en live !! 👌
" Choisissez les bonnes valeurs et le marché en prendra soin ", Peter Lynch

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 31 mars 2023, 19:20

Je suis désolé pour le désordre mais avec les questions, ça partait dans tous les sens et ça a duré très longtemps. J'ai beaucoup épuré, notamment tout ce qui était déjà dans le rapport.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
5468
Messages : 828
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 31 mars 2023, 21:48

Cours = 3,09 CAD

Très bon résumé de Viga. J'ai suivi la session de questions /réponses en quasi totalité. Mon sentiment :
  • Nous avons un patron qui a les défauts de ses qualités. Il est enthousiaste. Sur ses équipes, sur l'intelligence artificielle, sur les crédits carbone, etc... Dans le lot il y aura des gadgets inutiles mais sûrement aussi de réels progrès et Verde est pionnier dans plein de domaines. C'est le rôle du petit qui bouscule les règles. Mais si l'année 2022 a été phénoménale selon ses propres termes, il s'est laissé emporter. C'est sa nature. Il a répété être toujours là pour changer le monde. Mais il pense aussi à ses investisseurs. C'est assez nouveau. Avant il soulignait surtout les risques. Il faut être conscient que Christiano est capable de nous emmener sur des pistes géniales mais aussi de se laisser griser par le succès. Pourtant, il savait que les cours de la potasse ne resteraient pas en apesanteur. Mais il a surestimé son marché et l'impact "positif" de la guerre en Ukraine sur celui-ci (difficultés d'approvisionnement en potasse russe et biélorusse). Rappelons-nous sa vidéo lunaire nous préparant à la famine.
  • Il mentionne maintenant le contrôle des coûts. C'est rassurant. Car si jusqu'à maintenant je ne jurais que par les ventes, la stagnation de celles-ci et le poids des investissements obligent à une gestion prudente. Les périodes de vaches maigres ont formé Christiano a faire attention et il semble prêt à remettre le bleu de chauffe plutôt qu'à parader dans les cocktails à Singapour. Il est enthousiaste mais aussi réaliste.
  • La tendance complotiste sur le listing US me gêne. Ça ressemble à une mauvaise excuse.
  • Sa justification de ses ventes d'actions pour diminuer son pourcentage de détention me semble foireuse. Par contre, il dit aussi que c'était pour diversifier son patrimoine et ça je l'entends.
Au final, je suis rassuré. Pas sur le court terme car les résultats du 1er trimestre 2023 devraient être douloureux mais par l'attitude de Christiano. J'avais peur qu'il réfute les difficultés ou qu'il nous prenne pour des gogos et ce n'est pas le cas je trouve. Il ne change d'ailleurs pas de discours. Il a toujours dit que la concurrence était féroce et que les prix de la potasse allaient baisser. Mais il s'est laissé griser quelques mois et les problèmes de la route sont tombés au pire moment. A posteriori, la décision en mars 2022 de doubler la capacité de l'usine 2 a été une grosse erreur. Ce sont des investissements inutiles qui vont peser. On peut se consoler en notant que l'on a maintenant un outil de production capable de s'adapter à la demande et à sa saisonnalité.

Le cours actuel ne semble pas une hérésie vu les prévisions de l'année 2023. Par rapport à 2022 et aux ambitions affichées, c'est une autre histoire. Verde doit vendre, vendre et surveiller ses coûts. L'outil industriel est là pour pouvoir profiter de la moindre éclaircie. Qu'elle arrive grâce au marché, à la conquête de nouveaux clients, à un nouveau produit ou à une hausse du cours de la potasse. Mais ça peut prendre (très) longtemps... Verde revient vers une certaine normalité où il va falloir suivre les chiffres trimestre après trimestre. Mais on ne devrait pas pour autant s'ennuyer vu la personnalité de Christiano, vu les péripéties de l'histoire et vu l'intérêt du domaine d'activité.

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 04 avril 2023, 08:57

Pour celles et ceux qui veulent retrouver le webcast en intégralité (et dans l'ordre):

Avatar de l’utilisateur
okavongo
5468
Messages : 828
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 07 avril 2023, 18:37

Cours = 2,54 CAD

Malgré son coté high tech (bio revolution) et dans le vent vert (préservation des sols, sauver la planète), je crois que l'on peut, avec quelques aménagements, traiter Verde comme une vulgaire minière.

Même la meilleure minière du monde ne peut rien faire de bien si le prix de son sous-jacent est en berne. C'est aussi valable pour Verde. La hausse exponentielle des ventes était sensée compenser, mais maintenant que nous sommes revenus sur terre, retour aux bases.

Le point le plus important à surveiller reste le cours la potasse, certes c'est hors du contrôle de Verde, mais c'est le jeu du secteur des matières premières.

La baisse des cours de la potasse a été importante depuis le 2ème trimestre 2022 (-58%). C'est le prix générique de la banque mondiale mais au-delà des particularités régionales cela donne la tendance. Et explique la chute du cours de Verde qui offre un levier sur le prix de son sous-jacent...
Potassium 2.png
Le 2ème sujet sur une minière concerne l'opérationnel. D'abord la quantité de matière extraite et ensuite les coûts associés. Pour le secteur des engrais, et encore plus pour Verde qui est sur un produit particulier, nous devons adapter l'approche. Le produit n'est pas générique comme un concentré contenant un métal de base qui trouvera toujours preneur. Verde doit aussi commercialiser sa gamme au client final. Aussi, regarder les ventes plutôt que la production ou la capacité de production fait sens. D'autant plus que Verde a sous le pied une production annuelle possible de 2,8 millions de tonnes (prévisions de ventes 2023 : 1 million de tonnes). La performance économique d'une minière dépend en général de sa capacité à produire le plus possible avec l'outil existant. En allant chercher des zones à forte teneur ou en utilisant au mieux ses moyens d'extraction. Pour Verde, la mine et même l'usine sont des parties faciles. Les coûts principaux proviennent de la logistique. C'est le point à regarder de près. La localisation des clients, et donc le type de culture, va avoir un impact très important sur ce poste. Le cours du pétrole aussi. Les innovations, les nouveaux canaux de distribution, la qualité du travail des équipes commerciales et marketing vont peser sur le niveau des ventes. C'est là aussi un peu différent d'une minière classique. Evidemment, les ventes sont aussi impactés par le marché. Il peut y avoir des trous ponctuels pour cause d'épisodes climatiques, d'excédents de stock, ou de prix des cultures. Mais sur un temps plus long, la demande au Brésil pour la potasse est réelle. C'est donc plus l'acceptation de la glauconite par les agriculteurs qui va peser sur le niveau des ventes que les variations du marché. L'agressivité des concurrents qui doivent voir d'un mauvais œil ce nouvel entrant peut également peser négativement.

En résumé, les facteurs qui vont faire le cours de l'action Verde sont :
Le cours de la potasse.
Le niveau des ventes : les équipes de Verde ont là un vrai rôle à jouer.
La marge : elle dépend beaucoup du cours de la potasse, un peu moins du prix du pétrole (logistique) et beaucoup moins de Verde. Ce n'est pas une raison pour ne pas être vigilant pour bien contrôler des coûts et prendre toutes les mesures nécessaires (sélection de clients, organisation) pour rester rentable.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
5468
Messages : 828
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 25 avril 2023, 19:26

Cours = 2,16 CAD

La dernière newsletter de Verde revient sur le nombre de clients et l'EGR (Earned Growth Rate). Voici les éléments :

EGR :
Verde1-avril23.png
J'ai du mal à interpréter ces données. On a l'impression que les clients font moins la promotion des produits de Verde. Mais en même temps la valeur est positive.

Clients :
Verde2-avril23.png
Le nombre de clients progresse moins que les volumes. Il est presque stable sur 2022. C'est grâce à la surface cultivée par ses clients (en augmentation) que Verde a pu faire grossir les volumes. Mais là aussi c'est difficile à interpréter. On peut penser que Verde a eu du mal à conquérir de nouveaux clients. Mais on a appris que le marché des engrais pour le café a souffert fin 2022 et cela peut aussi expliquer une baisse du nombre de clients.

Si je ne sais pas interpréter en détail, j'ai quand même l'impression que rien d'alarmant n'apparaît dans ce compte-rendu. Et les clients de Verde ne couvrent que 17% de leurs besoins avec les produits maison. Voilà un potentiel de croissance tout trouvé. Si les produits donnent de bons résultats, alors on peut espérer que d'années en années la part de marché de Verde chez ses clients augmente.

Ajout :
Un des administrateurs de Verde a vendu des actions (presque 180 000). Vente "forcée" a priori pour couvrir un prêt. Source.

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 07 mai 2023, 18:02

Selon https://www.nasdaq.com/articles/brazil- ... rice-falls, la hausse des prix de l'arabica et la baisse des fertilisants devraient pousser les producteurs de café à relancer leurs achats de fertilisants. C'est également le cas pour la plupart des produits agricoles brésiliens.
Les agriculteurs de la région productrice du Mato Grosso devaient par exemple débourser l'équivalent de
17,19 sacs de 60 kg de soja pour une tonne de NPK
dans la dernière semaine de Mars [...] Même si c'est 0,7 sacs de plus par tonne que fin Février, on est loin des
27,44 sacs par tonne de l'année dernière
d'après les données.
Dans le cas du café arabica du Brésil, les cours internationaux en hausse et les coûts du nitrogène en baisse font que les agriculteurs n'ont maintenant besoin que d'
1,8 sac de café pour acheter une tonne d'urée
, le ratio le plus bas ces 8 dernières années, d'après les données de l'agence Agrinvest.
Jeferson Souza, analyste chez Agrinvest, affirme que tous les agriculteurs nationaux gagnent en pouvoir d'achat sur les fertilisants, même si les tarifs de productions telles que celle du soja - dont le Brésil est le principal exportateur mondial - ont baissé ces derniers jours.
Il dit que cela signifie que les agriculteurs seront amenés à augmenter le nombre d'applications.
Les coûts des fertilisants représentent 49% du coût de production total de la récolte de soja 2022/23 dans le Mato Grosso, mais tombera à 46% la saison prochaine [...].

Avatar de l’utilisateur
okavongo
5468
Messages : 828
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 16 mai 2023, 00:32

Cours = 2,29 CAD

Verde a publié les résultats du 1er trimestre (sur SEDAR). Il sont très proches du premier trimestre 2022. En terme de volume et en terme de CA. Les prix de vente sont donc très similaires. La différence entre les 2 trimestres vient de la rentabilité qui souffre pour 2 raisons principales : les frais de transport (+ 1mCAD) et les intérêts des prêts (+1 mCAD). Cela explique un résultat très légèrement dans le rouge (-108 000 CAD) là où l'année dernière le bénéfice était de 3 mCAD. Le coût des ventes et les frais administratifs ont aussi un peu progressé. L'EBITDA est à 2 mCAD contre 3,7 il y a un an. Verde évoque un cours de la potasse beaucoup plus faible qu'il y a un an mais le prix de vente de Verde est quasiment identique. En partie du fait du choix de transport par les clients. Verde annonce qu'à base comparable (FOB) les prix de vente ont baissé de 10%. Mais le change Real / dollar canadien a été favorable à hauteur de 7%
VerdeQ1-23-1.png
VerdeQ1-23-2.png
Verde a 7,2 mCAD de cash (différence entre actif et passif courant). Et 25 mCAD de dettes LT (contre 5 mCAD il y a un an). Enfin LT c'est relatif (voir p29 avec post 2025 2 lignes seulement - 8,3 mCAD en 2027 et 1,2 en 2023) . La situation semble parfaitement gérable sauf catastrophe industrielle ou prix de la potasse qui s'effondre. Le taux d'intèrêt moyen à 16,25 % peut effrayer mais c'est en Real (l'état brésilien emprunte à 13,75%).

En résumé, l'activité de Verde permet de payer les factures et de rembourser les prêts malgré un petit trimestre (saisonnalité). C'est plutôt bien même si on peut se demander quelle mouche a piqué Christiano le jour où il a décidé d'augmenter autant sa capacité de production et de gonfler la dette... Le prix de la potasse sur le prochain trimestre sera inférieure à celui de l'année dernière et ça va peser. Mais, comme toujours, il faudra avant tout surveiller les volumes de ventes. Le Q2 2022 a été le plus gros trimestre de la courte histoire de Verde avec 202 000 tonnes. Il faudrait s'en approcher.
PubJoe7-2_Champs.png

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 24 mai 2023, 17:11

Verde a fait la présentation des résultats du Q1. J'ai eu quelques problèmes techniques et je n'ai donc pu suivre qu'une partie de la présentation et sans l'image mais la vidéo sera prochainement disponible sur Youtube.

Pas de grosse nouveauté par rapport à ce qu'okavongo a déjà commenté.

Le permis ferroviaire est toujours en cours mais les prix du diesel sont bien retombés et devraient continuer à baisser un peu.
Les rachats d'action ne sont pas pour cette année.
L'usine numéro 3 n'est pas pour un futur immédiat non plus, elle sera faîte lorsque les conditions financières seront réunies pour ne pas diluer et ne pas avoir à trop endetter Verde.
L'image de Verde a souffert des livraisons stoppées à cause de la route inondée, malgré les efforts commerciaux accordés par la suite aux clients touchés.
Les perspectives actuelles sont plutôt limitées (consommation en berne).

M. Veloso a mis l'accent sur les crédits carbone. Il pense que c'est un axe de développement extrêmement important pour Verde, peut être plus que la vente des fertilisants eux-même. Il espère revenir prochainement vers les actionnaires avec des nouvelles à ce sujet. Cristiano pense que cela pourrait permettre de baisser par exemple les prix de vente des produits ou améliorer les marges. A suivre donc...

Ceci explique probablement la résolution proposée pour exclure de la clientèle potentielle les exploitants de la région amazonienne, sauf pour des projets de reforestation. Ce n'est pas handicapant pour les ventes actuelles ou à moyen terme mais cela améliore encore l'aspect RSE de l'entreprise et place Verde comme un exemple, en ligne avec les déclarations affichées de l'actuel président brésilien. Reste à voir si les agriculteurs seront sensibles à ce discours.

Viga
1149
Messages : 283
Inscription : 16/08/2020

Message par Viga » 24 mai 2023, 22:03

Et voici la vidéo :

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

18209 messages • 841 sujets