Ecora Resources (ECOR) [ex Anglo Pacific Group (APF)] - ex Pirogue Okavongo

Anciennes actions de la Pirogue d'Okavongo
FABBDED2
2
Messages : 3
Inscription : 06/09/2020

Message par FABBDED2 » 06 octobre 2020, 19:03

Bonjour
pour information APF est disponible sur PEA par l'intermédiaire d'Investore Integral (Crédit Agricole).
J'ai ouvert une ligne hier.
Pour ceux que ça intéresse, c'est aussi le cas de gros comme Rio Tinto, BHP Group, mais pas de Glencore (si quelqu'un y voit une logique?).
Cordialement
Fabrice

Avatar de l’utilisateur
Ravana
1592
Messages : 491
Inscription : 07/03/2020

Message par Ravana » 06 octobre 2020, 19:32

Effectivement l'éligibilité au PEA était annoncée ici mais certains brokers semblaient ne plus proposer cette possibilité du fait du Brexit (voir ici).
En ce qui me concerne c'était toujours éligible PEA chez Binck il y a peu, mais compte tenu des incertitudes liées au devenir des actions UK sur PEA avec le Brexit (voir le message ici dans la file de MCS) j'ai préféré le CTO et éviter un aller-retour (commissions, change...).

Glencore a son siège en Suisse si je ne m'abuse donc pas de PEA ;)
"Le prix c'est ce que tu payes, la valeur ce que tu obtiens"

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
18259
Messages : 3849
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 07 octobre 2020, 16:47

Anglo Pacific serait la société la plus décotée des sociétés de royalties cotées ?

C'est ce que montre ce tableau récapitulatif. Elle vaut 10,6x ses cashflows 2020 et 5,8x ses cashflows prévisionnels 2021 pour une moyenne pour le secteur de respectivement 23,2x et 20,0x.
Anglo Pacific Group_Moins chère des comparables cotés.png
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Source : Présentation Conic Metals à télécharger ci-dessous.
Conic Metals_Presentation - Octobre 2020.pdf
(2.25 Mio) Téléchargé 40 fois
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

tgc
266
Messages : 89
Inscription : 12/12/2019

Message par tgc » 07 octobre 2020, 18:31

Une faible valorisation des cash flows peut être dû au manque de visibilité de ceux-ci étant donné qu'une grosse chute des cash flows est à prévoir du côté du projet Kestrel. Une partie du succès de cet investissement repose donc sur le succès des projets en développement.

Plus l'entreprise de royalties est grosse (et/ou en croissance) et plus les cash flows sont prévisibles meilleure est la valorisation.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
18259
Messages : 3849
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 07 octobre 2020, 19:40

Il y a effectivement Kestrel qui a une durée de vie limitée et aussi l'aspect non ESG du fait de royalties sur le charbon ? Ce ne sont que des hypothèses...
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

UmBerZohan
145
Messages : 49
Inscription : 10/11/2019

Message par UmBerZohan » 26 octobre 2020, 21:51

Bonjour à tous,

le management a estimé lui aussi que la société ne cotait pas très cher :

https://www.anglopacificgroup.com/annou ... programme/

Un programme de rachat est mis en place pour 10% du flottant maximum et 5 millions de livres. Tout les jours les rachats sont effectués sur le LSE.

slechart
610
Messages : 232
Inscription : 10/11/2019

Message par slechart » 27 octobre 2020, 11:01

Petit résumé des opérations effectuées :
Capture d’écran 2020-10-27 à 10.49.13.png
Capture d’écran 2020-10-27 à 10.49.13.png (52.6 Kio) Consulté 2879 fois
Capture d’écran 2020-10-27 à 11.00.43.png

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 05 novembre 2020, 13:25

Anglo Pacific publie les résultats du Q3 : https://www.anglopacificgroup.com/wp-co ... _FINAL.pdf

Le trimestre précédent n'était pas bon, le Q3 est pire... Bon de peu (-2%). Si l'on creuse on voit que c'est principalement Kestrel qui à nouveau plombe le chiffre d'affaires. Heureusement, nous avons une explication opérationnelle acceptable avec le déplacement d'un "long wall" et par conséquent une production en baisse. Notre "chance" c'est que cela intervient alors que les cours du charbon métallurgique sont bas. A la limite, ça décale le CA mais si les cours se reprennent, on peut s'y retrouver. Vu la faible durée de vie de cette redevance, mieux vaut optimiser les prix de vente que de produire à tout va et à tout prix.

Le projet Nickel au Brésil a l'air d'avancer grâce à un financement du gouvernement américain, tant mieux. A part ça, Anglo se réserve le droit de profiter des taux bas pour emprunter. La phrase "including hybrid equity debt instruments" m'inquiète un peu. D'accord pour profiter des taux bas mais je ne vois pas ce que "l'equity" vient faire là-dedans. Anglo rachète actuellement des actions, pas question à mes yeux d'en émettre en parallèle même si elles sont "hybrides" ou si on parle d'obligations convertibles. Sauf à fixer un cours de conversion très élevé (vers 2 $ si possible mais pas en dessous de 1,5/1,6 j'espère).

Reste maintenant à attendre le Q4 qui devrait être meilleur. Et d'éventuelles nouvelles redevances ? Pas sûr car le commentaire du CEO à ce sujet me semble très prudent. Il évoque plus le pipeline de projets existants que de nouveaux royalties. On verra, mais le vrai moteur pour le futur proche sera le cours du "cocking coal" australien. Pour le cours de l'action Anglo qui devrait réagir à une éventuelle hausse et pour les résultats du Q4.

Axel
17
Messages : 21
Inscription : 29/05/2020

Message par Axel » 29 novembre 2020, 17:59

Bonjour à tous,
Le point d'entrée semble idéal mais quel est le potentiel de hausse sur cette valeur selon vous ?

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
18259
Messages : 3849
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 03 décembre 2020, 11:50

Tiens, on aurait plus de visibilité sur de prochaines opérations d'acquisition :
Julian Treger (CEO de Anglo Pacific) a écrit :
It's been frustrating we haven’t made more transactions in 2020. But we are optimistic about executing several transactions as we pivot away from our bulk materials heritage towards more battery metals. We expect to see transactions which will transform the firm in 2021
Après une année 2020 "frustrante" car sans opération selon le dirigeant, 2021 serait l'année de transactions structurantes pour Anglo Pacific. On attend de voir. Car ça fait quelques mois qu'on nous fait le coup...

source : https://twitter.com/RGNonline/status/13 ... 4985150472
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

slechart
610
Messages : 232
Inscription : 10/11/2019

Message par slechart » 17 décembre 2020, 16:37

Aussi, l’une des grosse lignes du portefeuille d’APG (LIORC) a suivi un parcours sympa sur les 30 derniers jours... Environ +5M CAD de PV latente sur la période

Sauf erreur de ma part (je ne suis pas un expert en comptabilité), les participations cotées sont prise à leur valeur courante.
Donc là on aurait un « boost » de quasi 3M GBP sur la publication du 2020 non?

A comparer à un RN de 30M GBP en 2019. Peut-être enfin de quoi la réveiller.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 19 décembre 2020, 18:15

Je ne suis pas sur que la valeur des actifs soit très importante dans la valorisation d'Anglo Pacific, d'autant que la hausse du prix de la participation dans LIORC pourrait être compensée par des baisses de valeurs d'autres actifs, à la "faveur" par exemple de la baisse des cours d'un sous-jacent. Pour une société de royalties, l'investisseur cherche plutôt des cash-flow il me semble. Le gros dividende LIORC va aider à gonfler les revenus d'Anglo et c'est très positif. Je ne comprends pas que le cours de l'action Anglo ne suive pas la tendance générale des matières premières. Les résultats du prochain trimestre devrait être bons, assez pour réveiller Mr Market ?

A long terme, la décarbonation de l'acier fait peser une menace sur le charbon métallurgique. Rassurons-nous pour Anglo, lorsque cette technologie sera opérationnelle, la redevance sur Kestrel devrait être épuisée... A long terme, on a l'impression que les hauts fourneaux (charbon métallurgique) seront supplantés par les four à arcs (électrodes en graphite, voir file SEC Carbon).

https://www.usinenouvelle.com/article/c ... e.N1034939

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 21 décembre 2020, 19:53

Anglo Pacific est décidément une entreprise intrigante, un jeu de pistes permanent. La première fois que je l'ai analysé, je l'avais déjà trouvé compliquée. J'étais aussi étonné que cette société créée en 1967, un ancêtre pour le secteur, ne possède pas plus de royalties en stock. Notamment des projets à moitié abandonnés, oubliés ou encore des mine arrêtées mais susceptibles de redémarrer un jour.

Maintenant, je me demande s'il n'y a finalement pas dans les placards ce genre de dossiers cachés. Pour dissimuler des investissements calamiteux ou à cause d'une communication défaillante ? Pourquoi cette impression ? J'avais déjà noté l'absence de la mine brésilienne d'Amapa dans le rapport annuel alors qu'elle est présente dur le site web. L'explication avancée (NAV à 0) ne m'a pas convaincu. Et que dire alors de ce royalty que je découvre par hasard sur le projet de magnétite (minerai de fer) du Mont Ida en Australie. Pourquoi est-il mis sous silence ? Comme le ménage est mal fait sur le site web on en trouve une petite trace. En cherchant via un moteur de recherche, pas depuis le site... On trouve par contre via le site le détail de cette transaction de 2012. Et si ce projet est réactivé un jour, Anglo Pacific devra effectuer des paiements complémentaires. Il me semble que voilà des informations intéressantes pour les actionnaires.

Car ce projet du Mt IDA pourrait bien connaître une accélération à la faveur du cours élevé du minerai de fer. Mais aussi car son propriétaire actuel, Jupiter Mines, va scinder ces projets dans le minerai de fer. Pour un nouveau départ ?

Au final sentiments partagés. Frustré d'un coté de ce manque de transparence mais aussi envie de fouiller encore dans les placards d'Anglo Pacific à la recherche de royaltys oubliés.

Al
78
Messages : 22
Inscription : 01/04/2020

Message par Al » 29 décembre 2020, 09:32

Finalisation de l'opération au Brésil annoncée par le management.

Investissement complémentaire de US$2M dans le projet de developpement de la mine de Nickel Piaui au Bresil avec un royalty sur le revenu de 1,25%. AFP avait déjà investit US$2M en 2017 pour un royalty de 1,25%.
Option d'augmenter le Royalty à 3% lors de la mise en production.
Je ne sais pas si le prix d'achat de £0,45 est correct mais le communiqué indique que le prix a été fixé en début d'année avant l'augmentation du prix du Nickel.

Anglo Pacific Group PLC, is pleased to announce that it is acquiring an approximately 2.1% equity stake in Brazilian Nickel Limited (“BRN”) at an investment cost of US$2 million (approximately £1.5 million). Each BRN share is valued at £0.45.
The investment is part of a wider US$27.5 million funding led by TechMet Limited (“TechMet”), with funds they have received as part of a significant equity investment from the U.S. International Development Finance Corporation (“DFC”), as part of the anticipated acceleration of the development of Brazilian Nickel’s Piauí Project (the “Project”).


https://www.anglopacificgroup.com/news/

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 29 décembre 2020, 10:23

Attention, car votre formulation est ambigüe sur le royalty de la mine de Piaui.

De ce que je comprends, le nouvel investissement de 2 mUSD n'a pas de contrepartie en terme de redevance. C'est juste un achat d'actions de Brazilian Nickel Limited. Le royalty de 1,25% est existant et a été acquis pour 2mUSD en 2017. Une belle affaire d'autant qu'Anglo a la possibilité de faire grossir cette redevance. Pour mémoire ce que j'écrivais en juin :
okavongo a écrit :
28 juin 2020, 10:36
Brazilian Nickel : ça a l'air très sérieux avec notamment un pilote qui tourne depuis 2016 et le projet a déjà certains permis en poche apparemment. Ils envisagent si le cours du nickel est bon (>11 000 $/la tonne) une phase intermédiaire avant la construction de la mine (24 000 t nickel /an) en multipliant par 10 la capacité de l'usine pilote (pour arriver à 1400 t nickel / an) pour seulement 16 millions de $. Pour la mine elle-même, il faut trouver le financement 465 million US$. Je remarque qu'Anglo a sécurisé la possibilité de faire grossir son royalty. Fort logiquement il faudra alors sortir le carnet de chèques (70 m$) mais ce pourrait alors être la 2ème source de revenus d'Anglo-Pacific.
Le détail de la transaction de 2017.

Et comme précisé dans les communiqués, l'option à 70 mUSD permettrait à Anglo d'obtenir un royalty de 3% supplémentaire, portant la redevance totale à 4,25%. C'est très rare un royalty avec un tel pourcentage. Certes 70 mUSD représente une belle somme, mais ce projet me semble très prometteur. D'autant qu'il a le soutien du gouvernement US via une banque de développement. Celle-ci a investi 25 mUSD dans TechMet, société britannique d'investissement, qui a réinvesti 25 mUSD dans Brazilian Nickel.

TechMet est privé et Brazilian Nickel aussi. Voilà 2 pistes d'investissements potentiels qui se ferment.

Anglo Pacific me semble détenir sur la mine de Piaui une redevance de belle qualité et investir dans Brazilian Nickel, la société qui contrôle la mine est plutôt malin. Ça permet de mieux connaître le dossier et éventuellement d'influencer un peu les décisions. 2 bémols : il faudra être patient avant de voir la mine produire car financer et construire une telle mine prend du temps. Et si j'apprécie les modèles "hybrides" de sociétés de royalties avec prise de participations dans des projets ou dans des sociétés, ce n'est pas forcément le cas de la majorité des investisseurs qui peuvent préférer un modèle plus classique avec uniquement des redevances et des "streams".

Avatar de l’utilisateur
Ravana
1592
Messages : 491
Inscription : 07/03/2020

Message par Ravana » 04 janvier 2021, 12:41

Ravana a écrit :
06 octobre 2020, 19:32
compte tenu des incertitudes liées au devenir des actions UK sur PEA avec le Brexit
Le Figaro a écrit :Pendant neuf mois, soit jusqu’au jeudi 30 septembre 2021, les actions et autres titres acquis «souscrits ou acquis avant le 31 décembre 2020» pourront y rester
Source : Le Figaro
"Le prix c'est ce que tu payes, la valeur ce que tu obtiens"

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 08 février 2021, 12:48

Anglo Pacifiq publie un "trading update".

Beaucoup de blabla et pas de tableau reprenant tous les royalties sur le Q4... En attendant des informations détaillées, on peut noter un dividende inchangé à 9 pences (soit un rendement de 6,8% au cours actuel de 132 GBP).

L'information importante concerne Labrador Iron Ore : Anglo a cédé les 3/4 de sa participation réalisant un joli gain de 60% environ et passant en situation de cash net. La raison invoquée est de profiter du bon niveau des cours du minerai de fer. Anglo révèle donc une gestion active des ses royalties. Pour un portefeuille de participations, je comprendrais (à condition qu'ils communiquent plus sur le sujet ce qu'ils ne font pas). Mais pour des royalties... Car LIORC a toujours été présenté comme un royalty et non comme une participation. Ce qui se tenait comme raisonnement. Mais si Anglo gère de façon active ses royalties, je crains le pire vu le manque de transparence et avec un management qui me semble un peu dépassé. Demain on revend un royalty charbon pour en acheter un dans le lithium afin de suivre la mode ? A quel prix ?

Bon point pour le rachat d'actions qui a été fait à bon prix. Mais le cours de l'action n'a toujours pas retrouvé son plus haut du printemps alors que quasiment tous les sous-jacents doivent avoir des cours plus élevés qu'à l'époque...

Je considère qu'Anglo recèle de la valeur et je détiens une grosse position. Mais je suis toujours frustré par le manque de transparence, par un storytelling défaillant et je suis circonspect sur certaines décisions (emprunter à un coût très faible pour acheter des actions LIORC qui servent un généreux dividende et détiennent un actif de qualité me semblait une bonne idée). L'avenir nous dira si les traders d'Anglo ont su vendre LIORC sur un pic de cours et alors je m'inclinerai. Il nous dira aussi s'ils sont capables d'acquérir de nouveaux royalties à bon prix. Coté communication, j'ai peur que ce soit une cause perdue...

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 24 février 2021, 12:37

Anglo annonce une grosse opération.

Il s'agit d'un stream, et non d'une redevance, sur la production de cobalt de la mine de Voisey's Bay. Celle-ci est située au Canada, a une durée de vie assez longue (2033 environ) et l'opérateur est solide puisqu'il s'agit de Vale. Particularité, c'est un stream de « deuxième main ». L'opération a été montée à l'origine par Cobalt 27 en 2018 pour aider Vale à financer l'extension souterraine de sa mine.

Le stream avait été acheté 300 m$ mais Anglo n'en rachète que 70% et pour 205 m$. Ça correspond à 22,82% de la production de cobalt dans un premier temps. Ensuite, il va décliner (/2 à 11,41%) lorsque la production aura atteint 7600 tonnes. Le prix payé pour le cobalt est très faible (c'est le principe du stream) à 18% du cours du cobalt. Puis lorsque Anglo Pacific (et son partenaire ?) se sera « remboursé » de 300 m$ alors le prix passera à 22% du prix du cobalt.

La production de cobalt est très liée à la RDC et avoir une production de cobalt dans une top juridiction, est un vrai plus.
Les métaux de la transition écologique sont à la mode et les cours grimpent. Le cobalt s'est réveillé début 2021. Le cobalt est souvent ciblé pour être substitué par d'autres technologies de batterie car l'épisode de son envolée en 2018 a marqué les esprits.

Il va falloir sortir 205 m$... Nous avons droit à une augmentation de capital de 20% maximum (bof) et à un prêt de 180 m$ (taux LIBOR + 2,75% à 5% suivant des ratios de levier). La vente d'une grande partie de la participation dans LIORC va donc être vite redéployée. La stratégie est plus claire maintenant.

On apprend aussi qu'Anglo travaille sur d'autres opportunités de royalty ou stream. Une notamment dans les métaux de base, dans un pays de l'OCDE et pour un montant de 50 m$ environ.

Pour participer à l'augmentation de capital la procédure n'est pas classique et ultra rapide (ceux que ça intéresse doivent agir très vite j'ai l'impression). Il faut passer par le site « Primary Bid ». Le prix pour une action n'est pas fixé à ce stade. Pour ma part, vu la procédure, vu que je suis chez un courtier peu performant (Saxo), vu que la valeur est dans un PEA mais n'est plus éligible, vu que mes derniers renforts ont été fait à un cours bien inférieurs au niveau actuel, vu que ma ligne est déjà très importante, je crois que je ne vais pas participer.

Le prix de la transaction semble assez élevé (sujet à creuser) car il est sur les bases de 2018, période euphorique pour le cours du cobalt (mais on a pas eu à attendre 2 ans avec 200 m$ « dehors »). Au final, ce mouvement est compréhensible et cohérent avec la stratégie. J'aurais préféré une transaction à prix réduit fin 2020 avant la hausse du cobalt. Mais ce n'était peut-être pas possible.

Nous n'avions pas encore de cobalt dans la pirogue, donc cette transaction diversifie nos sous-jacents :)

alfa
111
Messages : 77
Inscription : 04/08/2020

Message par alfa » 24 février 2021, 14:01

Bonjour Okavongo,

Merci beaucoup pour toutes vos analyses. Elles sont vraiment très pertinentes et apportent une belle valeur-ajoutée aux investisseurs.

Peut-être est-ce que c'est quelque chose qui a déjà été fait, et dans ce cas je m'en excuse par avance. Est ce qu'il serait possible de rappeler les notions de base de "stream" et de "Royalty" dans le secteur minier? Je pense que ce serait utile pour toute la communauté des daubasses.

Bonne journée.

Alfa.

PS: désolé de même si mon message n'est pas dans la bonne catégorie sur le forum.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
18259
Messages : 3849
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 24 février 2021, 15:27

Une acquisition transformante... puisque de 0% le cobalt va représenter désormais 46% du portefeuille !

Le profil d'Anglo Pacific peut changer aux yeux des investisseurs et devenir plus attrayant en tant que valeur "verte / batteries" bien tendance. Et donc, on peut espérer une petite fièvre et une revalorisation des multiples ?
Anglo Pacific_Acquisition Cobalt transformante.png
Anglo Pacific_Acquisition Cobalt transformante.png (29.96 Kio) Consulté 2598 fois
Quoi qu'il en soit, il était déjà compliqué de trouver des comparables cotés spécialisés dans les royalties de métaux de bases.
La rareté de l'offre en la matière (royalties sur métaux liés à l'énergie verte) sera-t-elle un catalyseur pour le titre ?

En tout cas, ce n'est pas chèrement valorisé (cf. le graph ci-dessous). Il ne manque plus qu'un peu de communications pour se faire connaître et reconnaître.
Plus de visibilité serait d'une grande aide.
Anglo Pacific_Comparables_février2021.png

---
Éléments à retrouver dans cette présentation (publiée ce jour) :
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

slechart
610
Messages : 232
Inscription : 10/11/2019

Message par slechart » 24 février 2021, 16:39

alfa a écrit :
03 janvier 1970, 00:41
Bonjour Okavongo,

Merci beaucoup pour toutes vos analyses. Elles sont vraiment très pertinentes et apportent une belle valeur-ajoutée aux investisseurs.

Peut-être est-ce que c'est quelque chose qui a déjà été fait, et dans ce cas je m'en excuse par avance. Est ce qu'il serait possible de rappeler les notions de base de "stream" et de "Royalty" dans le secteur minier? Je pense que ce serait utile pour toute la communauté des daubasses.

Bonne journée.

Alfa.

PS: désolé de même si mon message n'est pas dans la bonne catégorie sur le forum.
Le concept est bien expliqué dans le slide 20 de la présentation:
OVERVIEW OF A STREAM
Step 1
• Miner sells right to future metal production to streamer
• The sale is typically for a percentage of production
Step 2
• Consideration received by miner includes:
o Upfront payment
o Ongoing payment per unit delivered
o Ongoing payment upon delivery is typically a percentage of the spot price (~20-40% is common)
o Can also be structured as a fixed payment with potential inflation adjustment
Key Transaction Terms
• Negotiated agreements, so terms are highly flexible and asset focused

Et les valeurs pour le stream qui nous interesse :
Upfront payment = 205 Mln$
Percentage of production = 22.82% puis 11.41% (seuil = 7.6kt livré)
Ongoing payment per unit delivered = 18% puis 22%
Assorti de pleins de clauses pour ajuster un peu les montants si la situation est trop avantageuse / désavantageuse.

Avatar de l’utilisateur
okavongo
7559
Messages : 1001
Inscription : 10/11/2019

Message par okavongo » 24 février 2021, 19:38

alfa a écrit :
24 février 2021, 14:01
Est ce qu'il serait possible de rappeler les notions de base de "stream" et de "Royalty" dans le secteur minier? Je pense que ce serait utile pour toute la communauté des daubasses.
Vous faites bien de poser la question car même si j'en parle régulièrement, je ne crois pas avoir détaillé cela quelque part. Pour faire simple :
  • Royalty : c'est une redevance sur une production. Le plus souvent c'est un pourcentage NSR (Net Smelter Return) qui correspond grosso modo au prix à la sortie de la mine (avant raffinage et transport). En français, on parle de revenu net de fonderie. Parfois, c'est une redevance sur l'unité de traitement. Anglo a cela avec la mine espagnole d'Orvana. Le royalty est sur l'usine. Donc une fois le gisement épuisé, si Orvana trouve du minerai ailleurs, la redevance continuera de s'appliquer. En général une redevance est attachée à une propriété. Elle n'est donc pas sensible à une faillite de l'opérateur (enfin à condition d'avoir un repreneur). Mais attention à la rédaction du contrat. Si j'en crois ce document Anglo a déjà eu des soucis de ce coté là en 2013...
.
  • Stream : le droit d'acheter une partie de la production à un prix défini. Toutes les variantes sont possibles avec par exemple des paliers de prix payés suivant le cours du sous-jacent ou encore des seuils, comme ici, où à partir d'un certain tonnage les quantités du stream diminuent.
Si le montage entre royalty et stream est différent, dans la pratique cela revient à s'exposer au cours d'un sous-jacent. Les risques et le levier sont moindres que pour un mineur. Le stream me semble offrir un levier légèrement supérieur au royalty mais ça dépend des clauses de l'accord.

Les streams sont en général mis en place pour financer une mine (ou autre chose mais c'est plus rare) ou l'extension d'une mine. Les streams sont souvent, mais pas toujours, sur des co-produits. Par exemple, une mine de zinc qui va conclure un stream sur sa production d'argent. Le secteur du financement est assez inventif donc de nombreuses variantes sont possibles. Silver Wheaton, aujourd'hui Wheaton Precious, a démarré avec l'idée géniale de streams sur l'argent des mines d'autres métaux. A noter qu'ils détiennent aujourd'hui une partie du stream Cobalt de Voisey's Bay (42,4% de la production au démarrage contre 22,82% à Anglo).

Les royalties ont le même objectif de financement mais on en trouve aussi sur des stades précoces (exploration). Les générateurs de projet, modèle que j'aime beaucoup, conservent souvent une redevance sur les propriétés qu'ils cèdent (un exemple). En parallèle, certains nouveaux entrants dans le secteur des royalties se font une spécialité de ramasser ce genre de redevances non productives (et pas près de l'être en général). Avec des valorisations boursières qui me laisse assez circonspect.

Un point intéressant avec le modèle stream / royalty c'est qu'en général il intègre une option gratuite sur l'avenir d'une mine. Si la durée de vie de la mine augmente par de nouvelles découvertes proches ou encore un passage en mine sous-terraine sous la mine à ciel ouvert, c'est tout bénéfice :) A condition, que les nouvelles portions soient bien couvertes... Ce qui n'est par exemple pas le cas pour une partie des futures zones de la mine de Kestrel. La conséquence : une baisse des revenus d'Anglo alors que l'opérateur va continuer à extraire du charbon métallurgique...

Un article des Daubasses à lire absolument sur le sujet.

Edit : une vidéo instructive sur ce petit monde (avec le CEO d'Anglo) :

slechart
610
Messages : 232
Inscription : 10/11/2019

Message par slechart » 24 février 2021, 23:03

Et le placement de titre est déjà clos : https://www.anglopacificgroup.com/wp-co ... y-2021.pdf
36 Mln de titres nouveaux, émis à 128 GBX.
Le management met 1/2 Mln $ au pot. Pas mal.
Le plan de rachat d’action de l’automne dernier était une bonne affaire! Pour référence, à l’époque ils avaient racheté 4,6 Mlns de titres à 108 GBX.

Maintenant, plus qu’à espérer que le cobalt décolle.
A95FD811-A980-4E33-B005-68B3F3828F7F.jpeg

reinanto54
83
Messages : 36
Inscription : 16/11/2019

Message par reinanto54 » 25 février 2021, 20:40

J'avais regardé comment ouvrir un compte primaryBird mais apparemment, ils exigent un numéro de téléphone en angleterre. Je me demande si ce n'est pas réservé aux résidents UK. Il fallait être super réactif pour y participer.

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

21831 messages • 938 sujets