Dekuple (DKUPL) - ex ADL Partner - ex Pépites PEA

Sociétés dévoilées une fois vendues ou avec un potentiel réduit, suite à la forte hausse du cours par exemple

Les 600 autres sujets du forum sont réservés aux abonnés !
Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
8727
Messages : 2809
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 17 février 2021, 18:37

ADL Partner.png
Date d’achat : 17 février 2021

Cours d’achat : 16,30 EUR
Nombre de titres achetés : 30

Montant total dépensé : 16,30 x 30 + 2 EUR (frais de courtage) = 491 EUR

Points forts de ce titre

Une belle "vache à lait"
Un virage prometteur vers les métiers du digital...
et une activité historique qui n'a pas dit son dernier mot !

Analyse complète [Février2021] disponible ici :
2020.09 ADL Partner (Pépites PEA).pdf
(584.84 Kio) Téléchargé 1494 fois
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Graine de Daubasses
118
Messages : 53
Inscription : 22/11/2019

Message par Graine de Daubasses » 17 février 2021, 22:55

Voilà ce qui s'appelle un excellent timing!
J'avais conservé mes actions ADL Partner acquises en 2018 mais qui avaient depuis quitté le Portefeuille Daubasses.

Après une belle progression, je m'interrogeais sur la suite à donner puisque mon objectif initial de 18€ était proche.
Ce retour chez Les Daubasses va me donner matière à réflexion.
Merci!

bibike
2023
Messages : 634
Inscription : 10/11/2019

Message par bibike » 18 février 2021, 00:55

Merci pour la nouvelle analyse !

Ok pour le DCF/VCB sur le groupe.

Par contre je n'ai pas compris pourquoi vous ajoutiez les capitaux propres par action à la valeur du portefeuille ADL ?

Je vois bien page 8 que c'est ainsi qu'ils procèdent pour calculer leur "ANR" mais je ne comprends pas la logique.
Quoi que, dans le cas présent, étant donné que les capitaux propres part de groupe (5.77€) sont inférieurs à la trésorerie nette de dettes financières (7.70€) cela revient à être plus conservateur et à intégrer l'ensemble des dettes à la "VE". Donc les dettes locatives IFRS16, les dettes fournisseurs, fiscales et sociales, sont plus élevées que les actifs autres que cash que l'on rajoute en face...

La valeur du portefeuille ADL, par flux actualisés c'est la même chose que le DCF/VCB sauf que seule l'activité magazine est prise en compte.
S'ils l'estiment à 105 M€, et que votre VCB du groupe est de 17.53 € x 4.165 titres = 73 M€ c'est votre actualisation de flux qui est conservatrice ! (ou que le FCF Groupe est bouffé par les pertes de la division assurances..)

Bon allez je vais me coucher... :lol:

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
8727
Messages : 2809
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 18 février 2021, 08:43

Merci bibike pour le retour, bonne remarque !

Plusieurs hypothèses possibles pour expliquer l’écart entre notre DCF et celui de la société.

Comme vous le soulignez, il se pourrait que l’activité Assurance pèse sur les free cash-flow. On avait vu par le passé que cette activité générait des charges importantes pour peu de résultats. Autre possibilité, notre taux d’actualisation est trop conservateur. Nous avons retenu un taux de 9,3% qui est celui utilisé par la société pour tester ses écarts d’acquisition. Or, l’essentiel des écarts d’acquisition concernent la branche Marketing digital :
Les écarts d’acquisition de 8 241 k€ au 31/12/2019 (identiques au 31/12/2018) proviennent :
- Pour 84 k€ du rachat de 100% des actions de la société HubInvest au 30/06/2005, totalement dépréciées ; 

- Pour 170 k€ de l’acquisition par l’OFUP du fonds commercial BORN cédé à ADLPartner et déprécié à hauteur de 146 k€, soit 24 k€ net. 

- Pour 1 087 k€ de la prise de contrôle par ADLP Digital de la société Activis et Activis Switerzland au 03/10/2016, déprécié à hauteur de 185 k€, soit 902 k€ net. 

- Pour 465 k€ de la prise de contrôle par ADLPartner de la société Leoo au 01/07/2017, déprécié à hauteur de 370 k€, soit 95 k€ net. 

- Pour 7 220 k€ de la prise de contrôle par ADLP Digital de la société Converteo au 01/07/2018.


Les flux de trésorerie de cette activité sont vraisemblablement moins prévisibles que ceux de l’activité Magazines. Il se pourrait donc que la société ait retenue un taux d’actualisation plus bas (celui-ci n’est pas indiqué dans le rapport) pour valoriser les flux de son activité Magazines, flux qu’elle semble pouvoir anticiper de manière fiable :
La valeur du portefeuille d’abonnements à durée libre est calculée en actualisant les revenus nets futurs que vont générer ces abonnements tout au long de leur durée de vie grâce à la connaissance statistique que la société a accumulée depuis plusieurs années du comportement de ces abonnements en France et dans ses filiales. La courbe de vie des abonnements recrutés par une opération promotionnelle permet de déterminer, avec une grande fiabilité, à tout moment l’espérance de vie résiduelle des abonnements restants.
Il nous a en tout cas paru pertinent de tenir compte de cette valorisation car la société a une meilleure connaissance de son business que nous, et aussi car en cas d’offre elle pourra difficilement justifier un prix inférieur à ce qu'elle publie elle-même depuis des années…
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

bibike
2023
Messages : 634
Inscription : 10/11/2019

Message par bibike » 18 février 2021, 14:48

Oui il y a effectivement le WACC qui peut faire varier vos DCF respectifs et votre note sur le fait qu'il puisse être différent des tests de dépréciation se tient parfaitement.
Il nous a en tout cas paru pertinent de tenir compte de cette valorisation car la société a une meilleure connaissance de son business que nous, et aussi car en cas d’offre elle pourra difficilement justifier un prix inférieur à ce qu'elle publie elle-même depuis des années…
J'avais investi dans ADL il y a quelques années pour cette raison, et j'ai fini par lâcher l'affaire pour deux raisons :
1) l'ANR est estimé à 30 € et largement communiqué par la société depuis de nombreuses années et le marché s'en fout complètement.
2) Malgré un harcèlement en règle de ma part, ils n'ont jamais voulu me donner le moindre paramètre de leur DCF "recette secrète de grand mère". Et quand j'ai essayé de deviner les paramètres moi même pour tomber sur leur résultat, ces derniers ne me plaisaient pas trop tellement cela me semblait optimiste.
3) Nous n'avons même pas de table de sensibilité fournie avec les classiques incidences d'une variation du taux d'actualisation ou bien du taux de croissance à l'infini (en théorie 0 croissance puisqu'ils sont censés valoriser les flux d'un portefeuille en fin de vie).

Bref, un seuil pour une offre, pourquoi pas (modulo l'impact des autres activités), mais pas un catalyseur à une réévaluation des multiples par Monsieur Le Marché.

jfmg
3
Messages : 4
Inscription : 05/12/2019

Message par jfmg » 20 février 2021, 17:23

les daubasses a écrit :
17 février 2021, 18:37
ADL Partner.png

Date d’achat : 17 février 2021

Cours d’achat : 16,30 EUR
Nombre de titres achetés : 30

Montant total dépensé : 16,30 x 30 + 2 EUR (frais de courtage) = 491 EUR

Points forts de ce titre

Une belle "vache à lait"
Un virage prometteur vers les métiers du digital...
et une activité historique qui n'a pas dit son dernier mot !

Analyse complète [Février2021] disponible ici :
2020.09 ADL Partner (Pépites PEA).pdf
Bonjour,
je suis totalement novice en comptabilité. j'ai bien trouvé des définitions de free cash flow, cependant je me demandais si vous trouvez ces données auprès d'un fournisseur de données financières ou si vous les calculez vous-même. Si vous les calculez vous même, procédez-vous à des retraitements "maison" comme pour le ratio de solvabilité?
Je profite de l'occasion pour vous remercier de votre travail pédagogiques que j'apprécie énormément.

Merci par avance pour votre retour.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
8727
Messages : 2809
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 20 février 2021, 19:19

Bonjour jfmg,

Les données que nous utilisons proviennent des rapports annuels de la société.

Nous avons dans en premier temps calculé un free cash flow sans retraitement (flux de trésorerie générés par l'activité - flux de trésorerie lié aux opérations d'investissement) -> cf. paragraphe "Une belle cash cow", puis nous avons calculé un free cash flow retraité des variations du BFR et des changements de périmètre -> cf. paragraphe "Valorisation, actualisation des flux de trésorerie."
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

cromod
23
Messages : 8
Inscription : 30/04/2020

Message par cromod » 21 février 2021, 17:13

Merci pour cette pépite et l'analyse ! Je suis en train de faire mes "devoirs" de mon côté. :D
Je voudrais évoquer les nombreux commentaires négatifs sur google à propos d'ADL Partner. Certains clients vont jusqu'à parler d'arnaque ou d'escroquerie. Ça a l'air de concerner principalement l'activité magazines.
Qu'en pensez-vous ? Désolé si ce sujet a déjà été abordé par le passé, je suis assez nouveau sur les daubasses.
En revanche, je n'ai pas trouvé de commentaires de ce genre du côté des salariés.
Lorsque l'info est dispo (google, glassdoor, linkedin...), je trouve ça toujours intéressant de regarder rapidement ce que pensent les salariés et les clients de l'entreprise.
Patience is key.

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
8727
Messages : 2809
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 22 février 2021, 10:26

Merci cromod d'évoquer ce point. Vous avez parfaitement raison de faire vos devoirs, on ne le répétera jamais assez !
Mener sa petite enquête sur le net peut en effet apporter un éclairage nouveau sur une société.
Attention toutefois aux biais que peut induire une recherche 'google' (échantillonnage, négativité...). Les gens sont toujours plus motivés et trouvent plus d'énergie quand il s'agit de critiquer négativement un produit, un service, une entreprise, ... que lorsqu'ils sont satisfaits.

ADL Partner commercialise des magazines depuis plus de 40 ans. Il serait surprenant que la société ait survécu aussi longtemps s'il s'agissait d'une arnaque. On voit également que les plus grandes marques lui font confiance (L'Oréal, Coca-Cola, Samsung...), ce qui nous semble être un gage de sérieux. Pas d'inquiétude donc de notre côté !
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
8727
Messages : 2809
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 27 février 2021, 09:51

Le groupe a publié hier après bourse son chiffre d'affaires du 4ème trimestre 2020.

La dynamique de reprise initiée lors du 3ème trimestre s'est poursuivie sur les 3 derniers mois de l'année, avec un chiffre d'affaires en croissance de +4,2%. Pour l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires ressort à 139,3 M EUR (+0,5%). En voici le détail par trimestre et par activités :
ALP CA 2020.png
Les activités de Marketing digital portent la croissance du groupe avec un chiffre d’affaires en progression de 19,7 %.

L'activité Magazines ne s'en sort pas si mal non plus. Elle recule de 9%, mais cette évolution s’explique essentiellement par l’arrêt en 2020 de la commercialisation de certaines offres (impact de - 8,8 M€ sur le chiffre d'affaires) dans le cadre du recentrage des activités du groupe. Le portefeuille d’abonnements actifs à durée libre se maintient lui à un niveau quasi stable de 2,7 millions d’unités.

L'activité Assurances affiche quant à elle une croissance de +8,3% sur l'exercice, avec une hausse de +11,9% sur le seul 4ème trimestre.

Nous trouvons ces chiffres encourageants et nous apprécions la stratégie du groupe qui continue de profiter de la récurrence de ses revenus sur l'activité Magazines - son coeur de métier historique, gros générateur de trésorerie et sur lequel il bénéficie d'une expertise de longue date - pour mener une politique offensive de croissance externe dans les métiers du Marketing Digital.

Prochain rdv le 26 mars avec la publication des résultats annuels

---
Lien vers le communiqué :
ADL Partner - Chiffre d'affaires 2020
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

Avatar de l’utilisateur
les daubasses
Administrateur
8727
Messages : 2809
Inscription : 26/10/2019

Message par les daubasses » 09 mars 2021, 08:58

ADL Partner a annoncé prendre une participation dans la société Grand Mercredi, spécialiste media, data et conseil.

Cette start-up qui compte une quarantaine de collaborateurs exerce des métiers similaires à ceux d'ADL Partner (média et data + conseil), mais se positionne sur le marché des senior. La participation sera de 38%, mais elle a vocation à devenir majoritaire dans les prochaines années.

Le groupe continue de dérouler sa stratégie de croissance externe (auto financée) et de se diversifier dans les métiers du digital. Les dirigeants font ce qu'ils ont annoncé, on apprécie !

---
Lien vers le communiqué :
ADL Partner prend une participation dans la start-up Grand Mercredi
-- Chasseurs de décotes depuis 2008 --

bibike
2023
Messages : 634
Inscription : 10/11/2019

Message par bibike » 15 mars 2021, 13:46

Petite pensée pour ADL ce matin au courrier.

Je reçois parfois de manière non sollicitée* des propositions adressées pour souscrire à des abonnements presse à tarifs "préférentiels".
Signé ADLPARTNER : Services Magazines Plus. Parfois distribué sous la marque France Abonnements, propriété d'ADLP.
*il y a 5/6 ans je devais être abonné à un des magazines papiers proposés.

Cette fois çi je reçois cette offre en partenariat avec ma banque principale Caisse d'Epargne.
Je me demande dans quelle mesure ma banque revend mes données personnelles à ce type d'annonceurs....

Je suis toujours étonné de recevoir ce genre de pub courrier, mais s'ils se donnent la peine de l'envoyer c'est qu'il doit y avoir encore un marché.
Pardon pour les actionnaires d'ADL, mais malgré le cadeau promis pour toute souscription d'un abonnement d'un an (une sorte de tablette PC en marque blanche) je n'ai pas succombé à cette offre "presque" irrésistible :D

Répondre

Connexion

Statistiques

____ membres / 2 000 max (___ places disponibles avant la limite)

13254 messages • 700 sujets