Thermador (THEP) - achat d'initiés

Sociétés dévoilées une fois vendues ou avec un potentiel réduit, suite à la forte hausse du cours par exemple

Les 500 autres sujets du forum sont réservés aux abonnés !
Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 09 mars 2020, 08:31

Bonjour à tous,

Je continue mon suivi des valeurs dont les initiés rachètent des titres. Ce n'est pas une grosse méchante grippe qui va m'arrêter. Aujourd'hui, présentation de Thermador (THEP).

Thermador est une société de distribution spécialisée dans les circuits de fluides (chauffage, flux d’air, valves, pompes, énergies renouvelables…). Avec principalement trois débouchés : le bâtiment, l’industrie et les particuliers. Thermador se fournit auprès d’environ 500 producteurs et commercialise auprès de grossistes, en France, en Europe et, dans une moindre mesure, à l’export. La société existe depuis 1968 et est coté en bourse depuis 1987.

Thermador a publié ses comptes annuels 2019 le 20 février après bourse. Dans la foulée de cette publication, les dirigeants du groupe ont acheté 1 046 de leurs propres titres à un cours moyen de 51,77 €. Coût total des rachats : 54 K€. Il y a eu 8 opérations différentes, quasiment une par jour. La dernière recensée sur le site de l’AMF date du 2 mars.

Depuis deux ans, les dirigeants de Thermador ont acheté collectivement 24 690 titres à un cours moyen de 63,12 € pour un total de 1 558 K€. Pas une seule vente sur la période. Pas moins de 17 dirigeants et administrateurs ont effectué des achats.

C’est là l’une des originalités du dossier. Il n’y a pas d’actionnaire de référence… mais un groupe de cadres et dirigeants qui contrôlent conjointement environ 19 % du capital. On peut rajouter à ce chiffre, 4 % pour des anciens employés. Le solde du capital est détenu par des institutionnel (47 %) ce qui laisse 30 % de flottant.

Avec 19 % du capital, les salariés, mandataires sociaux et administrateurs détiennent environ 1,7 million d’actions, pour une valeur de 82 millions d’euros au cours de clôture du 5 mars, soit 47,20 € par titre. Les 17 membres du comité exécutif détiennent environ la moitié des actions des salariés, soit 830 000 titres pour une valeur totale de 42 M€. Pour 8 d’entre eux, les actions Thermador détenues se montent à plus de 2 M€. Au vu des salaires, qui n’ont rien d’exceptionnels dans ce groupe, le patrimoine détenu en actions par les dirigeants doit leur donner une vraie motivation pour aller chercher de la croissance et du profit… avec succès nous allons le voir.

Depuis 2014 (je ne suis pas remonté + loin), Il n’y a eu aucune action gratuite donné aux salariés ni stock-option levée. Les salariés passent par le marché pour devenir actionnaire. Moi, ça me va bien.

Pour en finir sur les transactions d’initiés sur le dossier, on note que de temps en temps, ils décident de vendre des titres. La dernière vague de cession a eu lieu, il y a tout juste deux ans, après les publications du résultat 2017. En une dizaine de jours, les salariés avaient vendu 8 100 titres, à un cours moyen de 121 €, pour un total de 980 K€. Avec le recul, ils ont eu bien raison de vendre à ce prix-là.

A ce stade de l’analyse, j’ai donc une société, Thermador, dont les dirigeants détiennent une part très significative du capital. Ces mêmes dirigeants achètent ou vendent sur le marché en fonction de l’évolution du cours de bourse… et de ce qu’ils savent de leur structure. Manifestement, ils sont intelligents dans leurs transactions puisqu’ils qu’ils savent vendre lorsque le cours est élevé et racheter lorsqu’il est plus bas. En ce moment ils achètent.

Cela me donne envie d’en savoir plus et de voir où en est la société au niveau financier.

La performance économique depuis 2014, point de départ de mon étude, est remarquable. Sur la période, le CA est passé de 206 à 369 M€. Un taux de croissance annuel de 12,4 %. Le résultat d’exploitation est lui passé de 31 à 48 M€. En 2019, le REX représente 13 % du CA, en légère baisse sur la période. La RNCPG est passé de 20 à 32 M€, soit une croissance annuelle de 10,9 %.

Le ROE est de 14,7 % en 2019, son meilleur niveau en 5 ans, et tout proche des 15 % dont rêvent les investisseurs.

Le bilan est également très solide. Les capitaux propres se montent à 220 M€, pour une dette nette de 9 M€. Les capitaux propres augmentent à un taux annuel de 8,4 %. On note un AK en 2015 avec une dilution de 5,3 %. Il y a également eu un stock split en mai 2018 avec un ratio 1 pour 2.

Sur la période de 5 ans, Thermador a fait de la croissance externe pour alimenter sa croissance. Le goodwill est passé de 6 M€ à 60 M€. C’est beaucoup, mais reste inférieur à l’augmentation des capitaux propres (+ 73 M€ sur la période) sur les 5 ans. A la fin de l’exercice 2019, le goodwill représente 27 % des capitaux propres. On a déjà vu pire.

La génération de free cash-flows est bonne. Et en augmentation régulière. 13 M€ en 2015, entre 18 et 20 M€ pour les trois années qui suivent et 43 M€ en 2019. Le cash return sur capitaux employés est de 15 % en 2017. En moyenne, il s’est élevé à 10 % depuis 2014.

Avec un dividende de 1,80 € le rendement est correct : 3,8 % au cours actuel. La société a versé un dividende depuis au moins 25 ans. Le dividende a toujours été supérieur ou égal à celui de l’année précédente. Belle performance sur la durée !

Au cours de 47,2 €, la capitalisation boursière est de 430 M€. On a donc un PER à 13,3 un ratio VE / REX de 9,2 et un ratio value to book de 2. Tout cela me semble très très raisonnable pour une valeur en croissance et sans dette. Lorsque je regarde les comparables, je trouve qu’une valeur de 75 € par titre serait justifiée. Mon modèle de DCF me donne lui une juste valeur de l’action à 56 €.

Mon objectif sur ce titre sera la moyenne des deux valeurs qui précèdent, soit 65 €. Avec un cours de référence à 47,2 € cela laisse potentiel d’appréciation de 39 %. Pas suffisant pour moi pour bouger… mais je vais la guetter. Si le jeu de massacre continue est qu’elle passe sous les 40 € (elle a touché 41 € il y a trois jours), je me laisserai probablement tenter. C’est vraiment une belle valeur et, dans ce cas précis, je crois assez fortement au signal envoyé par les initiés.

Snowball

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 10 mars 2020, 08:42

Nouveaux achats d'un administrateur de Thermador le 6 mars : 70 actions à 47,50 EUR.

source Document AMF n° 2020DD671674 du 9 mars 2020
https://bdif.amf-france.org/Fiche-BDIF? ... dirigeants

[les daubasses : le lien n'est pas le bon]

Gildav
12
Messages : 6
Inscription : 31/12/2019

Message par Gildav » 10 mars 2020, 12:47

Thermador cité ce matin par Aldo Sicurani (délégué général, Fédération des Investisseurs Individuels et des Clubs d'investissement) sur Europe 1 comme petite capitalisation dynamique !

https://www.europe1.fr/emissions/Les-jo ... 20-3954386

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 11 mars 2020, 19:52

Nouveaux achats déclaré à l'AMF par un directeur de filiale : 180 actions à 52,40 EUR.

Source AMF
AMF 2020DD672588.pdf
(3.99 Kio) Téléchargé 41 fois

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 04 septembre 2020, 10:13

Je fais une mise à jour sur le dossier Thermador, le dernier sur lequel j’avais fait une étude avant le confinement.

A l’époque le cours était à 47,2 € et les dirigeants étaient à l’achat depuis début 2018. Le dossier me paraissait très intéressant pour un ensemble de raisons que j’avais exposées. Je m’étais fixé 40 € comme prix d’achat maximum avec un objectif de cours à 65 €.

La crise boursière du mois de mars m’a offert l’opportunité que j’espérai et j’ai pu acheter du Thermador, avec un PRU à 39,06 €.

Le cours a très vite remonté après cela porté par le maintien du dividende (1,80 € payé mi-avril) et par les excellents résultats publiés lors des semestriels.

Depuis la mi-juillet, le cours de bourse navigue entre 54 et 58 € : belle performance dans le contexte que nous connaissons. A ce cours-là, le groupe Thermador est-il encore une opportunité d’investissement ? Ou au contraire faut-il penser à vendre ?

Premier axe de mon analyse : les transactions des initiés. Depuis la mi-mars, les transactions des initiés sont les suivantes :

• 6 077 titres achetés à un prix moyen de 48,64 €
• 8 754 titres vendus à un prix moyen de 55,01 €.

Cela m’inspire les réflexions suivantes :

• Plus de ventes que d’achats de la part des initiés. Pas de signal en faveur du titre Thermador donc.
• Comme observé depuis des années, les dirigeants sont très avisés sur les cours auxquels ils font leurs transactions. Le prix moyen de vente est, encore une fois, bien supérieur au prix moyen d’achat.
• Deux dirigeants, ont jugé opportun de vendre leurs titres mi-août à 55 €. La plus grosse vente est le fait de Madame Bochet, DG d’une filiale du groupe. Est-ce qu’elle ne croit plus au potentiel de hausse du titre ? Est-ce qu’elle avait besoin d’argent pour un autre projet ?

Au final, le nombre de titres détenus collectivement par les membres du comité exécutif est quasiment inchangé, autour de 830 000 titres. La crise du COVID n’a généré aucun mouvement d’ampleur ni à l’achat, ni à la vente.

Deuxième axe de mon analyse : les semestriels publiés le 31 juillet 2020.

Divine surprise : les CA est quasiment inchangé par rapport à 2019. La baisse est de seulement 1,5 % à 188 M€. L’EBIT souffre un peu plus avec une baisse de 6,6 % à 23,4 M€. Le RNPG semestriel s’élève à 16,5 M€, en recul de 3 %.

Au vu du secteur d’activité, la construction et le bâtiment, et en raison d’un arrêt quasi intégral des chantiers pendant 2 mois minimum sur le trimestre, je craignais une baisse de l’ordre de 33 % du CA. Un grand coup de chapeau aux dirigeants qui ont su maintenir l’activité dans un contexte aussi adverse.

Si les données du compte de résultat sont très bonnes, qu’en est-il du bilan ? A-t-il souffert sur le S1 2020 ?

Les capitaux propres, part du groupe, continuent à progresser profitant des solides résultats, qui ne sont que partiellement distribués : 222 M€ au 30 juin 2020, contre 219 M€ au 31 décembre 2019 et 204 M€ au 30 juin 2019. Une progression de 9 % en un an.

La dette nette, incluant l’IFRS 16, est en progression mesurée : 41 M€ au 30 juin 2020, contre 31 M€ un an plus tôt. Le gearing reste excellent.

Si l’on est un peu tatillon, on regrettera l’augmentation du BFR d’exploitation sur la période : 163 M€ au 30 juin 2020, contre 146 M€ un an auparavant. Les comptes clients et stocks augmentent, alors que le compte fournisseurs diminue : pas très bon pour la trésorerie.

Et justement, j’en arrive au cash-flow. La CAF sur S1 2020 est de 19,5 M€, rigoureusement inchangée par rapport à 2019. Avec l’augmentation du BFR ainsi que les investissements, qui se sont poursuivis sur la période, le free cash-flow est négatif à hauteur de : 10 M€. Rien de catastrophique, mais c’est quand même un point en moins.

Le groupe continue une croissance externe sélective qui est son modèle de développement depuis des années. Le 30 avril, Thermador a ainsi acquis Thermacom, spécialiste de l’ingénierie thermique et de la commercialisation de systèmes de distribution d’eau. Cette nouvelle acquisition réalise un CA annuel de 20 M€ environ.

Au final, ce dossier confirme son excellence et a passé la première partie de la crise quasiment sans casse. C’est inespéré ! Le marché en a pris acte avec une cours de bourse qui a bien progressé depuis mon étude initiale de mars.

Dans ce contexte, faut-il acheter ? Faut-il vendre ? Je me garderai bien entendu de tout conseil dans ce domaine. Mais comme une note à moi-même, je laisse ici mes objectifs de cours.

Avec un titre à 55,2 €, à l’heure où j’écris ce post, la capitalisation boursière est de 508 M€. On a donc un PER à 15,6 un ratio VE / REX de 10,8 et un ratio value to book de 2,31. Pas très cher, mais pas donné non plus. Le titre semble proche de sa valeur.

Lorsque je regarde les comparables, je trouve qu’une valeur de 70 € par titre serait justifiée. Mon modèle de DCF me donne lui une juste valeur de l’action à 52 €.

Je conserve inchangé mon objectif sur ce titre : 65 €. Pour moi, nous ne sommes plus dans une zone d’achat. Si les bonnes nouvelles continuent à arriver, je conserverai et réviserai mon objectif à la hausse. Sinon, je quitterai le train.

RDV le 16 octobre pour la publication du CA du T3.

Snowball

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 16 octobre 2020, 17:33

Publication du CA trimestriel pour THERMADOR ce matin. Le communiqué est en pièce jointe.

Sur le T3, les ventes progressent de 17,9 % en données publiées et de 11,5 % à périmètre constant.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, la CA progresse de 4,8 % en données publiées et de 0,8 % à périmètre constant.

Etant donné le contexte et le secteur d'activité de Thermador, le bâtiment, je trouve ces résultats exceptionnellement bons.

Le marché a bien accueilli cette publication avec une progression du titre de plus de 5 % ce jour. On revient sur les plus haut depuis le mois de mars à 58,20 €.

Je conserve bien évidemment ma position et je revois mon objectif à la hausse en le portant à 70 €.

Snowball
THERMADOR CA T3 2020.pdf
Publication CA T3 Thermador
(68.93 Kio) Téléchargé 36 fois

Regnak
69
Messages : 60
Inscription : 10/11/2019

Message par Regnak » 02 novembre 2020, 08:51

Bonjour,
Merci pour cette analyse et ce partage.
Cette société est excellente, je trouve magnifique ce que le management et les équipes réalisent.
Un peu frustré de la connaître et l'étudier que maintenant surtout que ça n'a pas l'air évident de rentrer à prix correct sur la valeur :?
J'ai même vu que les rapports annuels depuis 2006 étaient en ligne... combien de sociétés permettent cela aujourd'hui.... incroyable...
Je me permets de vous questionner un peu... selon vous quels sont les points faibles et les risques de ce dossier ?
A+

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
3267
Messages : 1953
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 02 novembre 2020, 08:57

Regnak a écrit :
Je me permets de vous questionner un peu... selon vous quels sont les points faibles et les risques de ce dossier ?
De payer trop cher une société dite "de qualité". Exercice difficile...
Si vous aimez ce style de société (métiers, marges et croissance), nous travaillons sur l'analyse d'un concurrent bien moins cher... A suivre ! ;)
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 02 novembre 2020, 09:30

Bonjour Regnak,

Je suis d'accord (comme toujours ???) avec les Daubasses.

Le dossier Thermador est indiscutablement un excellent dossier. Je suis ravi de l'avoir découvert grâce aux achats d'initiés et d'avoir pu m'y positionner en-dessous de 40 €. Comme écrit après la récente publication du CA trimestriel, je conserve mes titres avec un objectif légèrement revu à la hausse. Je dois dire que j'ai été très impressionné par la présentation que le management a fait de ces résultats trimestriels. Des gens très professionnels. Pas de chichis, pas de conseils en communication, mais une performance qui force le respect.

Mais la vraie question en bourse n'est pas de savoir si un dossier est bon ou non, mais bien plutôt de savoir s'il y a une différence importante entre le prix et la valeur.

Dans le cas de Thermador, le cours a beaucoup progressé depuis que j'ai acheté (PRU 39,06 €) : +48 % et même + 56 % si l'on intègre le dividende de 1,80 € payé au printemps. Le potentiel aujourd'hui est plus limité. J'estime qu'il reste environ 20 % à aller chercher.

Dans ces conditions, je ne suis pas surpris que les Daubasses parviennent à nous dénicher un dossier présentant un potentiel supérieur.

Pour reprendre les termes des analystes, je ne suis plus à "acheter" sur cette valeur mais à "conserver". Et pour ma part je conserve avec enthousiasme car j'aime garder mes dossier assez longtemps et limiter le turnover de mon portefeuille. En plus, je suis très serein dans une position d'associés avec une large partie du management de ce groupe. On sent que tous pousse dans la même direction.

Snowball

Regnak
69
Messages : 60
Inscription : 10/11/2019

Message par Regnak » 02 novembre 2020, 10:34

(Re) Bonjour,

Merci pour vos réponses si rapides ! Nous sommes biens en phase sur la qualité du dossier :D

J'avoue, j'ai hâte d'en savoir + chère équipe des daubasses ;)

A+

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 25 novembre 2020, 14:39

Les dirigeants de Thermador ont publié un communiqué de presse pour informer sur l'impact de ce deuxième confinement.

Résultat des courses : le CA consolidé recule de 1 % seulement à périmètre stable entre le 1er et le 15 novembre. Dans le détail, les produits grand public progressent de 10 %, mais les ventes au professionnels, qui représentent 76 % de l'activité, sont en baisse de 3 %. Le document de la société est joint.

Encore un performance très solide de Thermador !

Snowball
Pièces jointes
Thermador impact confinement nov 2020.pdf
(112.02 Kio) Téléchargé 37 fois

Avatar de l’utilisateur
Snowball
1446
Messages : 264
Inscription : 21/11/2019

Message par Snowball » 03 décembre 2020, 17:01

Chez Thermador, les actionnaires sont mieux traités et respectés qu’ailleurs.

C’est mon expérience de petit porteur, mais c’est surtout la conclusion d’une étude de Proxinvest qui donne à Thermador le prix de la meilleure organisation d’AG pour 2020 en France.

Le jury a en particulier relevé :

• La mise en place d’un système de questions directes en assemblée générale via un chat, malgré le huis clos, organisé dans des délais courts.
• la mise en œuvre de bonnes pratiques en période de confinement et
• la volonté de respect des actionnaires supérieures à de nombreuses grandes sociétés cotées.

Ci-joint le communiqué de Proxinvest.

Snowball
Pièces jointes
Proxinvest remise prix du jury.pdf
(204.29 Kio) Téléchargé 34 fois

Répondre

Connexion

Statistiques

2124 membres • 8121 messages • 514 sujets