Sylvania Platinum (SLP) - ex Pirogue Okavongo

Anciennes actions de la Pirogue d'Okavongo
Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 15 décembre 2019, 11:59

Mooinooi_Sylvania.jpg
Sylvania Platinum exploite en Afrique du Sud des « tailings », c'est à dire les résidus d'anciennes mines pour en extraire des platinoïdes. Ce n'est donc pas une minière classique. Coté opérationnel Sylvania s'en sort plutôt bien malgré les pénuries d'eau et d'électricité. L'envolée du palladium a compensé le recul du platine et Sylvania pourrait presque devenir une valeur de fond de portefeuille. A condition de vouloir s'exposer aux cours de platinoïdes et d'accepter les risques liés à L'Afrique du Sud.

Analyse au 15/09/2018
Cours à cette date : 22,5 Gbp soit 0,294 $

---
Téléchargez l'analyse complète [septembre 2018] :
Sylvania Platinum - daubasses.pdf
(933.8 Kio) Téléchargé 348 fois

panorama
0
Messages : 23
Inscription : 10/01/2020

Message par panorama » 29 janvier 2020, 10:42

Bonjour,

à GBX 45 est il toujours intéressant d'acheter l'action ou bien faut il mieux rester à quai ?

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 30 janvier 2020, 11:56

Acheter à 0,45 GBp c'est prendre le bateau en marche car l'action a quand même doublé depuis qu'elle a été embarquée dans la pirogue. Sylvania me semble être une bonne boite mais c'est surtout la hausse du palladium, du rhodium et à un degré moindre du platine qui a permis la hausse récente du titre. Acheter aujourd'hui, c'est parier que soit le palladium et le rhodium vont continuer sur leur lancée, soit le platine va essayer de rattraper un peu le palladium. Sans hausse des sous-jacents, le potentiel de l'action me semble plus faible même si les bons résultats peuvent avoir un effet positif. Bref, pour acheter maintenant il faudrait avoir une vraie conviction sur les platinoïdes.

L'esprit de la pirogue n'est pas de miser sur des matières "à la mode" mais évidemment chacun est libre de ses décisions et le momentum a ses aficionados. Pour ma part, c'est plus facile psychologiquement d'investir sur des "coups de mou" même si je sais que dans les phases d'euphorie on peut gagner beaucoup d'argent. A condition de sortir à temps... Et comme je n'ai pas de boule de cristal...

Indéniablement, le rhodium est à la mode et son cours va impacter positivement Sylvania (d'après mes notes, en juillet 2018 le rodhium représentait 12% des revenus). Mais est-ce que cela va durer ?
Un peu de lecture : https://www.tradingsat.com/actualites/m ... 97097.html

panorama
0
Messages : 23
Inscription : 10/01/2020

Message par panorama » 31 janvier 2020, 13:19

Ok merci pour ces précisions. Vu que les cours des platinoïdes on l'air d'être haut en ce moment et que l'action a bien progressé. Il me semble plus prudent de réfléchir à acheter une action avec un sous-jacent pétrole (car bientôt peut être bas de cycle)...

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 31 janvier 2020, 14:12

Baisse de 8% en ce moment, il fallait mieux attendre ;)

Le marché n'apprécie pas les résultats tout juste divulgués ou alors c'est la baisse de 1% environ du platine et du palladium qui pèse ?

Coté négatif, le manque d'eau et les coupures d'électricité ont à nouveau impacté la production. La société met également en garde contre une éventuelle baisse de résidus "frais" à traiter car les mines de chromite subissent une baisse de leur sous-jacent et réduisent leur production. De ce que je comprends Sylvania pourra compenser avec des résidus plus anciens, mais les teneurs en platinoïdes semblent plus faibles.

Coté positif, le prix du panier produit continue à progresser (on avait deviné ;) ). Nous en sommes à 1872 $ l'once de 4E PGM. Pour mémoire, il y a un an nous étions à 1204 $ ! Les coûts de production ont baissé de 13% sans effet devise donc la rentabilité souffre moins de la baisse de production.

Au global, si l'on compare au dernier trimestre c'est un peu moins bon, mais par rapport aux trimestres précédents, ces résultats sont excellents. Le cash a d'ailleurs bien progressé (+7 millions $) et les caisses sont pleines (33,8 millions $). La société semble bien piloter son activité mais les manques d'eau, d'électricité et potentiellement de résidus avec de bonnes teneurs sont de vrais challenges.

Je me répète mais l'élément prépondérant sera encore et toujours les cours du sous-jacent, ici les platinoïdes. L'action a doublé en 1 an alors que le panier a progressé de "seulement" 55%. Le levier a parfaitement fonctionné mais il s'active dans les 2 sens... Par contre, ce qui est pris n'est plus à prendre et le cash engrangé est bien réel :)

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 17 février 2020, 13:04

Finalement le creux aura été très temporaire et Sylvania retrouve un niveau de cours inconnu depuis une dizaine d'années. Il faut dire que le rhodium et le palladium continuent leur parcours impressionnant.

Cet article de Didier Julienne est intéressant : https://www.latribune.fr/opinions/blogs ... 39762.html

La spéculation est bien présente pour ces 2 métaux mais elle accompagne un mouvement bien réel du diesel vers l'essence. Quand la spéculation s'en mêle ça finit effectivement par "du sang sur les murs" mais à quel niveau de prix ? Et quand ?

Je suis de moins en moins tranquille avec ma position sur Sylvania mais pour l'instant je continue à surfer sur la vague car c'est ma seule position dans une minière platinoïdes. Et puis, c'est dans les phases "maniaques" que l'on fait les plus gros profits. Mais c'est aussi dans ces moments là que le soufflé peut retomber subitement...

Je me rassure en regardant la courbe historique du cours de Sylvania (en espérant avoir comme en 2008 le temps de sortir au plus haut) mais surtout car les cours actuels du rhodium et du palladium vont remplir de cash les caisses de Sylvania.
Sylvania.jpg

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 17 février 2020, 20:21

Les résultats sont vraiment très bons ! :o

Et malgré la hausse, le cours en a encore sous le pieds avec la belle structure financière, les cours des sous-jacents et les projets en cours.
L'histoire n'est pas encore finie mais le parcours est déjà très beau.

Quelle performance depuis la publication ? C'est au moins un x2 hors dividendes ?

2020 : indéniablement l'année Okavongo !
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 18 février 2020, 19:32

Avec un cours de clôture à 0,53 GBp aujourd'hui, ça fait x 2,35 depuis la publication :)

Bizarre, mais comme hier on a une baisse en toute fin de séance avec de gros volumes. Le plus haut en séance était de 0,564.

Je me suis livré à quelques calculs. En prenant l'EBITDA des 4 derniers trimestres, aux cours actuels l' EV/EBITDA ressort à 3. En multipliant l'EBITDA du dernier trimestre par 4 il faudrait un cours de 0,65 £ pour retrouver un EV/EBITDA de 3. Pour mémoire, le dernier trimestre est le meilleur au niveau du panier mais pas au niveau de l'EBITDA suite aux problèmes récurrents de pénurie d'eau et d'électricité. Et on note aussi que depuis le début de l'année le cours des platinoïdes a bien progressé.

Quel est le bon niveau d'EV / EBITDA pour ce genre d'entreprise ? A chacun de se faire une opinion pour trouver son niveau de sortie, mais à 0,53 je pense qu'on peut faire encore un peu de chemin sans trop de risques ou en tout cas en pouvant accepter une baisse passagère sans être trop inquiet pour l'avenir.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 21 février 2020, 12:42

Interview intéressante du patron de Sibanye : http://www.miningweekly.com/article/pri ... ep_id:3650

Il souligne ce que nous savons mais qu'il est important de comprendre : une minière produit des platinoïdes et non des métaux séparément. Cela signifie que l'offre de rhodium et de palladium ne peut pas être augmentée facilement par les minières car elles produisent aussi du platine et ne veulent pas le brader ou trop augmenter l'offre ce qui revient au même.

On comprend aussi qu'il encourage la substitution du palladium par du platine pour les pots des véhicules essence car il espère que cela soutiendra le cours du platine sans trop pénaliser les cours du palladium et du rhodium. Son scénario idéal serait que le cours du platine se rapproche de celui du palladium et que celui du palladium se rapproche de celui du rhodium. On peut toujours rêver...

Nous avons un cocktail appétissant avec des producteurs qui ne peuvent et/ou ne veulent pas augmenter la production de palladium et de rhodium et des industriels qui payent cher un métal sans que cela n'impacte réellement le prix de revient d'une voiture et donc leur marge. La grande inconnue ce sont les spéculateurs qui ont amplifié le mouvement de hausse. Je ne sais pas s'ils ont un poids suffisant pour déstabiliser le marché en voulant réaliser leur gains.

Pour Sylvania, la substitution platine / palladium ne serait pas vraiment un problème car elle produit les 2 et même plus de platine de mémoire. Et la production annuelle mondiale de platine est inférieure à celle du palladium, donc une augmentation de la demande devrait jouer sur les prix.

Si on prend encore 25 ou 30 % on arrivera à un EV/EBITDA "prudent" de l'ordre de 4 et alors je couperais ma ligne personnelle en 2 et sortirais Sylvania de la pirogue. Mais pour l'instant, je continue donc à surfer sur la vague même si en pirogue ce n'est pas le plus confortable...
Surf.jpg
Surf.jpg (43.26 Kio) Consulté 9585 fois

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 16 mars 2020, 22:44

Le surf est déconseillée en pirogue... Surtout lorsqu'il s'agit d'une "big wave" ! Les cours souffrent. Les cours de quoi ? Les cours de tout et donc du palladium, du platine, de Sylvania, etc.

Mais ça ne n'est pas un scoop. Par contre BASF vient d'ouvrir la voie à une substitution, au moins partiel, du palladium par le platine. C'était le sens du message du patron de Sibanye, sponsor de la découverte de BASF, qui était relayé dans le post précédent. Une fois que la vague de volatilité se sera fracassée sur la plage, on pourrait voir un rééquilibrage des cours du platine / palladium. Ce pourrait être bon pour Sylvania et pour les mineurs sud-africains qui produisent plus de platine que de palladium.

Source : https://www.basf.com/global/en/media/ne ... 0-134.html

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 26 mars 2020, 12:36

Le confinement en Afrique du Sud va entraîner l'arrêt de la production de Sylvania Platinum : https://www.sylvaniaplatinum.com/compon ... 9-measures

Inévitablement cela va impacter les résultats. Reste à espérer que la baisse inéluctable de la production mondiale du platine (l'Afrique du Sud est de loin le premier producteur mondial) va soutenir le cours du métal. Pour le palladium (et aussi le rhodium je pense) la Russie pèse autant que l'Afrique du Sud, donc il faudra aussi regarder de ce coté là. Nous allons avoir d'un coté la baisse de la consommation avec la chute de l'industrie automobile et de l'autre la baisse de la production de platinoïdes. Laquelle va avoir le plus d'influence sur les cours ? Réponse d'ici quelques semaines ou mois.

LaMeye
5
Messages : 13
Inscription : 06/01/2020

Message par LaMeye » 01 avril 2020, 10:54

Bonjour Okavongo,

Reuters a sorti un papier intéressant sur l'actualité des producteurs sud-africains de Platine : https://www.reuters.com/article/us-heal ... SKBN21H12O

Globalement les mines sont à l'arrêt en Afrique du Sud et les ports sont fermés. Cela semble également être le cas au Zimbabwe et Sibanye a réduit ses opérations aux Etats-Unis.

Les producteurs invoquent les clauses de Force Majeure dans leurs contrats pour suspendre leurs différents partenariats (fournisseurs, consultants, interim/free-lance, etc.) et réduire leurs coûts opérationnels.

L'article confirme vos propos sur le fait que ces arrêts devraient maintenir le prix du Platine, alors que la demande est au plus bas (secteur automobile figé) :
“The 21-day lockdown in South Africa, which would significantly reduce 2020 PGM production, should go a long way to offsetting the demand impact of the outbreak,” Nedbank equity analyst Arnold Van Graan said.

“This should ensure that the market is not flooded with unwanted supply while demand is low. This would contribute significantly to keeping the PGM market fundamentals intact.”


Enfin, l'article fini sur une note relative au Zinc : certains producteurs sont également à l'arrêt en Afrique-du-Sud comme Vedanta, ce qui pourrait impacter d'autres lignes du portefeuille (Ascendant Resources par exemple).


PS : je surveille SLP de près car je n'ai pas réussi à monter dans la pirogue à temps (loupé le point d'entrée du 18 mars ...)

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 06 mai 2020, 11:29

Bonne nouvelle pour les investisseurs piroguiens en Afrique du Sud : réouverture progressive des mines ! :)
RFI - matières premières a écrit :
L’Afrique du Sud, qui compte 6 783 cas de coronavirus sur son territoire, a commencé à alléger son confinement débuté le 27 mars. Pendant les trois premières semaines de ce confinement, l’industrie minière s’est retrouvée quasiment à l’arrêt, à l’exception des mines de charbon. Puis tout le secteur a pu, en observant des mesures sanitaires strictes, opérer à 50% de ses capacités, condition toujours valable aujourd’hui pour les mines souterraines, alors que les mines à ciel ouvert peuvent reprendre normalement. Une situation qui a eu des conséquences sur l’offre mondiale pour les métaux dont l’Afrique du Sud est premier producteur.

==> Afrique du Sud: reprise en douceur du secteur minier | RFI
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 06 mai 2020, 20:01

Sylvania a publié les résultats du Q3 2019-20 (https://www.sylvaniaplatinum.com/compon ... 6-q3fy2020). Il sont excellents mais attention...

Ces résultats sont le reflet d'une situation passée et beaucoup de choses ont changé depuis... Pour rester focaliser sur Sylvania, les opérations ont été arrêtées durant plus d'un mois, et le prix du platine et du palladium a bien baissé. Logiquement, le prix de l'action qui avait dépassé les 60 est revenu vers les 40. Le prochain trimestre sera donc mauvais. Est-il déjà dans les cours ?

L'EBITDA a atteint 32 m$. Il était de 18 le trimestre précédent. C'est aussi plus que tout l'exercice 2018-2019 :shock: 8-) Si on va dans le détail nous avons pourtant 2 points négatifs : moins de résidus traités et surtout des augmentations de salaires qui font grimper les coûts (11% en $ et 16% en Rand). Coté positif le taux de récupération est en hausse et bien sûr le panier moyen profite pleinement de la montée exponentielle (mais terminée pour le moment) du palladium et du rhodium.

Je note aussi que le cash est en Rand et va souffrir par rapport au dollar. Point positif, la faiblesse du rand va améliorer les coûts de production.

Les résultats sont exceptionnels mais dans le détail c'est un peu mitigé, comme si le niveau très élevé des prix des PGM avait entraîné un peu de relâchement... Mais depuis tout a changé, les résultats vont plonger et le management va devoir serrer les boulons (la situation va l'y aider). Il nous reste une entreprise solide, avec un vrai savoir-faire (projet d'optimisation du taux de recouvrement prévu) et une belle réserve de cash. De quoi passer sereinement les difficultés actuelles.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 27 juillet 2020, 13:20

Sylvania a publié les résultats du Q4 2019-20 ( https://www.sylvaniaplatinum.com/compon ... -june-2020 ) : un trimestre à oublier

Avec 6 semaine d'arrêt et une reprise progressive il ne pouvait en être autrement. La production baisse de plus de 50%. Cela nous montre en direct l'effet de levier d'une minière, non pas ici sur le prix du sous-jacent mais par rapport à la performance opérationnelle. Car le panier moyen est à 2107 $/once soit un record depuis que je suis la valeur (2038 $/once le trimestre précédent). Mais vu le niveau de production et avec des coûts fixes importants (la société a continué à payer les salaires durant le confinement), l'EBITDA s'effondre (tout en restant positif) passant de 32 m$ à 4 m$. Coté finances, le trésor de guerre gagne 10 m$, malgré des rachats d'actions, essentiellement grâce aux livraison du trimestre précédent. A noter que le cash est en Rand mais qu'il sera changé en dollars US au moment "opportun".

Hors effet Covid, Sylvania a toujours des problèmes d'approvisionnement en minerai de bonne qualité. Sylvania utilise à la place des résidus mais cela pénalise la teneur en platinoïdes et aussi le taux de récupération. Double peine ! Pour compenser ces pertes estimées à 10%-15% la société investit afin d'améliorer ses process. Plus le cours des PGM est élevé plus investir dans l'optimisation des unités de production pour augmenter le taux de récupération a du sens. Et se sera toujours utile même si l'on retrouve en 2021 un flux normal de minerai frais.

L'Afrique du Sud est très touchée par l'épidémie et cela peut encore pénaliser Sylvania. Néanmoins, le "crash-test" vécu en direct nous montre que la société est très solide même si la bonne tenue du cours des platinoïdes a bien aidé à passer le cap. Le positionnement "low-cost" associé à une belle poche de cash est rassurant. Un cours des sous-jacents stable et une production "normale" suffirait à notre bonheur pour le prochain trimestre.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 17 août 2020, 17:26

Le surf en pirogue n'est pas conseillé et la décision de février de jouer la vague des cours des platinoïdes nous avait conduit à chavirer lorsque un mauvais courant appelé Covid nous a frappé de coté par surprise. Heureusement, une 2ème vague de hausse nous permet de retrouver quasiment les cours de l'époque alors même que si le platine est à un cours équivalent, le palladium est lui à un cours plus faible.

Entre temps, nous avons eu au niveau opérationnel un très mauvais trimestre à cause d'une fermeture prolongée des installations du fait de l'épidémie en Afrique du Sud. Par conséquent, j'ai vendu un gros tiers de ma position personnelle à 0,598 £ et je sors Sylvania de la pirogue à ce cours.

Sylvania est une belle entreprise et un bon moyen de s'exposer aux platinoïdes. Mais l'esprit de la pirogue c'est de bénéficier de situations spéciales ou de cours producteurs pénalisés par un sous-jacent déprimé. Ce n'est plus le cas pour notre sud-africaine grâce à l'envolée du palladium.

La performance est bonne avec + 166% (en £) en presque 2 ans.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 01 septembre 2020, 11:46

Les rachats d'actions reprennent : 199 423 actions rachetées en août pour annulation.
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 07 septembre 2020, 14:58

Présentation des résultats annuels pour l'exercice arrêté au 30 juin 2020 publiée.
L'année a été exceptionnelle grâce au soutien des cours du rhodium qui a atteint des plus hauts depuis des années. La tendance actuelle est de nouveau à un retour des prix du rhodium et du palladium à la hausse.

Extrait sur les prévisions d'EBITDA :
Sylvania - projection EBITDA 2021 - 2023.png

Présentation à télécharger ici : ---
Expertise d'Okavongo bienvenue ! :D
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 07 septembre 2020, 19:40

Sylvania est une superbe entreprise et la compilation des chiffres de l'année 2020 confirme ce que l'on a vu trimestre après trimestre à savoir une hausse de la profitabilité jusqu'à l'épisode du confinement et de l'arrêt de la production sur le dernier trimestre. Et là, même avec une production diminuée de moitié, l'EBITDA est resté positif.

Lorsque la valeur a embarqué dans la pirogue, Sylvania venait de racheter un concurrent. Cela a permis de sécuriser le niveau de production. Sylvania a aussi investi dans son outil de production à ce moment avec le projet ECHO. L'objectif était d'améliorer les taux de récupération et donc les coûts de production. Cela devait permettre à la société de renforcer son profil low-cost et donc de passer à travers d'éventuelles embûches. Et il y en a eu quelques unes avec des problèmes de fournitures d'eau et d'électricité et plus récemment de fourniture de résidus des mines de chrome en exploitation.

Prête pour le pire, d'où sa présence dans la pirogue, Sylvania a vécu le meilleur avec la hausse impressionnante des cours du rhodium et du palladium. Le panier moyen a quasiment doublé en 2 ans ! Voilà donc une entreprise sérieuse qui travaille sur ses coûts et ses volumes (au moins pour éviter la hausse de l'un et la baisse de l'autre) et voit son prix de vente multiplié par 2. Le résultat ne pouvait qu'être spectaculaire et les actionnaires en ont bien profité :D

Voici les graphiques qui "montrent" le futur :
2020SylvaniaPrevisions.jpg
Coté volume et coté coûts le management table sur la stabilité. Souhaitons que cela se confirme dans la réalité car les embûches rencontrées récemment (covid, eau, électricité, résidus chrome) peuvent resurgir. Mais alors comment expliquer les excellentes prévisions d'EBITDA (voir graphe message précédent) alors que la situation est prévue pour être stable au niveau opérationnel ?

L'explication est simple : les cours des sous-jacents. Sylvania base tous ses calculs sur les cours actuels. Certes nous ne sommes pas sur des prospectives fantaisistes ou hyper optimistes mais ils considèrent quand même la hausse récente comme acquise... Et le panier actuel (24/08-2/09) est à 2 676 $/once. Ça vaut la peine de s'arrêter sur ce point. Le panier moyen pour le dernier trimestre était historiquement élevé et à 2 107 $/once (1 654 $/once il y an un an, 1 167 $ / once il y a 2 ans). +27% de hausse par rapport au dernier trimestre on comprend que les projections d'EBITDA soient excellentes ...

La vraie question est : ce niveau de cours est-il soutenable ? Je n'en sais rien (mais j'ai des doutes)... Je sais par contre que j'étais plus à l'aise avec le niveau de cours d'il y a 2 ans que maintenant. Avec un même niveau d'EV/EBITDA, le niveau de cours de sous-jacent me rend plus ou moins nerveux. C'est ce qui explique la sortie récente de Sylvania de la pirogue, qui privilégie la prudence.

Si, à titre personnel, j'ai pour l'instant conservé les 2/3 de ma position, c'est parce que Sylvania est une belle boite, low-cost et quasiment ma seule exposition aux platinoïdes. C'est aussi car ma crainte sur les niveaux de cours du rhodium et du palladium est en partie compensée par mes espoirs sur le platine. Celui-ci est à la traîne et il pourrait voir sa cote remonter grâce à une substitution partielle du palladium par du platine (relire la file pour plus de détails). Et puis, le pire n'est jamais sûr et si bulle il y a, elle pourrait aller plus haut encore. Mais là nous sommes dans la spéculation ;)

La vision de Didier Julienne sur le rhodium : https://didierjulienne.eu/rhodium-et-pa ... a-voiture/

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 09 septembre 2020, 12:33

Rien n'est plus parlant qu'un graphique pour illustrer l'effet substitution du platine vers le palladium (et vice-versa) quand l'un devient excessivement cher par rapport à l'autre.

Si l'histoire se répète de nouveau et comme le suggère Okavongo, on devrait assister à moyen terme à un rattrapage des prix du platine au détriment du palladium. Les courbes vont-elles se recroiser ?

PGM - Platinium & palladium - cours comparatif 2006 - 2020.JPG

Source : Platinum and palladium prices to rise through 2021 | mining.com
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 29 octobre 2020, 14:16

Publication de qualité pour le spécialiste sud-africain des platinoïdes pour son T1 2020-21 arrêté au 30 septembre :

- EBITDA = 29,7 M USD
- trésorerie nette (TN) = 60,9 M USD

Au cours actuel de 64,9 pences la capitalisation boursière (CB) = 232,6 M USD.
Ce qui nous donne une valeur d'entreprise (VE) :

VE = CB - TN = 232,6 - 60,9 = 171,9 M USD.

Si on annualise l'EBITDA = EBITDA T1 x4 = 118,8 M USD

=> VE / EBITDA = 171,9 / 118,8 M = 1,45x

---
Attention tout de même, car le cours des platinoïdes est sur un plus haut depuis des années. Surtout le rhodium.
A 1,45x l'EBITDA, ce n'est pas cher payé mais comme l'a souligné Okavongo, il faut être prudent :
okavongo a écrit :
07 septembre 2020, 19:40

La vraie question est : ce niveau de cours est-il soutenable ? Je n'en sais rien (mais j'ai des doutes)... Je sais par contre que j'étais plus à l'aise avec le niveau de cours d'il y a 2 ans que maintenant. Avec un même niveau d'EV/EBITDA, le niveau de cours de sous-jacent me rend plus ou moins nerveux.

Regardez l'évolution des platinoïdes sur 3 ans
(hors rhodium puis avec le rhodium) :
chart - 29-10-2017 - PGM (hors rhodium) - 3 ans.png
chart - 29-10-2017 - PGM (avec rhodium) - 3 ans.png
source : http://www.platinum.matthey.com/prices/price-charts

La courbe de l'action Sylvania sur la même période :
Sylvania Platinum x6 en 3 ans - 29.10.2020.png
Belle corrélation positive n'est-ce pas ?
L'effet de levier du sous-jacent joue à fond sur une société minière quand elle est bien gérée.

---
Document à télécharger :
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 29 octobre 2020, 14:31

Oui, les résultats sont très bons surtout par rapport au trimestre précédent qui avait été marqué par la fermeture des sites de production.

On retrouve quasiment les performances du Q3-FY19-20 (janvier-mars 2020). Mais attention, ce résultat est aussi le fruit d'un prix moyen du panier PGM à une niveau incroyable de 2834 $/once. Vous pouvez remonter la file, c'est du jamais vu. La quantité de minerai traité est revenu aussi à un excellent niveau. Mais alors pourquoi le résultat n'est-il pas encore meilleur ?

La teneur... Les craintes sur la qualité du minerai se matérialisent. Pour mémoire, les mines de chrome ne tournent pas à plein régime car le cours du chrome est déprimé. Sylvania manque donc de ces résidus de bonne qualité et doit à la place traiter des résidus plus anciens à moindre teneur. C'est le talon d'Achille de Sylvania (avec la fourniture en eau et électricité mais qui sont des problèmes communs en Afrique du Sud).

Attention, rien de catastrophique, les cours du rhodium compensent la moindre teneur et le niveau de production reste malgré tout plutôt bon.

Bref, la belle histoire continue :)

Avatar de l’utilisateur
okavongo
3947
Messages : 684
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 07 novembre 2020, 13:13

Le niveau de la production sud-africaine de chrome est important pour Sylvania qui a besoin des "rejets" des mines de chrome pour disposer d'une matière première de meilleure qualité que les anciens résidus de mines.

Mais les cours du chrome et du ferrochrome sont déprimés. Cela entraîne une baisse de la production et donc de la source de "bon" minerai pour Sylvania. Plus largement, cela met en difficulté l'industrie du chrome et du ferrochrome en Afrique du Sud. Le problème vient de la Chine qui achète le chrome sud-africain et le transforme en ferrochrome (lequel est ensuite utilisé pour faire de l'acier inoxydable) plutôt que d'acheter à bon prix le ferrochrome sud-africain. Enfin , c'est le sentiment de l'Afrique du Sud car la hausse de 523 % des prix de l'électricité dans le pays sur 10 ans, pour une industrie qui en consomme beaucoup, est un facteur qui pèse beaucoup sur la compétitivité du chrome sud-africain.

La politique se mêle du sujet pour essayer de doper le ferrochrome sud-africain. Comment ? En taxant de 30% les exportations de chrome pardi ! Voilà un moyen tout trouvé pour plomber la compétitivité des producteurs chinois de ferrochrome. D'après l'étude du MCS (Mineral Commodities Summuries) américain en 2019 la production sud-africaine de chrome pèse 39% du total mondial. Et la Chine se fournit en chrome à 79% en Afrique du Sud. Qui tient qui ? Difficile à dire. Pour le long terme le niveau de réserve par pays est un élément important. Le MCS indique que l'Afrique du sud possède 35% des réserves mondiales (attention au Kazakhstan qui aujourd'hui produit 15% du chrome mondiale mais a 40% des réserves d'après le MCS). Un autre source (Mining Weekly) parle de 79% des réserves mondiales en Afrique du Sud.

La taxation de matière première non transformée est un classique des pays miniers pour essayer de capter plus de valeur ajoutée et d'emplois. L'Indonésie l'a fait avec le nickel et cela a permis de créer de nouvelle zones d'activité où se sont installés des sidérurgistes chinois. Pour que cela réussisse, il faut que le pays minier soit en position de force en représentant une part importante de la ressource mondiale. Il faut aussi être en capacité de traiter cette matière première a des coûts compétitifs. Ce qui n'est pas le cas de l'électricité sud-africaine, mais les industriels sont encouragés à s'emparer du sujet pour ne plus dépendre exclusivement d'Eskom, la compagnie nationale, qui, malgré une dominante charbon, pénalise le secteur minier depuis des années.

Quel impact pour Sylvania ? Difficile à dire. J'ai l'impression que Sylvania travaille avec les mines de Samancor. Lequel produit du ferrochrome donc suivant la proportion export chrome / production locale ferrochrome de Samancor, les décisions gouvernementales pourraient même être profitables à Sylvania si cela permet à la production des mines "hôtes" de revenir à la normale. Ce sera peut-être plus compliqué pour les producteurs de chrome destiné à l'export. Vont-ils arriver à faire absorber la taxe par leur clients chinois ? Ou trouver assez de débouches localement (avec le redémarrage d'une partie des usines de ferrochrome) ? Heureusement, les cours élevés de certains platinoïdes (palladium et rhodium) contenus dans le chrome permettent aux producteurs mixtes chrome / PGM de voir venir. Ça pourrait être plus compliqué pour des producteurs de chrome destiné à l'export qui ont cédé le traitement de leur résidus à... Sylvania ou à d'autres "extracteurs" de PGM.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
11953
Messages : 3212
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 17 novembre 2020, 15:54

Plus haut historique en séance à 80 pences.
x3,5 depuis l'analyse d'Okavongo.
Sylvania Platinum 79p - plus haut historique.png
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

15569 messages • 768 sujets